DYNAMIQUES DE L’OFFRE DE SOINS

La ville de Thiès : situation géographique et administrative

   Située dans la région et le département du même nom, la ville de Thiès constitue, après Dakar, le pôle urbain le plus important du Sénégal. Elle regroupe 326.557 habitants, soit 36% de la population citadine dénombrée dans la région de Thiès qui elle-même concentre 14,3% de la population citadine nationale (ANSD, 2014). Entièrement comprise dans la commune de Fandéne qui l’entoure presque de tous côtés, elle ne cesse de croitre sous l’effet d’une urbanisation mal maitrisée. En 2008, le décret 2008-1344 donne l’appellation « ville » à la commune de Thiès et consacre par la même occasion la création et la délimitation des trois communes d’arrondissement qui constituent la nouvelle ville : communes de Thiès Nord, Thiès Est et Thiès Ouest. La nécessité de répondre aux besoins de l’importante population de la commune de Thiès et le souci d’éviter leur sous-administration, a suscité, de la part des autorités publiques, la mise en œuvre de cette réforme. Ceci, conformément aux dispositions de l’article 77 de la loi n° 96-06 du 22 mars 1996 portant Code des collectivités locales qui dispose que « les grandes communes peuvent être divisées en Communes d’Arrondissement. Elles prennent alors la dénomination de Ville » (Journal Officiel du Sénégal, 2008). La commune de Thiès Nord est isolée de celles de Thiès Est et de Thiès Ouest qui se regroupent au sud, au-delà de la limite que constitue le chemin de fer qui partage la ville en deux ensembles. La commune de Thiès Est concentre 41,56% de la population de la ville (135.735 habitants) contre 25,67% (83.846 habitants) seulement pour la commune de Thiès Ouest qui constitue la partie la moins peuplée mais la plus prisée compte tenu de la disponibilité de vastes espaces non habités dans cette zone. Cette dernière concentre actuellement une proportion importante de nouveaux lotissements et constitue un front d’urbanisation très agressif sur l’espace environnant. La commune de Thiès nord accueille quant à elle 32,75% (106.976 habitants) de la population de la ville avec un arrière-pays principalement constitué de villages rattachés à la ville depuis 2008. Située à 70 Km de Dakar, la ville de Thiès se trouve dans la zone écogéographique du bassin arachidier mais est surtout et fortement influencé au nord par la zone des Niayes et le bassin versant du plateau de Thiès qui culmine à 133 m avec la falaise de Daral Peulh. Les sols de bas-fonds sont très caractéristiques de la zone de Thiès Nord et la nappe phréatique est affleurante à plusieurs endroits . Bref, la ville est à cheval entre le bassin arachidier et la zone dite des massifs.

Evolution des secteurs de soins

  Dans le cadre de l’étude de l’évolution spatio-temporelle de l’offre de soins, l’utilisation de l’analyse centrographique nous semble plus appropriée pour saisir véritablement ses différentes fluctuations. En effet, cette méthode permet de décrire la distribution spatiotemporelle à travers le calcul de l’Ellipse de Déviation Standard (EDS). L’EDS, ou ellipse de dispersion, est utilisée dans le cadre de notre analyse pour mettre en évidence les différentes phases d’évolution de l’offre de soins et les facteurs qui l’ont influencée. Cette méthode d’analyse a déjà été utilisée dans le domaine de la géographie, plus spécifiquement la géographie de la santé. A titre illustratif, Meunier A. et al (2015) l’ont utilisée pour mettre en évidence les relations qui existaient entre dynamique urbaine et expansion de l’offre de soins, dans la ville de BoboDioulasso (Burkina Faso). Harang M. et Cadot E. (2006), dans leur article intitulé « Offre de soins et expansion urbaine, conséquences pour l’accès aux soins. », ont également eu recours à cette méthode pour montrer une certaine concentration des structures sanitaires dans le centre-ville de Ouagadougou (Burkina Faso). Concrètement, l’EDS permet de décrire, à travers un semis de point, la concentration, la dispersion et l’orientation de l’ensemble des entités. Cette ellipse est donc théoriquement déterminée par trois mesures :
 Calcul du point « moyen » du nuage des points (cela peut être le centroïde, le barycentre)
 Calcul de l’angle de rotation de l’ellipse (orientation)
 Calcul de la dispersion par les écarts-types des coordonnées x et y à partir du point « moyen ». Ceux-ci vont définir les axes de l’ellipse.
Actuellement, deux algorithmes sont fréquemment utilisés, à travers les logiciels de Cartographie Assisté par Ordinateur (CAO), pour générer les ellipses de dispersion. Il s’agit, entre autres, de l’algorithme développé par Yuill. R. S. (1971) et celui implanté dans le logiciel CrimeStat IV (Levine N., 2010). Dans notre cas, les ellipses ont été calculées à partir de la formule proposée dans CrimeStat IV qui est disponible dans le logiciel de cartographie QGIS à travers l’extension « Standard Deviational Ellipse ».

Evolution du secteur public

   Sont comptés comme structures sanitaires publiques avant 1960 : les établissements confessionnels de l’époque coloniale et la médecine militaire coloniale. L’étude de l’évolution des structures sanitaires publiques porte sur 5 périodes qui ont marqué l’histoire de la ville de Thiès. Il s’agit des périodes allant de:
 1885 à 1949, cette période coïncide avec l’installation du chemin de fer, avec la mise en œuvre du premier plan de lotissement et avec le développement de l’industrie ferroviaire ;
 1950 à 1960, cette étape correspond à la mise en œuvre du deuxième plan de lotissement ;
 1961 à 1997, pendant cette période sont intervenues des  politiques sanitaires importantes (Conférence d’Alma Ata, Initiative de Bamako) ;
 1998 à 2009, période de mise en œuvre du PNDS1 ;
 2010 à 2018, début et fin du PNDS2.

Répartition des infrastructures sanitaires

   La configuration du système de soins de la ville de Thiès suit celle du système national de santé qui se décline schématiquement à travers la pyramide sanitaire. Ainsi, à la faveur de sa position de chef-lieu de région et de chef-lieu de département, la ville de Thiès abrite un important dispositif de soins. Elle partage avec les communes de Notto, Fandéne et Tassette le district sanitaire de Thiès. Ce dernier est localisé dans le département du même nom, dont il constitue l’un des trois districts avec : à l’est celui de Khombole et à l’ouest celui de Pout. Dotée d’un centre de santé à partir de 1973 et d’un hôpital régional à partir de 1979, la ville de Thiès concentre également un nombre important de PS. La loi 98-08 du 2 mars 1998 portant sur la réforme hospitalière consacre l’érection de l’hôpital régional en Etablissement Public de Santé de niveau 2 (EPS2). Cette disposition est renforcée par la loi 98-12 du 2 mars 1998 qui définit leur autonomie de fonctionnement et de gestion. Dès lors l’hôpital régional de Thiès se hisse au sommet de la pyramide sanitaire et constitue l’ultime échelon de référence, au niveau de la ville tout comme à l’échelle régionale. Dans le cadre de la référence et de la contre référence, l’EPS2 assure les fonctions d’assistance et de prise en charge des malades référés par le niveau inférieur que constituent : le centre de santé (centre de santé Dixième) et les PS qu’il polarise. La circulaire MSPAS n° 01753 du 15 mars 1991 définit le paquet minimum des activités (PMA) au niveau des structures de santé. D’après cette circulaire, l’hôpital régional assure, en plus du PMA d’un EPS1, les fonctions suivantes :
 La prestation de médecine, de chirurgie générale ou de psychiatrie ;
 Des activités de formation et de recherche fondamentale et opérationnelle ;
 Des activités de médecine préventive, d’éducation pour la santé et leur coordination ;
 Des spécialités médicales et chirurgicales.
Le centre de santé situé dans le quartier Dixième, Etablissement Public de Santé de niveau 1 (EPS1), constitue le premier niveau de référence des 34 PS que compte le district de Thiès. Cependant, dans la ville de Thiès, aucune case de santé n’a été recensée durant nos enquêtes. On serait donc tenté de croire que la ville dispose d’un plateau technique élevé eu égard à l’absence de case de santé. L’aire de responsabilité du centre de santé correspond au district sanitaire. Le centre de santé constitue un élément essentiel à la mise en œuvre des politiques nationales de santé à l’échelle du district. En effet il assure une fonction de tutelle des PS situés dans son aire de responsabilité. Il supervise les activités curatives, préventives et promotionnelles de l’ensemble des structures de soins dont il a la responsabilité. En plus d’un PMA d’un PS, les EPS1 offrent des services concernant :
 la prise en charge des accouchements compliqués ;
 la prise en charge des urgences médicales et chirurgicales ;
 la prise en charge des affections bucco-dentaires ;
 l’aide au diagnostic (laboratoire et imagerie médicale : radiographies, échographie) ;
 les visites à domicile (médecin sans blouse) ;
 l’évacuation sanitaire médicalisée.
 les soins obstétricaux et néonataux d’urgence (MSPM, 2006).
La base de la pyramide sanitaire de la ville est occupée par les PS au nombre de 10 dans la commune de Thiès Nord, de 8 dans celle de Thiès Est et de 7 dans la commune de Thiès Ouest, soit au total 25 PS. Chaque PS dessert un certain nombre de quartiers qui constituent son aire de responsabilité. L’ensemble des aires de responsabilité des PS constituent le district. Les PS assurent, au-delà du PMA, d’une case de santé, les activités suivantes :
 prise en charge des affections courantes (CPC) ;
 consultation pré et post natale, accouchements normaux et planification familiale (Soins obstétricaux d’urgence de base) ;
 récupération nutritionnelle ;
 Information Education et Communication (IEC) à la santé ;
 référence contre référence ;
 promotion de la qualité des services ;
 gestion des données, de l’information, des ressources humaines, des médicaments et du matériel ;
 examens complémentaires (crachat…) ;
 évacuations sanitaires type VSAB (Véhicule de Soins aux Asphyxiés et Blessés).
Par ailleurs, il convient de souligner, que les services sanitaires de l’armée, de la gendarmerie, de la police nationale et des sapeurs-pompiers font aussi partie de l’important arsenal de soins de la ville et accueillent à cet effet des patients. Certains parmi eux comme le Camp Tropical, ancien Camp des gardes Cercle construit pendant la colonisation, et la base aérienne (construite en 1938) disposent d’un important équipement à même de concurrencer certains PS. Ces services de l’armée et du corps paramilitaire dépendent soit du ministère des forces armées, soit du ministère de l’intérieur ; ils constituent des services parapublics qu’il conviendrait de mettre dans le compte du secteur public.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
CADRE THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE
CHAPITRE 1 : PROBLEMATIQUE
1. Contexte
2. Justification
3. Objectifs et hypothèses
4. Discussion conceptuelle
CHAPITRE 2 : METHODOLOGIE
1. Revue documentaire
2. Collecte des données
2-1) La collecte des données sur l’offre de soins dans la ville de Thiès
2-2) La collecte des données sur l’activité du système de soins dans la ville de Thiès
2-3) Enquête domiciliaire
3. Traitement et analyse des données
PREMIERE PARTIE : ANALYSE DE L’EVOLUTION DE L’OFFRE DE SOINS
CHAPITRE 1 : EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE ET SPATIALE DE LA VILLE DE THIES
1. La ville de Thiès : situation géographique et administrative
2. Evolution démographique et spatiale de la ville de Thiès
2-1) Evolution démographique de la ville de Thiès
2-2) Evolution spatiale de la ville de Thiès
CHAPITRE 2 : EVOLUTION DE L’OFFRE DE SOINS DANS LA VILLE DE THIES
1. Evolution des secteurs de soins
1-1) Evolution du secteur public
1-1-1) Evolution du secteur public entre 1885 et 1949
1-1-2) Evolution du secteur public entre 1950 et 1960
1-1-3) Evolution du secteur public entre 1961 et 1997
1-1-4) Evolution du secteur public entre 1998 et 2009
1-1-5) Evolution du secteur public entre 2010 et 2018
1-2) Evolution du secteur privé
1-2-1) Evolution du secteur privé entre 1983 et 2010
1-2-2) Evolution du secteur privé entre 2011 et 2018
2. Stratégies d’implantation de l’offre de soins
2-1) Stratégies d’implantation du secteur public
2-2) Stratégies d’implantation du secteur privé
2-2-1) Stratégies d’implantation du secteur confessionnel
2-2-2) Stratégies d’implantation du secteur privé lucratif
3. Le système de soins dans la ville de Thiès en 2018
3-1) Répartition des infrastructures sanitaires
3-2) Répartition du personnel médical
3-2-1) Répartition du personnel médical entre le secteur public et le secteur privé
3-2-2) Densité de médecins et d’infirmiers
DEUXIEME PARTIE : ANALYSE DE L’ACTIVITE DU SYSTEME DE SOINS
CHAPITRE 1 : ANALYSE DE LA FREQUENTATION DES STRUCTURES SANITAIRES
1. Volume et variation de l’activité des structures sanitaires
1-1) Volume d’activité des structures sanitaires
1-2) Variations mensuelles de l’activité des structures sanitaires
2. Profil de la population consultante
3. L’attractivité des structures sanitaires
3-1) Taux d’utilisation des structures sanitaires
3-2) Aires de recrutement des structures sanitaires
3-2-1) Les postes de santé à fort rayonnement
3-2-2) Les postes de santé à faible rayonnement
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA MORBIDITE DIAGNOSTIQUEE 
1. Volume et variation de la morbidité diagnostiquée
1-1) Volume de morbidité
1-2) Variation mensuelle de la morbidité diagnostiquée
2. La morbidité diagnostiquée par groupe d’âge
TROISIEME PARTIE : ANALYSE DES DETERMINANTS DU RECOURS AUX SOINS ET DES ITINERAIRES THERAPEUTIQUES
CHAPITRE 1 : DETERMINANTS DU RECOURS AUX SOINS
1. Description de l’échantillon
1-1) Caractéristiques sociodémographiques de l’échantillon
1-2) Niveau de scolarisation et catégories socioprofessionnelles
1-3) Appréciation du niveau de vie des ménages
2. Déterminants du recours aux soins
2-1) Choix du type de soins
2-2) Motifs de recours
2-3) Choix du type de soins et niveaux d’instruction du chef de ménage
2-4) Choix du type de soins et niveau de vie des ménages
CHAPITRE 2 : ITINERAIRES THERAPEUTIQUES
1. Premier recours
2. Deuxième recours
3. Troisième recours
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *