Etude sur la qualité de vie de femmes ayant expérimenté une première installation en médecine générale

Etude sur la qualité de vie de femmes ayant expérimenté une première installation en médecine générale

La génération X

La génération X désigne les personnes nées entre le début des années soixante et 1977. Elles ont grandi avec le choc pétrolier de 1973, la crise économique des années 1980 puis le ralentissement économique la décennie suivante, une précarisation des emplois, la liberté sexuelle et la croissance des divorces. Elles sont caractérisées par leur esprit entrepreneur, elles ont un besoin d’indépendance, elles maîtrisent la technologie. Elles sont sceptiques à l’égard des organisations et résistantes face à l’autorité mais loyales envers leur équipe de travail, dynamiques et flexibles et multifonctionnelles en organisation. Dans leurs attentes au travail, elles recherchent un équilibre entre leur travail et leur vie privée. Elles cherchent à avoir un travail intéressant, à développer leurs compétences et à garder leur infrastructure technologique optimale. En retour, elles sont demandeuses d’une reconnaissance pour leurs compétences.

La génération Y

La génération Y désigne les personnes nées entre 1978 et 1994. Elles sont aussi appelées “génération internet”, ou “Digital Natives” par les anglo-saxons. Il s’agit de la génération où l’enfant est roi, les valeurs familiales redeviennent importantes. Ces personnes ont connu l’ouverture multiculturelle du monde, ont grandi dans une certaine prospérité économique. Elles ont grandi avec les réseaux sociaux, les nouvelles technologies qu’elles maîtrisent parfaitement, les réseaux d’information leur ont fait vivre en direct des événements internationaux violents et traumatisants. Elles vivent dans l’immédiateté, valorisent la liberté d’expression. Capables d’exercer plusieurs tâches à la fois, elles sont ambitieuses, créatives, optimistes, tolérantes, orientées vers les résultats. Elles vivent dans le besoin d’une appartenance à une famille, un groupe. En revanche, on leur reproche un manque de loyauté et un esprit revendicateur. Plus encore que la génération précédente dans la recherche d’équilibre entre leur travail et leur vie privée, elles sont dans l’attente d’une adaptabilité de leur temps de travail pour pouvoir consacrer du temps à leur développement personnel (amis, loisirs, famille). Elles voient dans l’utilisation des nouvelles technologies le moyen de travailler en équipe, de fusionner les domaines privés et professionnels. Comme la génération X, elles sont demandeuses d’une reconnaissance dans leur travail.

Place du conjoint et de l’enfant Certaines médecins interrogées considéraient que leur installation avait été rendue possible grâce à l’implication de leur mari. (MG2, MG3, MG13, MG14) MG14 : ” Donc il faut que ton mari te suive (…). Sans mari, je me serais jamais installée. ” MG3 : ” Alors tout ça, ça s’est fait avec l’aval de [mon mari] parce que lui du coup, il a dû assumer derrière ce changement de vie aussi et je ne l’aurais pas fait aussi sans son accord.” MG13 : ” Jai la chance aussi d’avoir un mari qui est à l’hôpital et pas à la clinique. (…) à cause de mon métier il a dû, mettre le sien, entre guillemets, c’est pas se sacrifier mais voilà, il préférait aller en clinique et il est parti sur l’hôpital pour qu’on puisse avoir du temps pour nous justement et que le soir justement, il puisse s’occuper des enfants. ” Le conjoint pouvait être le soutien psychologique lorsque l’implication émotionnelle était trop forte. MG6 : ” Il est là pour m’écouter quand j’en ai besoin et en même temps il est compréhensif et en même temps il n’est pas intrusif et c’est très très bien comme ça. ” MG 15 : ” Si j’ai eu une mauvaise journée, s’il s’est passé des choses, je n’arrive pas à ne pas y penser, il arrive que j’en parle aussi. Ça c’est un gros problème que je rencontre. J’ai vraiment du mal à couper dans ma tête. Alors, non je ne ramène pas de travail. Mais il est là quoi. Il est là. Il est présent. -Vous en parlez, mais vous en parlez à qui ? -A mon mari.”

Parfois, c’était le conjoint qui rappelait à l’ordre et faisait modifier l’activité professionnelle. MG14 : ” Il faut vraiment équilibrer ta vie perso, puis après quand le cadre est bien voilà, quand avec ton mari tu as vu avec les horaires que tu peux pas dépasser, (…)et ben après tu t’adaptes. (…) Donc le lendemain t’es en repos t’es quand même obligée de noter et d’appeler à 9h. Et en fait si mon mari me voit faire ça, il me décapite. ” MG11 : ” Mon mari, ça m’a complètement sauvée, de pas être en burn-out. (…) C’est pour ça que lui, il m’a recadrée, mais je pense que il m’a un peu sauvée aussi de me laisser manger un peu. ” Plus fort que leur conjoint, les remarques de leurs enfants les affectaient et leur faisaient modifier leur activité. (MG1, MG2, MG6, MG10, MG14) MG6 : ” On a tendance à demander plus de concessions à son conjoint qu’à ses enfants. Je trouve. Par culpabilité. ” ” Ce sont mes enfants qui m’ont rappelée à l’ordre. (…) Les enfants, tu y penses tout le temps. Tu vas t’adapter, “maman t’es jamais là !” ” MG2 : ” Ma deuxième, elle me dit, “oui, on te voit jamais, tu termines tard ! ” là c’est dur.”

MG14 : ” Maintenant j’essaie de rentrer, parce qu’il y a les enfants qui t’attendent pour dormir et t’es pas rentrée, que dès qu’ils entendent la porte qu’ils redescendent. ” MG10 : ” C’est justement parce que ma fille m’a dit tu ne viens jamais me chercher à l’école, que j’ai supprimé le jeudi après midi. ” Elles exprimaient un sentiment de culpabilité dù au manque de présence maternelle. (MG2, MG6, MG7, MG10, MG14) MG2 : ” J’ai culpabilisé parce que je n’ai pas vu beaucoup les enfants, mon mari (…) ” Mais elles se “rattrapaient sur les autres jours” (MG3, MG8, MG9) Elles exprimaient une difficulté à trouver l’équilibre entre leurs obligations familiales et professionnelles. Une culpabilité qui s’installait aussi dans le domaine professionnel. (MG7, MG10, MG12) ” Le fait d’être écartelée entre ses enfants et son travail ” comme l’exprimait MG7. MG10 : ” Il y a toujours la culpabilité, et dans notre métier il y en a facilement quand on n’est pas assez disponible pour les patients. (…) Si en plus chez toi, t’as la culpabilité du conjoint parce que t’es pas rentrée, là c’est trop. [Rires] Je ne parle pas des enfants, parce que les enfants ils se plaignent rarement enfin, alors là, ça devient ingérable. “

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

LISTE  DES ABREVIATIONS
RESUME
PREAMBULE
I.Etat des lieux démographiques en médecine générale
1.1. En France
1.1.1. Les médecins généralistes en activité
1.1.2. Les remplaçants
1.1.3. Densité médicale
1.2. Dans les Pays-de-la-Loire et en Loire-Atlantique
1.2.1. Les médecins généralistes en activité
1.2.2. Nouvelles installations et nouvelles inscriptions
1.2.3. Densité médicale
1.3. Bassin de vie de Saint-Nazaire
II.Définitions
2.1. Installation et Primo-installation
2.2. Bassin de vie
2.3. Les générations X et Y
2.3.1. La génération X
2.3.2. La génération Y
2.4. Qualité de vie
INTRODUCTION
MÉTHODES
I.Type d’étude d’étude
II.Population
2.1. Critères d’inclusion
2.2. Critères d’exclusion
2.3. Population finale
II.Entretiens
3.1. Lieux et dates
3.2. Elaboration du guide d’entretien
3.3. Déroulement, recueil de données
IV.Analyse des données
RÉSULTATS
I.Caractéristiques de la population
II.Importance de la structure familiale au moment de l’installation
III.Mode de fonctionnement professionnel
3.1. Mode d’installation
3.2. Le “couple professionnel”
3.3. Savoir dire non
IV.Mode de fonctionnement familial
4.1. Place du conjoint ou de l’enfant
4.2. Le partage des tâches
Le temps pour soi
Installées, mais dans 15 ans ?
DISCUSSION
I.Discussion autour de la méthode
1.1. Choix de l’étude qualitative
1.2. Limites de l’étude
1.2.1. Biais de sélection
1.2.2. Biais de mesure
1.2.3. Biais d’interprétation
1.2.4. Intersubjectivité
II.Discussion autour de la qualité de vie professionnelle
2.1. Localisation du cabinet
2.2. Mode de fonctionnement professionnel
2.2.1. a. Un exercice médical partagé
2.2.2. Le “couple professionnel”
2.2.3. Temps de travail et importance de la construction familiale au moment de l’installation
2.3. d. S’organiser et savoir dire non
III.Discussion autour de la qualité de vie personnelle et familiale
3.1. Place du conjoint au niveau professionnel
3.2. Place du conjoint au niveau familial
3.2.1. Place de l’enfant
3.2.2. 4. Le temps pour soi
IV.Installées, mais dans quinze ans ?
4.1. 1. Difficultés de projection
4.2. Manque de ”re”valorisation
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
LISTE
DES FIGURES
LISTE DES TABLEAUX
TABLE DES MATIERES
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *