Etude de l’activite antidiarrheique de l’extrait DH01 chez le cobaye

La santé est un des problèmes très intéressants dans l’histoire de l’humanité, le progrès de la médicine en est le témoin. Pourtant malgré la progression considérable de la médicine, certaines maladies persistent et provoquent encore beaucoup de décès. Derrière la pneumonie la diarrhée est la deuxième maladie qui provoque une forte mortalité infantile dans le monde (OMS, 2009). La diarrhée peut être mortelle surtout pour les enfants de moins de 5 ans, on compte environ 1,7 milliards de cas de diarrhée chaque année dans le monde; 73% de ces enfants se trouvent dans 15 pays en voie de développement, y compris Madagascar (OMS, 2014). Elle tue 760000 d’enfants annuellement, ce qui représente 10% de la mortalité infantile. Ces chiffrent montrent que la diarrhée représente un problème de santé publique, et nécessite une attention particulière, surtout dans les pays en voie de développement, où elle est liée à un manque d’hygiène (BUISSON Y., 2001; OMS, 2013).

La diarrhée est caractérisée par l’émission de selles molles ou liquides au moins trois fois en une journée, ou l’émission de selles trop fréquentes et trop liquides, supérieures à 300 ml en 24 heures (FATTORUSSO V et RITTER O, 2004., JUCKETT G.et coll., 2011). Elle est accompagnée au moins par l’un des symptômes suivants: douleur abdominale, fièvre, nausée, selle impérieuse, vomissement, émission de sang. Les selles liquides sont dues à l’excès de sécrétion ou à l’insuffisance de la réabsorption de fluide au niveau de l’intestin. Normalement l’intestin grêle résorbe 9 litres d’eau par jour et le colon 0,9 litres pour maintenir le débit fécal au voisinage de 100 ml par jour (SILRTHORN D.U., 2007). Selon les mécanismes impliqués, la diarrhée peut être classée en diarrhée osmotique, sécrétoire et motrice. Selon sa durée, il existe deux types de diarrhée : la diarrhée aiguë et la diarrhée chronique. La diarrhée aiguë dure quelques jours, tandis que la durée de la diarrhée chronique est supérieure à 4 semaines. La diarrhée aiguë est due généralement aux infections bactériennes ou virales comme le Rotavirus, Salmonella ou Escherichia coli qui sont apportés par l’eau ou par des aliments contaminés (BOUCHAUD O., 2001). La diarrhée chronique est généralement d’origine fonctionnelle, elle peut être sécrétoire, inflammatoire ou par malabsorption et mal digestion, elle peut également être due aux parasites ou aux champignons (JUCKETT G. et coll., 2011).

La baisse de la réabsorption peut être due à l’hypermotilité intestinale causée par l’acétylcholine, la sérotonine ou l’histamine. La décharge de sérotonine peut être provoquée par certains médicaments, une émotion intense et une anxiété (MOSTL E. et PALME R., 2002). Tandis que la sécrétion de l’histamine est provoquée par des allergènes, en se fixant sur ses récepteurs, l’histamine augmente le péristaltisme intestinal (MARTEAU P., 2012). L’accélération du péristaltisme intestinal diminue le temps d’absorption du contenu intestinal à cause de la diminution du temps d’absorption au niveau du tube digestif et augmente ainsi le volume du liquide intestinal. Dans ce cas on parle de diarrhée motrice (BUISSON Y., 2001; READ N. W., 2008 ; FORET P. A., 2009). Cette augmentation du péristaltisme intestinal peut aussi être due à une colopathie fonctionnelle ou à des causes endocriniennes et/ou nerveuses (BUISSON Y., 2001; JUCKETT G.et coll., 2011).

PARTIE CHIMIE

Extraction

Les inflorescences d’une plante utilisée contre la diarrhée dans la région Boeny ont été récoltées dans cette région au mois de Novembre 2015. Elles ont été séchées à l’ombre dans une salle aérée, à la température ambiante pendant 21 jours, puis 250g d’inflorescences ainsi séchées ont été broyées à l’aide d’un broyeur à marteau électrique au LPGPC de la Faculté des Sciences de l’Université d’Antananarivo. La poudre ainsi obtenue a été macérée dans un mélange éthanol – eau (60 :40) pendant 72 heures, à la température ambiante. Le macérât a ensuite été filtré sur du coton hydrophile et le filtrat a été évaporé à sec à l’aide d’un évaporateur à la température de 80°C .

Criblage phytochimique

Pour déterminer les familles chimiques présentes dans l’extrait DH01, un criblage phytochimique a été effectué. Des réactifs spécifiques pour chaque famille chimique ont été utilisés. Ces réactifs réagissent avec les familles chimiques correspondantes en donnant des précipités ou un changement de coloration (FONG H.H.S. et coll., 1977) .

Les signes suivants ont été utilisés pour exprimer la teneur des familles chimiques dans l’extrait :
± présence en très faible teneur
+ présence en faible teneur
++ présence en teneur moyenne
+++ présence en forte teneur .

PARTIE PHARMACOLOGIE 

Pour étudier l’activité de l’extrait DH01, il a été dissout dans de l’eau distillée, et des tests in vivo et in vitro ont été effectués chez le cobaye. Son activité a été étudiée in vivo sur l’accumulation de fluide dans la lumière intestinale provoquée par l’administration de l’huile de ricin par voie orale (ROBERT et coll., 1976; RIVIERE et coll., 1991; MAMINILAINORO L., 1996). Tandis que des études in vitro ont été effectuées pour étudier son mécanisme d’action (HAMMAD H.M. et ABDALLAH S.S., 1997).

Animaux d’expérimentation

Des cobayes tricolores des 2 sexes, âgés de 3 à 4 mois et pesant entre 300 et 325g ont été utilisés. Les animaux ont été acclimatés dans l’animalerie du LPGPC pendant 1 semaine avant d’être utilisés. Ils ont été nourris avec des feuilles fraîches de graminées, puis mis à jeun pendant 18 heures avant les expériences.

Etude de l’activité de DH01 sur l’accumulation de fluide intestinal 

L’effet de DH01 sur la diarrhée a été étudié sur l’accumulation de fluide intestinal provoquée par l’administration de l’huile de ricin par voie orale (ROBERT et coll., 1976). Des cobayes mis à jeun pendant 18 heures ont été utilisés, ils ont été répartis en 4 lots: un lot témoin et trois lots traités avec l’extrait. Les animaux du lot témoin ont reçu 10ml/kg d’eau distillée, et ceux des lots traités ont reçu respectivement l’extrait DH01 aux doses de 150, 300 et 600 mg/kg administré par voie orale dans un volume de 10 ml/kg (DIEHL K. H. et coll., 2001). Après 45 minutes, chaque animal a reçu 1ml d’huile de ricin par voie orale (PANDEY P. et coll., 2012). Trente minutes après l’administration de l’huile de ricin, les animaux ont été sacrifiés puis éxanguinés. Ensuite, une laparotomie a été pratiquée et deux ligatures ont été effectuées : l’une au niveau du pylore et l’autre au niveau de la jonction iléocoecale. La portion entre les deux ligatures a été prélevée, puis le liquide contenu dans cette portion a été récupéré dans une éprouvette graduée et son volume a été mesuré (MAMINILAINORO L., 1996).

Etude de l’effet de DH01 sur la motilité intestinale

Ce test a eu pour objet d’étudier l’effet de l’extrait DH01 sur le péristaltisme intestinal où l’acétylcholine a été utilisée comme agent contracturant (HAMMAD H. M. et ABDALLAH S. S., 1997). Cette étude a été effectuée in vitro, sur l’iléon isolé de cobaye. Après avoir mis les cobayes à jeun pendant 18 heures, ils ont été sacrifiés puis exsanguinés une laparotomie a été effectuée, et une portion de 3cm d’iléon a été prélevée et placée dans une boite de pétri contenant une solution de Tyrode maintenue à la température de 37°C, et aérée avec de l’air à l’aide d’un aérateur. Le contenu de l’iléon isolé a été vidé, ensuite il a été nettoyé en le débarrassant des mésentères. L’iléon isolé a été monté dans une cuve à organe, contenant 20 ml de solution de Tyrode aérée avec de l’air à l’aide d’un aérateur et maintenue à la température de 37°C. Une de ces extrémités a été fixée au fond de la cuve à l’aide d’un fil de coton inextensible et l’autre extrémité a été reliée à un stylet enregistreur d’un kymographe (Electric 12 racording drum, PALMER), avec un contre poids de 1g (MEHMOOD, M. et coll., 2011 ; SHIFERIE F. et SHIBESHI W. 2012) . La préparation a été laissée se stabiliser pendant 45 minutes. Pendant cette période elle a été rinçée toutes les 15 minutes.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

I- INTRODUCTION
II- MATERIELS ET METHODES
A- PARTIE CHIMIE
1- Extraction
2- Criblage phytochimique
B- PARTIE PHARMACOLOGIE
1- Animaux d’expérimentation
2- Préparation de la solution de Tyrode
3- Etude de l’activité de DH01 sur l’accumulation du fluide intestinal
4- Etude de l’effet de DH01 sur la motilité intestinale
5- Etude du mécanisme d’action de l’extrait DH01
C- EXPRESSION ET ANALYSE DES DONNEES
III- RESULTATS
A- PARTIE CHIMIE
1- Rendement de l’extraction
2- Résultats du criblage phytochimique
B- PARTIE PHARMACOLOGIE
1- Activité de l’extrait DH01 sur l’accumulation de fluide intestinal
2- Activité de l’extrait DH01 sur la motilité intestinale
3- Etude du mécanisme d’action de l’extrait DH01
IV- DISCUSSION
V- CONCLUSION
REFERENCES
WEBOGRAPHIE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *