Étude descriptive de l’expérience d’interprétation radiographique de chiropra tic ien s en fonction de leur expertise

La radiographie est une technique d’enregistrement photographique de l’intérieur d’un objet ou d’un corps à la suite d’une exposition aux rayons X. De nombreuses applications sont connues dans le domaine industriel, dans le domaine de la sécurité et aussi en sciences de la santé. Cette technique, lorsqu’appliquée en santé, fait partie d’une discipline appelée radiologie, qui se défmit comme l’exposition d’un corps à une forme de rayonnement (photonique ou sonore) dans un but diagnostic, autrement dit dans le but d’obtenir une image (Holtmann Kevles, 1997). La radiographie, l’imagerie par résonance magnétique (IRM), la tomodensitométrie et l’échographie en sont quelques exemples.

La radiographie est un des outils diagnostiques les plus utilisés par les praticiens de la santé (Holtmann Kevles, 1997). Tout en respectant leur champ de pratique respectif, au Québec, les médecins, les chiropraticiens, les dentistes, les podiatres et les vétérinaires peuvent interpréter des clichés radiographique .

La radiographie est un outil diagnostique aussi très utilisé par les chiropraticiens dans leur pratique quotidienne (Ammendolia, Côté, Hogg-Johnson, & Bombardier, 2009). Ils peuvent prendre et interpréter des radiographies du système squelettique, dans leur cabinet, ou encore les prescrire pour qu’elles soient obtenues ailleurs. Le chiropraticien (tout comme les autres professionnels de la santé) utilise des radiographies pour éclairer sa démarche clinique, c’est-à-dire qu’il obtient des radiographies lorsqu’il croit que la condition du patient nécessite une investigation approfondie et qu’il ne peut pas obtenir assez d’information durant la consultation avec le · patient, par le biais de l’examen physique ou d’un autre type d’examen (Ordre des chiropraticiens du Québec, 2015a). Si la présentation clinique le suggère, le chiropraticien doit s’assurer que le patient ne souffre pas d’une pathologie plus sévère et la radiographie est un des moyens qui peut être utilisé (Ammendolia et al., 2008).

Chiropratique
La chiropratique est définie selon la Fédération mondiale de chiropratique (ou World Federation of Chiropractie), une filiale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), comme une: Profession de santé indépendante qui s’intéresse au diagnostic, au traitement et à la prévention des désordres du système musculosquelettique, ainsi qu’aux effets de ces désordres sur le fonctionnement du système nerveux et sur l’état de santé général de l’individu. L’accent est mis sur les traitements manuels incluant les ajustements vertébraux et autres techniques de manipulation des tissus mous (Fédération mondiale de chiropratique, 2015).

La chiropratique est donc une discipline de la santé qui mise sur la capacité inhérente du corps humain à se maintenir en santé et à se guérir sans médicaments ni chirurgie (homéostasie). Elle met l’accent sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction telle que coordonnée par le système nerveux (Ordre des chiropraticiens du Québec, 2015c). Depuis sa fondation en 1895, cette profession s’est développée de façon parallèle aux autres professions médicales, avec ses propres institutions d’enseignement et ses associations professionnelles indépendantes.

Chiropraticien
Le chiropraticien est un professionnel de la santé qui favorise le maintien ou le recouvrement de la santé en traitant les affections neuro-musculosquelettiques. Il doit être membre en règle d’un ordre professionnel, comme l’Ordre des Chiropraticiens du Québec, le College of Chiropractors of Ontario ou encore le Iowa Board of Chiropractie. Les participants à ce projet sont tous des chiropraticiens (ou des futurs chiropraticiens, dans le cas des étudiants), membres d’un ordre professionnel dans leur province ou état respectif, peu importe leur lieu et leur type de pratique.

En Amérique du Nord, les chiropraticiens sont des professionnels de la santé de premier contact, c’est-à-dire que le public peut les consulter directement, sans besoin de prescription d’un autre professionnel. Les chiropraticiens ont l’obligation d’évaluer leur patient en utilisant tous les outils qu’ils jugent nécessaires et dont l’utilisation leur est permise pour établir un diagnostic et proposer un plan de traitement, ou diriger le patient vers un autre professionnel, selon sa condition. La radiographie est l’un de ces outils. Au Québec, depuis 1973, la pratique des chiropraticiens et l’utilisation de la radiographie sont encadrées plus spécifiquement par une loi et un Ordre professionnel (Ordre des chiropraticiens du Québec, 2015d) .

Radiologiste
Le radiologiste est un médecin spécialisé dans l’interprétation des résultats des examens d’imagerie. Il doit être membre en règle d’un ordre professionnel médical et détenir un diplôme de spécialiste pour porter ce titre (Association canadienne des radiologistes, 2015; Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, 2015). Le terme « radiologue », plus communément utilisé en France, est un synonyme.

Technologue en imagerie médicale
Le technologue produit des images ou des données à des fins diagnostiques. Il réalise les examens radiologiques qui sont par la suite acheminés à différents professionnels de la santé autorisés à les interpréter. Il doit réussir une formation collégiale (D.E.C.) et être membre d’un ordre professionnel (Ordre des technologues en imagerie médicale, 2015) .

Radiologie et radiographie
Aux fins de cette thèse, la radiologie est définie comme l’ensemble des différentes méthodes d’imagerie du corps qui sont réalisées par une exposition à des ondes électromagnétiques (photons), faisceaux sonores ou champs magnétiques. L’expression « imagerie diagnostique» en sera un synonyme. Le volet thérapeutique de l’exposition à des rayonnements (radiothérapie) ne sera pas considéré. L’expression «image radiologique» réfère donc à toute image diagnostique provenant de techniques comme l’échographie, l’IRM, la tomodensitométrie, etc.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Chapitre 1. Introduction et problématique 
Introduction
Problématique
Question générale de recherche
Chapitre 2. Recension des écrits 
Définitions principales et terminologie
Chiropratique
Chiropraticien
Radiologiste
Technologue en imagerie médicale
Radiologie et radiographie
Interprétation radiographique
Aspect perceptuel
Modélisation du processus de recherche
Aspect cognitif
Erreur en interprétation radiographique
Questions et objectifs spécifiques de la recherche
Chapitre 3. Approche méthodologique 
Choix de l’approche qualitative
Ethnographie
Analyse thématique exploratoire
Appréciation de la recherche
Multiplication des observations et engagement prolongé
Triangulation des données
Validation écologique
Révision externe
Explicitation des biais
Présentation de cas négatif ou divergent
Échantillonnage
Comparabilité
Chapitre 4. Méthode et déroulement.. 
Participants, critères de sélection et recrutement
Participants étudiants (Groupe E)
Participants cliniciens (Groupe C)
Participants experts (Groupe R)
Sources des données
Entretiens
Interprétation orale d’une série radiographique
Cas utilisé pour l’interprétation
Exemple de rapport radiographique rédigé par le participant
Validation écologique
Notes de la chercheure
Déroulement de l’étude
Participants étudiants (Groupe E)
Participants cliniciens (Groupe C)
Participants experts en radiologie (Groupe R)
Procédures d’analyse des données
Enregistrement et transcription
Données d’entrevues
Analyse d’une série radiographique
Analyse des documents
Enjeux éthiques
Enjeux liés à la proximité de la chercheure face au sujet de recherche
Avantages de la proximité avec le sujet et les participants à la recherche
Désavantages de la proximité avec le sujet et les participants à la recherche
Chapitre 5. Résultats 
Étudiants
Interprétation radiographique
Formation et évolution des habiletés
Considérations cliniques
Étude de cas
Cliniciens
Interprétation radiographique
Formation et évolution des habiletés
Considérations cliniques
Étude de cas
Experts en radiologie
Interprétation radiographique
Formation et évolution des habiletés
Considérations cliniques .
Étude de cas
Chapitre 6. Discussion

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *