EFFET DE L’EXTRAIT RB2 SUR LA CICATRISATION DES PLAIES OUVERTES CHEZ LE RAT

PARTIE PHARMACOLOGIQUE

              Afin d’étudier l’action de l’extrait RB2 sur la plaie, il a été préparée sous forme de crème eau dans huile pour faciliter son application (MARTINI, 2006). La crème a été appliquée sur des plaies ouvertes expérimentales, chez le rat. L’effet de l’extrait RB2 a été étudié en observant l’état des plaies tous les jours à la même heure jusqu’à leur fermeture.
1. Préparation de la crème de base : La crème de base utilisée a été une émulsion eau dans huile (E/H). Elle est composée de deux phases : la phase aqueuse constituée de l’eau distillée et du bicarbonate de sodium et la phase grasse composée de l’huile de tournesol et de la cire d’abeille (Tableau II). La cire d’abeille jaune a été râpée puis fondue dans un récipient placé dans un bain marie maintenu à la température de 80°C. Ensuite, elle a été blanchie en la lavant 4 fois de suite avec 0,5 L d’eau de javel. Une fois blanchie, elle a été séchée sous le soleil. Puis 15 g de cire d’abeille blanchie ont été fondues dans un récipient placé dans un bain marie maintenu à la température de 80°C. Lorsque la cire a été fondue, l’huile de tournesol a été ajoutée dans le récipient. Dans un autre récipient, le bicarbonate a été dissout dans l’eau distillée, puis le mélange a été chauffé au bain marie, à la température de 80°C. Enfin la phase aqueuse a été versée petit à petit dans la phase grasse maintenue à la température de 80°C tout en fouettant sans arrêt jusqu’à l’obtention d’une crème homogène.la crème a ensuite été laissée refroidir dans un réfrigérateur à la température de 4°C (DALLY et al., 2007).
2. Préparation de la crème à 10 % : Pour étudier l’action de l’extrait de RB2, il a été préparé sous forme de crème à 10%. Pour préparer cette crème, 10g ont été mélangés avec 90g de crème de base. Le mélange a été fouetté jusqu’à l’obtention d’une crème homogène.
3. Animaux d’expérimentation : Des rats mâles de souche Wistar âgés de 3 mois et pesant de 160 à 180 g ont été utilisés. Ils ont été élevés à l’animalerie de Laboratoire de Pharmacologie Générale, de Pharmacocinétique, et de Cosmétologie (LPGPC) sous un cycle de lumière et d’obscurité 12/12 h et à la température de 20°C. Ils ont été nourris avec de la provende LFL 1420 croissance porc et ont eu de l’eau à volonté.
4. Création des plaies : La peau des animaux a été rasée à l’aide d’une tondeuse électrique pour cheveux (NOVA©) sur une surface de 8 cm2 au niveau du dos. Vingt-quatre heures après, les animaux ont été anesthésiés par inhalation d’éther diéthylique (MAHMOOD et al., 2009). Ensuite, deux plaies circulaires symétriques de 1cm de diamètre ont été créées de part et d’autre de la ligne médiane de la colonne vertébrale. Ces plaies ont été créées à l’aide d’un dispositif comportant une lame tranchante circulaire de 1cm de diamètre (DELEAGE, 2011).
