Détermination des longueurs par rapport au nombre des captures

Projet ilménite

Le promoteur du projet, QIT Madagascar Minerals S.A. (QMM) est une société anonyme de droit malgache, détenue à 80% par une filiale de Rio Tinto, société minière du Royaume-Uni et d’Australie, et à 20% par le Gouvernement de Madagascar. Depuis 15 ans, la société étudie la faisabilité d’un projet d’exploitation minière près de Taolagnaro, au Sud-Est de Madagascar. L’exploitation minière projetée va permettre, pendant environ 60 ans, d’extraire de l’ilménite et de petites quantités de zircon à partir d’un gisement de sables minéralisés situé près de la côte. L’ilménite contient environ 60% de bioxyde de titane (TiO2) utilisé principalement comme matière première dans la fabrication d’un pigment blanc opacifiant, pour les peintures, le papier et les plastiques. Le gisement minier est réparti sur trois secteurs : Petriky, Mandena et Sainte-Luce. Le gisement de sables minéralisés, qui contient 67 millions de tonnes d’ilménite, constitue une réserve d’envergure internationale. L’ilménite, de haute qualité, contient environ 60% de TiO2. Le caractère non agglomérant du sable favorise le recours à la technique conventionnelle du dragage. Le projet propose de draguer et de séparer physiquement l’ilménite (5%) du sable siliceux (95 %) au moyen de spirales et de séparateurs électrostatiques et magnétiques. Le procédé n’exige aucun traitement chimique des minéraux. Environ 100 ha sont à draguer chaque année, la drague va serpenter lentement à travers les 2 000 ha du dépôt de Mandena, sur une période de 20 à 25 ans.

Bien qu’il ne reste que peu de forêt dans la zone visée, toute végétation résiduelle est à enlever avant le dragage où la restauration écologique du milieu ou de la plantation d’arbres à croissance rapide va suivre immédiatement. La séparation des sables minéralisés se fait dans un séparateur flottant derrière la drague, à l’aide de spirales alimentées avec un mélange de sable et d’eau. L’eau douce nécessaire au processus de séparation est à pomper au lac Ambavarano, puis retournée à la nappe phréatique. L’eau douce est nécessaire afin de permettre la réhabilitation des sols après le passage de la drague. Un seuil déversoir est installé à l’embouchure du lac Ambavarano pour assurer l’approvisionnement en eau douce. Cet ouvrage empêche en effet la remontée occasionnelle d’eau salée dans le lac. Après la séparation initiale, de l’ilménite et de petites quantités d’autres minéraux sont transportés par camion jusqu’à l’usine de séparation des minéraux (USM) située dans le secteur de Mandena.

Dans l’usine de séparation, de l’ilménite et de faibles quantités de zircon sont séparés au moyen de spirales additionnelles et de séparateurs électrostatiques et magnétiques. L’ilménite et le zircon sont ensuite transportés par camion jusqu’au nouveau port projeté à Ehoala, pour l’exportation. Les minéraux sans valeur commerciale résultant de cette séparation, notamment les sables de silice et de monazite, sont à retourner au gisement. Quant au port, il est composé d’un brise-lame de 900 m, construit à partir de 2 000 000 m3 de roc qui est extrait d’un affleurement rocheux au Nord-Ouest de l’aéroport. Une fois l’exploitation du secteur de Mandena terminée, la société va solliciter un permis environnemental pour le prochain secteur à exploiter, vraisemblablement celui de Petriky. Enfin, à un stade ultérieur, une demande de permis pour le secteur de Sainte-Luce est à envisager. Les coûts d’investissement du projet d’exploitation du secteur de Mandena sont estimés à 345 millions de dollars. Le projet emploie dans ce cas entre 500 et 1 000 personnes durant les trois années de la phase de construction. Près de 600 emplois sont ensuite créés au cours des 60 années d’exploitation, en supposant une production de 750 000 t d’ilménite par année. Le régime d’exploitation initial est à fixer lors de l’étude de faisabilité du projet.

Pêche aux « Saroy » En effet, les informations concernant le Ptychochromis sp. sont actuellement toujours insuffisantes pour réaliser un projet de valorisation. Cette étude va contribuer à réduire cette lacune. Notamment, une partie biologique, statistique, et économique y est incluse. Bref, la possibilité d’expansion de l’espèce étudiée dans l’espace, pour l’économie, mais aussi, pour l’écosystème est plausible. La résolution de ces problèmes va concourir au développement de la zone. Tout cela valide l’importance de l’exécution de l’investigation. L’espèce Ptychochromis oligacanthus ou “Saroy” du nom local est un Cichlidé autochtone de Madagascar. Elle se rencontre dans les plans d’eau de la côte Est de l’île en partant de la rivière Loky au Nord jusqu’à la région de Taolagnaro au Sud. Elle a été étudiée par KEINER dans les années 50 [27] ; il a défini plusieurs populations géographiques différentes appelées « race ». Les poissons endémiqes de la famille des Cichlidés de Madagascar sont classés parmi les espèces menacées de disparition.

Ces poissons sont classés ainsi en 1943 et depuis ce temps, il est très probable que leur situation soit devenue alarmante. Aucune étude biologique et dynamique des stocks de l’espèce Ptychochromis oligacanthus n’a été faite jusqu’à maintenant. Dans la région de Taolagnaro, l’espèce Ptychochromis oligacanthus évolue généralement dans les eaux saumâtres. Elle est surtout abondante dans les lagunes d’Ambavarano et d’Andriambe. De ce fait, elle fait partie des principales espèces cibles dans la pêche continentale. Actuellement, cette espèce est menacée par :

• les matériels de pêche hors norme utilisés, tels que la senne de plage et les filets,

• le changement de l’écosystème lagunaire Anony due à l’éventuelle mise en place de seuil déversoir et,

• la dégradation des bassins versants, avec la sédimentation des plans d’eau.

Morphologie La longueur du corps de l’espèce Ptychochromis oligacanthus est égale à deux fois à deux fois et un tiers sa hauteur (L = 2H ou L = (2+1/3)H). La bouche est moyenne, le maxillaire n’atteint que le milieu de la distance entre la narine et l’oeil. Trois à quatre séries de dents à chaque mâchoire complètent les mâchoires subégales [36]. Quatre ou cinq séries d’écailles se trouvent sur la joue et les opercules. Le premier arc branchial porte 10 à 12 branchiospines. La ligne latérale supérieure perce 20 à 22 écailles et l’inférieure en contient de 12 à 15 écailles. Le pectoral est pointu. La coloration est gris argent tirant sur le brun. Les flancs présentent deux ou trois tâches noires arrondies qui se transforment mais rarement en bandes chez certains individus. Une narine simple par côté ; ligne latérale interrompue, généralement 20—50 écailles dans les lignes latérales (chez les Cichlidés la ligne latérale est scindée en deux parties, une “dorsale”, et une “caudale”) mais cela peut excéder les 100; 7—25 épines et 5—30 rayons mous composent la nageoire dorsale et 3 (dans la majorité des espèces)—15 épines et 4—15 rayons mous composent la nageoire anale. Etroplus possédant 4—9 épines anales, mais les espèces le dépassant en possèdent 12—15 ; quelques-uns ont jusqu’à 30 rayons mous dans la nageoire anale. Il n’y a aucune plaque suboculaire. La croissance est assez lente. La taille est limitée à 27 cm et le poids maximum observé est de l’ordre de 500 g. Les gros sujets présentent une légère gibbosité frontale.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

REMERCIEMENTS
LISTE DES ABREVIATIONS
GLOSSAIRE
LISTE DES TABLEAUX
LISTE DES FIGURES
LISTE DES SCHEMAS
INTRODUCTION
CHAPITRE I CONTEXTE ACTUEL ET PROBLEMATIQUES
1 Contexte général et problématiques
1.1 Contexte général
1.1.1 Contexte
1.1.2 Localisation de la zone d’étude
1.1.3 Caractéristiques biophysiques
1.2 Caractéristiques économiques et sociales
1.2.1 Démographie
1.2.2 Activités économiques
1.2.3 Caractéristiques sociales
1.3 Projet ilménite
2 Problématiques et objectifs
2.1 Problématiques
2.1.1 Situation de la pêche
2.1.2 Pêche aux « Saroy »
2.2 Objectifs
2.2.1 Objectif global
2.2.2 Objectifs spécifiques
2.3 Résultats attendus
3 Méthodologie de travail
3.1 Moyens mis en oeuvre
3.1.1 Moyen animal
3.1.2 Moyens matériels
3.2 Méthodologie globale
3.2.1 Méthodologie d’intervention
3.2.2 Synthèse de la méthode d’analyse
3.3 Limites et contraintes de l’étude
CHAPITRE II METHODOLOGIE ET MATERIELS
1 Etude biométrique du Ptychochromis sp.
1.1 Détermination des longueurs
1.1.1 Opération de mensuration
1.1.2 Détermination des longueurs par rapport au nombre des captures
1.1.3 Longueurs des poissons sur les trois lacs
1.1.4 Vérification des longueurs sur les photos
1.2 Détermination des poids
1.2.1 Méthode de pesage
1.2.2 Evaluation des poids des poissons sur les photos
2 Détermination des âges
3 Paramètres physiques et chimiques
CHAPITRE III ANALYSES DES RESULTATS ET PROPOSITION DE PLAN D’AMENAGEMENT
1 Résultats des analyses
1.1 Interprétation relation longueur-poids
1.1.1 Moyenne et corrélation
1.1.2 Détermination des âges
1.2 Caractéristique des captures
1.3 Interprétation des paramètres physiques et chimiques
1.3.1 Evolution des paramètres physiques et chimiques
1.3.2 Analyses des corrélations des paramètres physiques et chimiques
1.4 Interprétation des paramètres physiques et chimiques et biométriques
2 Recherche de méthodologie de plan d’aménagement
2.1 Méthodologie à adopter
2.1.1 Méthodologie de recherche
2.1.2 Méthodologie de gestion des données
3 Stratégie d’aménagement
3.1 Résultats attendus et mécanisme de prise de décision
3.1.1 Résultats attendus
3.1.2 Prise de décision
3.2 Aperçu d’un développement de la pêche au Ptychochromis sp.
3.2.1 Préservation de l’espèce
3.2.2 Développement de la pêche dans la zone
3.2.3 Aménagement de la pêche
3.3 Recommandations
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *