ÉTUDE DES PÉPINIÈRES D’UNE RÉGION

Le fourré épineux à Euphorbiacées et à Didieraceae

                  La région de Toliara correspond au domaine phytogéographique du Sud, défini par HUMBERT en 1955 (REJO-FIENENA, 1995). Cette région est caractérisée par une végétation de fourré àDidieraceae et à Euphorbiacée, formation arbustive fermée, sempervirente ou décidue, souvent morcelée à tapis graminée absent ou discontinue (TROCHAIN et al, 1957 ; KOECHLIN et al., 1974). Le fourré xérophile est surtout remarquable par sont abondance en Euphorbes d’espèces variées et la présence des didieraceae, famille endémique la plus curieuse de l’île (MORAT, 1973)

Gestion des pépinières

                  La gestion de toutes les pépinières du projet Ambatovy Dynatec est assurée en collaboration avec l’association de Toliara, Projeteur et les communes. Les experts de Projecteur contrôlent le bon déroulement de toutes les activités en particulier la répartition des semences, des produits nécessaires au fonctionnement des pépinières. L’association forme et supervise les pépiniéristes. La participation de la commune consiste à favoriser le reboisement individuel. Les communes fournissent le terrain, proposent des pépiniéristes, choisissent les sites de plantations.

Traitement du sol

               Elle a pour but d’accroître la production, en apportant les éléments nutritif principaux pour avoir une meilleure fertilité en utilisant différents types de fumier. (MEMENTO DE L’AGRONOME, 1993). Pour ces pépinières, le substratum utilisé est un sol extrait à proximité de chaque pépinière sauf celle de Soalara. Pour assurer la croissance des jeunes plants, ces sols sont mélangés avec des matières organiques dont la proportion est de: 4 unités de sable, 2 unités d’argile et 1 unité de fumier animal. Le taux de fumier est strictement contrôlé puisque un mélange ayant un taux excessif de fumier favorise la fonte ou brûle les jeunes plants par excès d’azote.

Collecte et traitement des graines

              Comme le propriétaire a confié la pépinière à son pépiniériste, celui-ci collecte les graines aux alentours de l’arboretum plus précisément dans la forêt d’Andatabo. Le pépiniériste accompagnait à chaque fois Mr Petignat lors des ces expéditions pour la collecte des graines. Les graines sont également collectées et ramenées de l’étranger et d’autre région de Madagascar. Parfois, le propriétaire ramène des graines de l’étranger et d’autre région de Madagascar lors de ces fréquents déplacements. Les graines sont semées dans les pots au hasard, c’est -à- dire que les nombres des graines misent en pot ne sont pas comptées. Pour le semis, les graines sont enfoncées directement dans le 1/3 supérieur du pot à l’exception des quelques graines qui ont des enveloppes dures. Pour lever la dormance et faciliter la germination un pré-traitement est nécessaire. Il s’agit de faire passer les graines dans de l’eau bouillante pendant une plusieurs minutes. Après le traitement, les graines sont semées directement dans les pots. Les espèces dont les graines doivent subir ce prétraitement sont : Acacia, Adansonia, Albizia et Tamarinier.(Tamarindus indica).

Collectes et traitements des graines

                 La plupart des arbres forestiers et les arbres fruitiers se multiplient par graines du fait leurs graines ont une bonne faculté de germination. Les plantes qui se multiplient par bouture, greffage et marcottage sont des plantes qui se multiplient par leurs organes végétatifs et qui ont peu ou pas du tout de graines. Pour les arbres forestiers, les graines sont collectées par les pépiniéristes aux forêts environnantes de la ville de Toliara, exemple la forêt d’Andatabo et de Miary. Et pour les arbres fruitiers, les graines sont achetées au marché des légumes de la ville (Bazar-be et SCAMA). Dans cette pépinière, deux types de semis sont utilisés dont le semis direct et le semis en pots. Le semis direct, consiste à semer directement les graines dans le sol. Celle-ci est valable pour les graines qui ont une faculté de germination telle Moringa oleïfera, Commiphora sp, Anonna reticulata. Le sol est traité comme celui qui, est destiné au remplissage. Les plantes issues du semis direct vont être transplantées en pot pour faciliter le transport et la vente. Pour les autres espèces telles que le Flamboyant un prétraitement à l’eau bouillante est obligatoire pour accélérer la germination. Comme, il s’agit d’une pépinière générale, elle regroupe tous les végétaux. Les plantes autochtones du Sud-ouest de Madagascar et les allochtones qui se divisent en deux types : les arbres fruitiers et les plantes décoratives. Dans cette pépinière, la multiplication par graine est très fréquente. Le bouture n’est pratiqué que pour les espèces qui ont des appareils végétatifs facile à multiplier. Pour les végétaux dont leurs graines sont rares, ils pratiquent la transplantation. L’enquête menée auprès des pépiniéristes a montré que la multiplication par greffage et le marcottage ne sont pas pratiqués dans leur pépinière car ils n’ont pas de plantemères et de porte-greffes disponibles et ce sont les clients qui doivent le faire en dehors de la pépinière. Trente neuf espèces différentes ont été inventoriées dans la pépinière dont 14 espèces des arbres forestiers, 11 espèces des arbres fruitiers et 14 espèces des plantes décoratives (tableau 12). La diversité spécifique des jeunes plants produits dans cette pépinière est très élevée. La vitesse de germination ou le temps de dormance dans les pots varie de 2 à 9 semaines. Les espèces qui ont une vitesse de germination de 2 semaines sont des espèces à germination rapide, et celle de 9 semaines sont à germination lente (tableau 12).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

I.INTRODUCTION
I.1 Introduction générale
I.2 Problématique
I.3 Hypothèses
I.4 Objectifs de l’étude
II. PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE
II.1 Positions géographiques
II.2 Présentation physique
II.2.1 Climat
II.2.2 Hydrologie
II.2.3 Les sols
II.2.4 La végétation
II.2.4.1 Le fourré épineux à Euphorbiacées et à Didieraceae
II.2.4.2 Fourré arboré et arbustif
II.2.4.2 La mangrove
II.2.5 La population
II.2.6 Utilisation de la forêt
III. MÉTHODOLOGIE
III.1 Bibliographie
III.2 Étude botanique
III.2.1 Inventaire botanique
III.2.2 Étude de germination
III.2.3 Étude de mode de multiplication
III.2.4 Traitement des données
III.2.5 Enquêtes et entretiens
IV BILAN DES PEPINIERES DANS LA REGION DE TOLIARA
IV.1 Les pépinières du projet Ambatovy-Dynatec
IV.1.1 Historique
IV.1.2 Gestion des pépinières
IV.1.3 Installation des pépinières
IV.1.3.1 Taille des pépinières
IV.1.3.2 Sécurité des pépinières
IV.1.3.3 Les pots
IV.1.3.4 Ombrage et brise vent
IV.1.3.5 Formation des pépiniéristes
IV.1.3.5.1 Formation théorique
IV.1.3.5.2 Formation pratique
IV.1.3.6 Traitement du sol
IV.1.3.7 Traitement et collecte des graines
IV.1.3.7.1 Collecte des graines
IV.1.3.7.2 Semis et traitement de graines
IV.1.3.8 Type de plantes
IV.1.4 Inventaire des espèces plantées dans les pépinières d’Ambatovy
IV.1.4.1 Pépinière d’Ambolofoty
IV.1.4.2 Pépinière de Lavenombato
IV.1.4.3 Pépinière de Saint Augustin
IV.1.4.4 Pépinières de Soalara-sud
IV.1.5 Destination des plantes produites dans ces pépinières
IV.2 La pépinière de l’arboretum d’Antsokay
IV.2.1 Historique
IV.2.2 Gestion de la pépinière
IV.2.2.1 Installation de la pépinière
IV.2.2.2 Matériels
IV.2.2.3 Traitement du sol
IV.2.3 Formation des pépiniéristes
IV.2.4 Collecte et traitement des graines
IV.2.5 Types de plantes et de méthodes de multiplication
IV.2.6 Arrosage
IV.2.7 Destination des plantes produites
IV.2.7.1 L’autoconsommation
IV.2.7.2 La vente
IV.2.7.3 Les autre destination des plantes
IV.3 La pépinière « Main verte »
IV.3.1 Historique
IV.3.2 Installation de la pépinière
IV.3.3 Le matériel utilisé
IV.3.4 La formation des pépiniéristes
IV.3.5 Collectes et traitements des graines
IV.3.6 Destination des plantes produites
IV.4 La pépinière Honko
IV.4.1 Historique
IV.4.2 Installation de la pépinière
IV.4.3 Les matériels
IV.4.4 Formation des pépiniéristes
IV.4.5 Les techniques utilisées
IV.4.5.1 Le traitement du sol
IV.4.5.2 La collecte et le traitement des graines
IV.4.5.3 L’arrosage
IV.4.6 Destination des plantes produites
IV.5 Les pépinières communautaires de Ranobe
IV.5.1 Historique
IV.5.2 L’installation des pépinières de BIODEV et de FIMPAHARA
IV.5.3 Matériels utilisés
IV.5.3.1 Les pots
IV.5.3.2 L’ombrage et les brises vent
IV.5.3.3 Traitement du sol
IV.5.4 Formation des pépiniéristes
IV.5.5 Collecte et traitements des graines
IV.5.5.1 Collecte des graines
IV.5.5.2 traitement des graines et semis
IV.5.6 L’arrosage
IV.5.7 Destination
V. ANALYSES ET DISCUSSION
V.1 Les types de plante mis en pépinière
V.2 La destination des plantes produites
V.3 Facteurs bloquants de la reforestation
V.4 La rentabilité des pépinières
V.5 La formation adéquate, gage d’efficacité
VI. Conclusion et recommandations
VI.1 Conclusion.
VI.2 Recommandations

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *