Etymologie et définition du terme « évaluation »

La géographie est une discipline ancienne qui étudie généralement la Terre et ses environs. A l’école, elle est classée parmi les disciplines littéraires. Comme toutes les disciplines apprises dans les classes secondaires, l’apprentissage de la géographie doit toujours comporter une séquence d’évaluation soit avant ou pendant ou après l’apprentissage. En France, l’évaluation scolaire est, d’un point de vue historique, un outil permettant de valider les premières décisions d’orientation des élèves dans le système scolaire. C’est avec un circulaire de 1880 que la notation du travail des élèves a initialement été mise en place pour décider à la fin de chaque année la suite de leur parcours. Précisément, cette circulaire fixait aux enseignants et aux établissements l’obligation de noter tout au long de l’année scolaire les performances des élèves afin d’établir des moyennes de notes devant servir aux décisions de passage ou pas dans la classe supérieure .

Etymologie et définition du terme « évaluation »

Qu’entend-on par « évaluation »

Au sens étymologique, évaluer vient du latin « ex valere », c’est-à-dire « extraire la valeur de… », «faire ressortir la valeur de ». Cette définition évoque un changement d’attitude par rapport à l’évaluation dans laquelle, on valorise ce que l’élève produit de positif» . Le mot évaluer est apparu au 14ème siècle dans le Petit Robert, il tirait sa source d’ « avaluer », depuis 1283, de l’ancien français « valuer » qui exprime la « valeur » ou le « prix » . Le terme « évaluation » porte dans son étymologie-même le ferment de ses contradictions et de ses connotations actuelles. En effet, en ancien français, « avaluer » signifie à la fois «faire une évaluation» et «fixer la valeur de ». De même, en moyen français, ce terme signifie «déterminer approximativement par une appréciation la valeur de quelque chose », mais aussi «fixer le prix, la valeur de quelque chose».

Ce que veut dire le terme « évaluation » dans le domaine éducatif

Voici quelques définitions de l’évaluation selon quelques auteurs en sciences de l’éducation : pour Porcher, l’activité en matière d’évaluation consiste à « mesurer, apprécier». Pour Martinez, « évaluer, c’est donner une valeur, noter, apprécier». Pour Courtillon, « c’est apprécier, placer à un certain niveau sur une échelle, un ensemble de savoir-faire acquis par un individu à un moment donné de son parcours d’apprentissage».

Selon Perrenoud: « Dans le monde scolaire, lorsqu’on dit ˝ évaluation˝, on pense d’abord à l’appréciation de l’excellence scolaire des élèves dans les diverses disciplines enseignées, éventuellement à l’évaluation de la conduite et du travail. N’oublions pas cependant qu’on évalue aussi les enseignants, les établissements, les programmes, les réformes, le système scolaire dans son ensemble. Certaines de ces évaluations se fondent sur une appréciation préalable des acquis des élèves : sur cette base, on juge souvent la qualité d’un enseignant, d’une école ou d’un curriculum».

Evaluer c’est, d’après Nimier juger en fonction d’une valeur (ou d’attentes). C’est aussi communiquer à l’évalué ce qu’on attend de lui, c’est bien souvent « un ˝ message˝ plus qu’une ˝ mesure˝ ». Christine Tagliante dit à ce propos que « l’évaluation ne doit pas être envisagée comme « une sanction » mais plutôt comme un outil dont on se servira pour construire l’apprentissage, dans la durée, en sachant vraiment où l’on va. » Il convient de différencier évaluation et évaluation pédagogique. L’évaluation est un jugement de valeur du processus enseignement apprentissage. Elle consiste également à examiner le degré d’adéquation entre un ensemble de savoirs et un ensemble de critères adéquats à l’objectif fixé en vue de prendre une décision . En éducation, l’évaluation peut être définie comme la prise d’information qu’effectue un acteur quelconque d’une situation de travail (enseignant, élève, établissement scolaire, système d’enseignement ou de formation…) sur les performances identifiables ou les comportements mis en œuvre par les personnes qui relèvent de cette situation ( classe, établissement, système d’éducation, de formation…) en les rapportant à des normes ou à des objectifs . Dans les activités pédagogiques, l’évaluation consiste à examiner les effets de l’action pédagogique d’un enseignant. Elle est le reflet du niveau et de la qualité des performances réalisées par les élèves du fait de l’action du professeur par rapport au niveau souhaité. L’évaluation est un processus continu d’observation des apprenants (par l’enseignant et par eux-mêmes), intégrant la conception et l’analyse du but poursuivi, la démarche adoptée, les obstacles rencontrés, le degré de réussite atteint, les savoirs intégrés et le chemin restant à parcourir pour dépasser les échecs ou les manques observés .

Selon Renald Legendre dans « Le dictionnaire actuel de l’éducation » : «L’évaluation est une opération qui consiste à estimer, à apprécier, à porter un jugement de valeur ou à accorder une importance à une personne, à un processus, à un événement, à une institution ou à tout objet à partir d’informations qualitatives et/ou quantitatives et de critères précis en vue d’une décision. Evaluer c’est comprendre, éclairer l’action de façon à pouvoir décider avec justesse de la suite des évènements » .

Brève historique, les termes connexes à l’évaluation et leurs objectifs

L’évaluation scolaire vue à travers le temps

De 1946 à 1960, des psychologues et éducateurs américains proposèrent une nouvelle conception de l’évaluation fondée sur la comparaison des performances observées et des performances attendues. L’évaluation permettait ainsi de mettre en évidence le décalage entre les objectifs atteints par les élèves et les objectifs fixés par l’institution scolaire. De 1960 jusqu’à la fin des années 70, l’évaluation prend une autre dimension. Les travaux de Piaget ont modifié le statut de l’élève, il n’est plus considéré comme une page blanche vierge ou un vase vide qu’il faut remplir. L’élève dispose de représentations initiales qu’il s’agit de prendre en compte pour fonder son enseignement.

De la fin des années 70 jusqu’ à la fin des années 80, le concept d’évaluation formative voit le jour à la fin des années 1960 et désormais, l’évaluation s’attache à un autre aspect de l’apprentissage: les procédures. Pendant cette période, le caractère subjectif des pratiques évaluatives fait naître un courant contestataire vis-à-vis de la notation scolaire. Et on a inventé à ce titre le mot de docimologie qui désigne l’étude scientifique des méthodes d’examens . Dans les années 1980, l’école doit gérer les effets néfastes, notamment l’échec scolaire, liés à la démocratisation quantitative du système éducatif amorcée dans les années 1960. Dans cette perspective, la loi d’orientation sur l’éducation de 1989 réoriente les finalités éducatives et proposent une réorganisation de fond du système éducatif. Dans le même temps, l’avènement des sciences de l’éducation, notamment la psychologie cognitive, renforce l’idée que l’élève doit être actif et acteur dans ses apprentissages. L’acte d’évaluation prend alors de plus en plus d’importance, l’évaluation doit devenir un outil pour les apprentissages, on souhaite dépasser la pratique traditionnelle de l’évaluation pour s’orienter vers de nouvelles formes d’évaluation telles que l’évaluation formatrice qui redonne à l’élève le statut de sa formation .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Chapitre I- Les caractéristiques de l’évaluation scolaire
I- Etymologie et définition du terme « évaluation »
A- Qu’entend-on par évaluation
B- Ce que veut dire le terme évaluation dans le domaine éducatif
II- Brève historique, les termes connexes à l’évaluation et leurs objectifs
A- L’évaluation scolaire vue à travers le temps
B- Les termes connexes à l’évaluation
C- Les objectifs de l’évaluation scolaire
Chapitre II- Morphologie, démarche, fonctions et critères de l’évaluation scolaire
I- Les aspects morphologiques et la démarche d’une évaluation scolaire
A- Les formes et les outils de d’évaluation scolaire
B- Les avantages et les limites des outils et des formes de l’évaluation
C- La démarche d’évaluation
II- Les différentes fonctions et les critères de l’évaluation scolaire
A- Les différentes fonctions de l’évaluation scolaire
B- Les critères d’une évaluation
C- Les normes et les modalités de l’évaluation scolaire
Chapitre III- Pratique, typologie d’évaluation scolaire et ses impacts sur l’enseignement
I- Les différentes pratiques de l’évaluation scolaire
1- Avant la séquence d’apprentissage
2- Pendant la séquence d’apprentissage
3- Après la séquence d’apprentissage
II- Les différents types d’évaluation scolaire
A- L’évaluation normative ou prédictive ou diagnostique
B- L’évaluation formative
C- L’évaluation sommative, finale, externe
III- Rôles et impacts de l’évaluation scolaire dans le domaine pédagogique
A- Les rôles de l’évaluation
B- Les impacts de l’évaluation scolaire
CONCLUSION

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *