Ensemble des principes et règles à respecter en signalétique locale

L’intitulé de notre stage était « signalétique et jalonnement ». Nous avons démarré notre période de stage de deux mois et demi sans vraiment de compétences ni prérequis sur le sujet, il a fallu nous approprier ce domaine et nous forger un bagage conséquent en termes législatif, mais également de connaissance sur le terrain. Nous sommes arrivés dans un contexte où une Opération Urbaine Collective (que nous détaillerons par la suite) était déjà entamée. Nous avons ensuite dû assimiler quel rôle aurait notre étude dans cette opération et quels seraient nos interlocuteurs.

Présentation générale de l’île d’Oléron 

Situation du territoire 

L’île d’Oléron est la seconde plus grande île de France après la Corse, et fait partie de la région Poitou-Charentes. Elle se situe { l’Ouest du département de la Charente Maritime, séparé de celui-ci par un bras de mer de 3 kilomètres qu’enjambe le Viaduc, plus vieux pont de France à relier une île au continent, construit en 1966.

L’Île d’Oléron se compose de 8 communes :
– Saint-Pierre d’Oléron
– Le Château d’Oléron
– Saint-Georges d’Oléron
– Saint-Denis d’Oléron
– La-Brée-les-Bains
– Saint-Trojan les-Bains
– Dolus d’Oléron
– le Grand-Village

Il existe également au sein de ces communes d’autres centralités: Chéray, Boyardville, Domino (commune de Saint-Georges) ainsi que La Cotinière (commune de Saint-Pierre). Notre étude au sein de l’OUC notre étude ce porte sur les 8 communes ainsi que sur les 4 centralités « secondaires ».

L’île d’Oléron possède des atouts géographiques et paysagers qui en font aujourd’hui et depuis la fin du 19ème siècle une destination prisée des touristes : un relief peu accidenté et varié, de vastes forêts, des villages pittoresques, un littoral fait de plages naturelles ou de loisirs et un climat doux, à mi-chemin entre océanique et méditerranéen. Cet aspect de l’île impacte de façon majeure son fonctionnement { l’année, et nous verrons en quoi il est { intégrer dans notre diagnostic et nos propositions.

Présentation de la Communauté de Communes d’Oléron 

Cette institution a été créée en décembre 1996 et regroupe toutes les communes de l’île, soit une population de 21 699 habitants. Ce chiffre la place au septième rang des intercommunalités du département.

Ses compétences sont les suivantes :
♦ Enfance et Jeunesse
♦ Culture et Patrimoine
♦ Urbanisme et Action Foncière
♦ Sports et Loisirs
♦ Economie et Développement
♦ Action Sociale et Habitat
♦ Régie Oléron Déchets
♦ Développement Durable et Agenda 21.

Les compétences de la CDC sont nombreuses et notre travail s’inscrit dans l’action du pôle Economie et Développement dirigé par notre tutrice, Martine Chauvin. Le rôle de la Communauté de Communes se distingue de celui du Pays Marennes Oléron par son côté opérationnel, tandis que celui du Pays est de l’ordre de la stratégie et de la recherche.

Le contexte local :
L’île d’Oléron est un territoire qui possède des caractéristiques bien particulières. Autant d’éléments qu’il est important de présenter afin d’avoir une vue d’ensemble sur les tendances à la fois économiques, démographiques mais aussi au niveau du territoire qui peuvent apporter des pistes et des réponses dans la constitution de notre étude.

Caractère touristique de l’île 

Le pays Marennes-Oléron et particulièrement l’Ile d’Oléron se définit par son coté touristique fort. De nombreux sites à la fois naturels, patrimoniaux mais également historiques, en plus du cadre paysager et du savoir-faire artisanal local rendent le territoire riche et attractif. Cette attractivité amène évidemment un rapport entre une population hiver/été complètement déséquilibré, environ 1/7, même si des communes comme Le Château d’Oléron par exemple ont tout de même une population résidente { l’année assez significative. Cet attrait amène inévitablement des problématiques qu’il faut savoir maitriser. A l’échelle de la région Poitou-Charentes, 2 résidences secondaires sur 3 se situent dans le département de la Charente-Maritime (environ 73 000, source : INSEE- 2008). Le département au niveau du tourisme se compose de 3 pôles : Ile de Ré, Ile d’Oléron et Royan. La maitrise du foncier, limiter l’implantation de nouvelles constructions au détriment du coté naturel et sauvage qui font la richesse du territoire sont notamment des sujets majeurs, sur l’Ile d’Oléron notamment, 53% des constructions neuves sont destinées aux résidences secondaires (Source INSEE – Poitou-Charentes). Oléron possède d’ailleurs une majorité de logements de type résidence secondaire; dans les communes les plus touchés par le phénomène, Saint-Georges et Saint-Pierre, seulement 3 maisons sur 10 sont des résidences primaires. L’île attire un nombre important d’estivants puisqu’{ chaque haute saison la population est multipliée par 7,  pour atteindre environ 150 000 au mois d’août. Cet afflux se concentrant sur deux mois de l’année, juillet et août, et il en découle de fortes pressions sur le territoire : encombrement des routes et du pont, sur-fréquentation des grandes surfaces, compétition pour l’accès aux hébergements, stationnement insuffisant…

Tandis que la part des résidences secondaires sur l’ensemble de la région PoitouCharentes est de l’ordre de 13%. Malgré les impacts négatifs qui vont de pair avec un territoire attractif comme la consommation foncière, engorgement des voies de circulations, le tourisme représente un vecteur économique très fort sur le territoire, en termes d’emplois, de consommation. A l’échelle de la région, 24 000 emplois annuels sont liés au tourisme, environ 4.6% { l’échelle régionale, en août, 67% des emplois sont concentrés dans le département de Charente-Maritime et donc sur ces 3 pôles majeurs (Royan, île de Ré, île d’Oléron).

En plus de son offre très importante d’hôtels ainsi que de campings, l’île d’Oléron et le pays de Marennes via ses résidences secondaires, propose une offre de lits « marchands » qui { l’échelle du département figure en 2ème position, avec d’ailleurs des chiffres en progression.

Flux et accidentologie 

L’accès { l’île d’Oléron, que ce soit en tant que touriste ou résident, le plus populaire actuellement demeure la voiture et l’emprunt du viaduc entre Marennes et l’île. D’autres types de liaisons notamment maritimes depuis La Rochelle existent pourtant mais ne représentent toujours pas un trafic que l’on puisse considérer. Ce « presque » unique moyen d’accès engendre des problématiques qu’il faut savoir gérer, dans l’élaboration de notre mission sur la signalétique, présenter les inconvénients qu’amène ce phénomène nous a paru judicieux. Il est possible de distinguer différents types de trajets sur Oléron :
♦ Les trajets insulaires : dus aux déplacements des résidents, des touristes hébergés sur l’île (déplacements ménagers, de travail, liés { l’attrait des sites touristiques et balnéaires…),
♦ Les trajets « île-continent » : peu importants hors-saison (8290 traversées journalières) et qui ne provoque que rarement l’engorgement, mais qui atteignent les 12 000- 13 000 passages du pont en été par jour, dans le sens entrant.
♦ Le pont agit comme un goulot d’étranglement, et génère de nombreux embouteillages { l’entrée de l’île et le long de la Départementale 734. Aux trajets «maison-travail » viennent en effet s’ajouter les milliers de personnes venues passer un ou plusieurs jours sur Oléron.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Présentation de la commande
Présentation générale de l’île d’Oléron
Situation du territoire
Présentation de la Communauté de Communes d’Oléron
DIAGNOSTIC
Le contexte local
Contexte démographique
Caractère touristique de l’île
Flux et accidentologie
Accidentologie
La Documentation Locale
Le Document d’Aménagement Commercial (DAC)
Le Plan Global de Déplacement (PGD)
Définition des terrains d’études
Saint Pierre d’Oléron
Château d’Oléron
Dolus d’Oléron
Boyardville
Saint Georges d’Oléron
Cheray
Domino
La Cotinière
Saint Trojan les Bains
Grand Village Plage
Saint Denis d’Oléron
La Brée les Bains
Contexte législatif
A l’échelle nationale
A l’échelle départementale
Ensemble des principes et règles à respecter en signalétique locale
Les règles d’implantation de la S.I.L.
Etat des lieux de la signalétique sur l’île d’Oléron
A qui s’adresse ce nouveau plan de signalisation ?
Méthodes : recueil et traitement des données
Elaborer une méthode de relevé et de classement
L’utilisation d’ArcGis
Rencontre avec les acteurs
Les principes de jalonnement généraux
Les problématiques identifiées suite au diagnostic
5 axes de nos préconisations
Nos principes de jalonnement et préconisations phares
PRECONISATIONS
Démarche d’arborescence de l’information
Les deux scénarios
Scénario 1
Scénario 2
Les Relais d’Informations Services
Présentation du projet
Propositions d’aide { la décision pour la définition d’un projet de RIS
Proposition d’aide { la décision pour l’Initialisation, l’étude et la réalisation d’un RIS
interactif
Zone d’activité économique
Conclusion
BIBLIOGRAPHIE
WEBOGRAPHIE
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.