DELPHINOTHERAPIE ET EQUITHERAPIE

DELPHINOTHERAPIE ET EQUITHERAPIE

Quel type de thérapie assistée par le dauphin est recommandé ?

D’après les études vues plus haut, la thérapie assistée par le dauphin se déroule en sessions individuelles qui durent entre 15 et 40 minutes, dans l’eau ou sur un ponton, le dauphin étant une récompense à toute réponse physique, cognitive ou comportementale correcte. En fonction du type de maladie, un programme et des objectifs à atteindre sont pré-établis. Ces derniers peuvent concerner l’élocution, la motricité fine et grossière, l’attention et la motivation. L’équipe encadrant le patient est généralement constituée d’un psychologue et d’un dresseur de dauphin.

Alors que toutes les sessions pratiquées dans les recherches se déroulaient en piscine ou en lieu clos avec des interactions contrôlées, il existe en fait une autre procédure qui fait intervenir le dauphin. En effet, au Dolphin Reef d’Eilat par exemple, les dauphins sont libres et choisissent d’interagir avec les enfants. Durant le programme, les enfants rencontrent les dauphins tous les jours au cours d’une séance de 30 minutes dans la mer (séance récréative) et d’une séance de 30 minutes sur une plate-forme (séance de travail individualisé). La personne qui travaille avec l’enfant est un dresseur de dauphin, ce n’est ni un psychologue, ni un thérapeute. Si le dauphin ne vient pas, l’enfant est frustré et en colère et doit s’en contenter, comme dans la vie. Par contre, s’il vient, l’enfant se sent choisi et il est alors heureux. Les organisateurs de ce programme affirment que ces sessions augmenteraient la motivation de l’enfant (qui va faire des choses qu’il n’avait jamais faites auparavant), son attention et sa concentration. Ils affirment aussi que les enfants seraient plus calmes et communiqueraient plus.
Ainsi, ces deux procédures ont des objectifs à peu près similaires. Pourtant, il est important de noter qu’aucune étude scientifique n’a été menée pour comparer les effets des interactions avec un dauphin libre ou captif.
Un autre point manque de clarté dans le déroulement de ces thérapies : combien et quels types de dauphins doivent-être utilisés ? En effet, même si les recherches étudiées ne semblent pas y prêter attention, il serait intéressant de savoir s’il y a des différences en utilisant un ou plusieurs dauphins ou encore si l’âge ou le sexe du dauphin peuvent modifier les résultats.

A quelle fréquence doit être suivie la thérapie assistée par le dauphin ?

L’étude des différentes recherches ne nous permet pas de répondre clairement à cette question.
En effet, Nathanson a commencé ses études avec une session par semaine pendant six mois [163], puis il est passé à 2 sessions par semaine pendant une ou deux semaines [167] pour finir à cinq sessions par semaine pendant deux semaines dans son étude publiée en 1997 [166]. D’après cette étude, les effets désirés apparaissent en moyenne au début (parole indépendante) ou au milieu (action indépendante) de la deuxième semaine de thérapie. Ainsi, tous les programmes proposant une semaine de thérapie ne seraient-ils d’aucune utilité ? Est-il possible d’obtenir les mêmes résultats en suivant la thérapie une fois par semaine sur une longue période ou faut-il obligatoirement réaliser des stages intensifs ? Autant de questions auxquelles nous ne pouvons pas répondre à cause du manque de recherche dans ce domaine.

De plus, même si la Dolphin Human Therapy préconise des stages minimum de deux semaines, combien de stages les enfants doivent-ils effectuer ? L’étude de Nathanson publiée en 1998 [165] montre que la plupart des améliorations dues aux deux semaines de DAT sont conservées (à des degrés différents) pendant un an. De ce fait, les améliorations apportées par la DAT sont-elles définitives ou d’autres stages sont-ils nécessaires ? Et si c’est le cas, au bout de combien de temps doivent-ils être répétés ? Aucune recherche scientifique n’a été menée pour répondre à ces questions.

Les centres de delphinothérapie proposent tous types de programmes. Par exemple, le Dolphin Reef d’Eilat préconise, sur au moins un an, quatre sessions par mois ou deux semaines tous les 2-2.5 mois alors que le Dolphin Human Therapy propose des stages de deux semaines minimum. L’Island Dolphin Care Association propose des stages d’une semaine [74] [76] [209].

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie Analyse de la Thérapie Assistée par les Dauphins

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie Analyse de l’équithérapie dans le traitement du handicap physique où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
PREMIERE PARTIE : DELPHINOTHERAPIE ET EQUITHERAPIE, DEUX FORMES DE ZOOTHERAPIE
1 Qu’est-ce que la zoothérapie ?
1.1 Définition de la zoothérapie
1.2 Pourquoi utiliser l’animal en tant que thérapeute ?
1.3 Historique de la zoothérapie
2 Qu’est-ce que la delphinothérapie ?
2.2 Pourquoi utiliser le dauphin en tant que thérapeute ?
2.2.1 Mythe du dauphin
2.2.2 Dauphin thérapeute
6 2.3 Historique de la delphinothérapie
3 Qu’est-ce que l’équithérapie ?
3.1 Définitions
3.2 Pourquoi utiliser le cheval en tant que thérapeute ?
3.3 Historique de l’équithérapie
DEUXIEME PARTIE : DELPHINOTHERAPIE ET EQUITHERAPIE, ANALYSE DES OBJECTIFS ET DES EFFETS SUR LE TRAITEMENT DU HANDICAP
1 Analyse de la Thérapie Assistée par les Dauphins
1.1 Recherche sur les mécanismes psychophysiologiques induits par l’interaction hommedauphin
1.1.1 Effets des interactions homme-dauphin sur l’électroencéphalogramme humain
1.1.2 Effets thérapeutiques des ultrasons émis par les dauphins
1.1.3 Effets des champs électromagnétiques et acoustiques à basse fréquence
1.2 Etudes « scientifiques » concernant les effets de la DAT sur les personnes handicapées
1.3 Conséquences pratiques de ces études
1.4 Limites de ces études
2 Analyse de l’équithérapie dans le traitement du handicap physique
2.1 Intérêt du cheval en rééducation physique
2.2 Indications et contre-indications de l’équithérapie
2.2.1 Indications
2.2.2 Contre-indications
2.3 Sessions d’équithérapie
2 2.3.1 Choix du cheval
2.3.2 Equipement spécifique
2.3.3 Encadrement
2.3.5 Réalisation pratique
2.4 Bénéfices physiques et psychomoteurs apportés par l’équithérapie
2.4.1 Effets observés
2.4.2 Etudes évaluant les effets de l’équithérapie sur des patients souffrant de handicaps physiques
2.4.3 Des effets critiqués
3 Intérêt de la thérapie avec le cheval dans le traitement du handicap mental
3.1 Définition de la thérapie psychomotrice
3.2 Rappel des autres thérapies psychomotrices
3.3 Rôle particulier du cheval en thérapie psychiatrique
3.3.1 Rôle du cheval sur le plan psychique
3.3.2 Comparaison avec les autres techniques psychomotrices
3.4 Indications de la thérapie avec le cheval
3.4.1 Psychoses adultes et infantiles
3.4.2 Autres troubles psychiatriques
3.4.3 Apport du cheval dans le traitement de la psychose
3.5 Contre-indications de l’emploi de la thérapie avec le cheval en psychiatrie
TROISIEME PARTIE : ASPECT ETHIQUE, BIEN-ETRE DE L’ANIMAL THERAPEUTE
1 Comment évaluer l’impact des Thérapies Facilitées par l’Animal sur le bien-être des animaux ?
1.1 Les indicateurs comportementaux de mal-être
1.1.1 Chez le dauphin
1.1.2 Chez le cheval
1.2 Les indicateurs physiologiques de mal-être
1.2.1 Chez le dauphin
1.2.2 Chez le cheval
2 La delphinothérapie est-elle une source de mal-être pour les dauphins ?
2.1 Conséquence indirecte de ces programmes : le maintien en captivité
2.2 Conséquences directes de la delphinothérapie sur le bien-être des dauphins
3 L’équithérapie est-elle une source de mal-être pour les chevaux ?
3.1 Conséquences indirectes : les conditions de détention des chevaux
3.2 Conséquences directes des séances d’équithérapie sur le bien-être
QUATRIEME PARTIE : SYNTHESE DES DONNEES BIBLIOGRAPHIQUES ET REFLEXION ETHIQUE SUR L’UTILISATION DE L’ANIMAL EN TANT QUE THERAPEUTE : EXISTE-T-IL DES ALTERNATIVES ?
1 Que dire sur la delphinothérapie
1.1 Synthèse des données bibliographiques sur la delphinothérapie
1.2 Réflexion sur l’éthique du maintien des dauphins en captivité
1.2.1 Point de vue des scientifiques
1.2.1 Point de vue du public
1.2.3 Point de vue des associations de protection animale
1.3 Comment améliorer les conditions de captivité du dauphin ?
1.3.1 Gestion des facteurs psychologiques de stress
1.3.2 Alternatives à la capture
2 Que dire de l’équithérapie?
2.1 Synthèse des données bibliographiques sur l’équithérapie
2.2 Recherches futures en équithérapie
2.3 Une alternative à l’utilisation du cheval ?
Conclusion
Bibliographie

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.