5. Étude de l’effet de l’extrait sur l’hémostase : Après la création des plaies, les animaux ont été divisés en 2 lots de 2 rats: 1 lot témoin et 1 lot traité avec l’extrait. Dix milligrammes de crème de base ont été appliqués par un massage circulaire sur les plaies des animaux du lot témoin, et 10 mg de crème contenant 10 % de RB2 ont été appliqués sur les plaies des animaux du second lot. Le temps de saignement de chaque plaie a été chronométré.
6. Etude de l’effet de l’extrait RB2 sur les différentes phases de la cicatrisation : Afin d’étudier l’action de l’extrait RB2, son effet sur les différentes phases de la cicatrisation a été observé. Il a été appliqué sur une plaie ouverte, une fois par jour, à la même heure. Avant chaque application, l’état de la plaie a été observé, puis elle a été photographiée, ensuite nettoyée. La croûte sur la surface de la plaie a été ramollie en appliquant un coton imbibé d’eau pendant quelques minutes. Puis elle a été enlevée et un papier buvard a été appliqué sur la surface de la plaie pour la sécher.
a. Étude de l’effet de l’extrait RB2 sur l’inflammation
Pour étudier l’effet de l’extrait RB2 sur la phase d’inflammation, il a été appliqué une fois par jour, à la même heure sur la plaie ouverte. Tous les matins, à la même heure, avant de nettoyer la plaie, l’aspect de la berge ainsi que celui de leur surface a été observé. La présence des signes d’inflammation ainsi que la durée de leur présence ont été notées (DELEAGE, 2011).
b. Étude de l’effet de l’extrait RB2 sur le bourgeonnement
L’effet de l’extrait RB2 sur la phase de bourgeonnement a été étudié en l’appliquant une fois par jour, sur une plaie ouverte. L’état des plaies a ensuite été observé tous les jours à la même heure, et l’apparition du tissu de granulation a été noté, puis le nombre de granules a été compté (BENSEGUENI et al., 2007).
c. Étude de l’effet de l’extrait RB2 sur l’épithélialisation
La phase de ré épithélialisation est caractérisée par la présence d’une membrane rose qui couvre la surface des plaies lorsque la croûte tombe (GUYADEC, 2006). Après le nettoyage des plaies, la présence de cette membrane a été notée.
7. Étude de l’effet de l’extrait RB2 sur la fermeture des plaies : Afin d’étudier l’effet de RB2 sur la fermeture des plaies, la surface des plaies a été mesurée tous les jours par planimétrie directe juste après la création des plaies jusqu’à la fermeture complète, Cette méthode consiste à tracer le contour de la berge des plaies à l’aide d’un crayon à pointe fine sur un papier millimétré transparent placé sur la plaie (BENSEGUENI et al., 2007). Le temps de la fermeture des plaies traitées avec l’extrait ainsi que le temps de cicatrisation à 50 % (TC 50) a été observé et comparé avec celui du lot témoin.

Effet de l’extrait RB2 sur le bourgeonnement

              La phase de bourgeonnement est caractérisée par la présence des granulations au niveau de la surface des plaies. Au bout de 4 jours de traitement, on compte 75,25 ± 4,26 granules au niveau de la surface des plaies traitées avec l’extrait RB2, contre 40 ± 4,55 après 5 jours de traitement chez les animaux du lot témoin, là où on compte 108,75 ± 3,14 granules sur la surface des plaies traitées avec l’extrait (figure 4). Ces granules disparaissent au huitième jour chez les plaies traitées avec l’extrait, contre onze jours chez les plaies témoins. Ces résultats montrent que l’extrait accélère la formation des granules et augmente leur nombre.

DISCUSSION

        L’objectif de ce travail est d’étudier l’effet de l’extrait RB2 sur la cicatrisation. Cette étude a été effectuée sur des plaies expérimentales chez le rat. Nos résultats montrent que l’extrait diminue la durée de saignement des plaies, il réduit la durée de la phase inflammatoire et accélère la formation des granules, l’épithélialisation ainsi que la fermeture des plaies. Son effet sur saignement nous permet de dire que l’extrait RB2 possède un effet hémostatique. Or l’hémostase a lieu tout de suite après la création d’une plaie par une vasoconstriction locale suivie d’une coagulation sanguine (VERDY, 1995). Cette vasoconstriction pourrait être due à la présence des composés phénoliques dans l’extrait RB2 (CETKOVIC et al., 2008). Comme nos résultats sont similaires à ceux obtenus avec l’extrait de l’écorce de Prosopis africana (FABACEAE), nous avançons l’hypothèse que l’accélération de l’arrêt du saignement pourrait être due à la présence des tanins dans l’extrait. En effet, cette famille chimique précipite les protéines qui formeraient une barrière physique arrêtant le saignement (EZIKE et al., 2010). En ce qui concerne son effet sur l’inflammation, il diminue la durée de cette phase. Les signes inflammatoires disparaissent plutôt sur les plaies traitées par rapport aux plaies témoins. En plus les plaies ne sont pas infectées. L’absence d’infection sur les plaies traitées avec l’extrait peut être expliquée par la présence des flavonoïdes dans l’extrait. Des flavonoïdes possèdent des propriétés antimicrobiennes (PETIT et al., 2007). En outre, les études effectués par FORMICA et REGELSON, 1995 ont aussi rapporté que les flavonoïdes possèdent des effets antiinflammatoires en inhibant l’activité de LOX et COX, ce qui diminue la synthèse des eicosanoїdes. Or la diminution de la synthèse de ces médiateurs réduisent l’inflammation (FORMICA et REGELSON , 1995). Par ailleurs, l’extrait RB2 favorise la formation des granules. La formation du tissu de granulation résulte de la prolifération des fibroblastes et de l’angiogenèse. L’extrait RB2 pourrait donc stimuler la prolifération des fibroblastes et des cellules endothéliales à partir des capillaires existants en périphérie du site de lésion (BENSEGUENI et al., 2007). Par ailleurs, l’extrait RB2 accélère la fermeture des plaies. Ceci est étroitement lié à la formation du tissu de granulation, car cette fermeture est due à la contraction de la berge des plaies. Cette dernière est due à la contraction des myofibroblastes dans les bourgeons (DIANE, 2012). Or nous avons trouvé que l’extrait accélère la formation des bourgeons et augmente leur nombre (THUROT, 2005). Cet effet peut être dû à la présence des tanins dans l’extrait, car les travaux effectués par LOPES et ses collaborateurs en 2005 sur l’extrait de l’écorce de Stryphnodendron polyphyllum Mart et Stryphnodendron obovatum Benth ont rapporté que les tanins favorisent la contraction des berges d’une plaie, augmentent la formation des vaisseaux capillaires et des fibroblastes; et induisent la prolifération des kératinocytes. Ces différents mécanismes d’actions des tanins contribuaient à la formation du tissu épithéliale et à la fermeture complète de la plaie traitée avant celle du témoin. En se basant sur ces résultats, l’activité cicatrisante de l’extrait RB2 pourrait être due à l’action de ces différentes familles chimiques (flavonoïdes et tanins) mais des études approfondies pourraient nous donner d’autres mécanismes d’action de cette plante.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

I. INTRODUCTION
II.MATÉRIELS ET MÉTHODES
A. Partie chimique
1. Préparation de l’extrait RB2
2. Criblage phytochimique
B. Partie pharmacologique
1. Préparation de la crème de base
2. Préparation de la crème de l’extrait de RB2 à 10 %
3. Animaux d’expérimentation
4. Création des plaies
5. Étude de l’effet de l’extrait RB2 sur l’hémostase
6. Étude de l’effet de RB2 sur les différentes phases de la cicatrisation
a. Effet de l’extrait RB2 sur l’inflammation
b. Effet de l’extrait RB2 sur le bourgeonnement
c. Effet de l’extrait RB2 sur l’épithélialisation
7. Effet de l’extrait RB2 sur la fermeture des plaies
C. Expression et Analyse des données
III. RÉSULTATS
A. Partie chimique
1. Rendement de l’extraction
2. Résultats du criblage phytochimique
B. Partie pharmacologique
1. Effet de l’extrait RB2 sur l’hémostase
2. Effet de l’extrait RB2 sur les différentes phases de la cicatrisation
a. Effet de l’extrait RB2 sur l’inflammation
b. Effet de l’extrait RB2 sur le bourgeonnement
c. Effet de l’extrait RB2 sur l’épithélialisation
3. Effet de l’extrait RB2 sur la fermeture des plaies
IV. DISCUSSION
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *