Définitions de la chirurgie

Actuellement, à Madagascar, la domestication des animaux de compagnie est de plus en plus éminente et la cynophilie connait un essor considérable. Un grand nombre de propriétaires et d’éleveurs s’investissent beaucoup dans leur élevage : ils veulent leur apporter les soins adéquats pour pouvoir leur assurer une bonne santé et un maximum de bien-être. C’est dans ce sens aussi que les cliniques vétérinaires opèrent, satisfaisant ainsi les attentes des propriétaires et des éleveurs pour leurs compagnons. Ces cliniques s’engagent donc à mettre à la disposition de ces derniers des produits et services prenant en charge leur santé. [1] Au sein de ces Cliniques vétérinaires, plusieurs types d’activités médicales y sont entrepris et la chirurgie en fait partie. Selon le motif de l’intervention chirurgicale, la chirurgie peut être juste basique ou simple tout comme elle peut s’agir d’une intervention lourde et sophistiquée.

DEFINITIONS DE LA CHIRURGIE

Le terme chirurgie peut être défini de plusieurs manières. Etymologiquement, elle vient du grec « xeir » qui veut dire « main » et « ergov » signifiant « travail ». Il s’agit donc d’une pratique médicale faisant appel à l’usage de la main. La chirurgie peut être ainsi définie comme une partie de l’art médical qui comporte l’intervention de la main nue ou armée d‘instrument. [5] Une définition plus explicite, synthétisée à partir de différents ouvrages scientifiques, peut être donnée ainsi à la chirurgie comme étant une partie de la thérapeutique visant à réparer et/ou traiter les lésions ou maladies par des manipulations directes sur le tissu lésé. La chirurgie est donc une discipline médicale spécialisée dans l’étude, le diagnostic et le traitement des maladies et des traumatismes qui consiste à pratiquer, manuellement ou à l’aide d’instruments, des actes opératoires sur un corps vivant. Elle fait donc recours à des manœuvres externes ou des opérations internes où le chirurgien utilise des instruments spécifiques adaptés à l’acte à réaliser.

LES DIFFERENTS DOMAINES DE LA CHIRURGIE

D’une façon globale, la chirurgie peut être divisée en de multiples spécialités, allant d’une intervention qualifiée de simple et banale à une intervention lourde nécessitant des matériels spécifiquement adaptés. Ces spécialités chirurgicales peuvent être ainsi classée selon l’organe où l’appareil concerné par l’intervention et/ou l’affection à traiter chirurgicalement. Ainsi, on distingue :

La petite chirurgie
Elle concerne les actes chirurgicaux mineurs ou simples, pratiqués sans anesthésie ou sous anesthésie locale.

Ce domaine de la chirurgie regroupe :

➤ La prise en charge des lésions cutanées simples et superficielles telle que le pansement, le drainage et la suture des affections traumatiques comme les plaies accidentelles et les brûlures superficielles.
➤ Le traitement des infections cutanées comme l’incision et le curetage d’un abcès.
➤ L’ablation des kystes et des tumeurs cutanées bénignes superficielles
➤ En chirurgie vétérinaire, viennent s’ajouter à ce domaine de la chirurgie l’apposition des puces électroniques et la mise en place de tatouages pour l’identification d’un animal.

Il s’agit ainsi d’une intervention facilement réalisable, sans risque de complication post opératoire majeure et de pronostic généralement bonne.

La chirurgie de l’ORL et la chirurgie dentaire ou odontologie
La chirurgie oto-rhino-laryngologique est une branche de la chirurgie spécialisée dans le traitement des affections de l’oreille, du nez et du larynx ainsi que des glandes se situant dans la région de la tête et du cou telles que les amygdales et la parotide, principalement.
Ainsi, cette spécialité chirurgicale prend en charge :
➤ La chirurgie des oreilles en cas d’otite chronique et de surdité.
➤ La chirurgie du nez et des sinus nasaux lors des sinusites, des déviations septales ou de la cloison du nez, etc.
➤ La chirurgie de la parotide et l’amygdalectomie
➤ La prise en charge des tumeurs du larynx, de la paralysie de la corde vocale.
➤ La chirurgie de végétation, etc.

La chirurgie dentaire ou odontologie concerne principalement la prise en charge chirurgicalement des affections dentaires. L’ablation des dents usées constitue la principale intervention chirurgicale réalisée.

La chirurgie orthopédique et traumatologique

C’est la partie de la chirurgie qui traite les affections de l’appareil locomoteur, ce dernier étant constitué par les os, les articulations, les ligaments, les tendons et les muscles. C’est un vaste domaine allant d’une simple contusion au poly traumatisme grave.
Ainsi, la chirurgie orthopédique rassemble :
❖ La réparation des déformations d’os telles que les fractures osseuses où il y a rupture de la continuité des os. Elle comporte généralement deux étapes fondamentales : la réduction c’est-à-dire la remise en place des fragments osseux et la contention des fragments réduits pour assurer la consolidation de l’os. Cette réparation peut se faire manuellement et extérieurement ou bien directement sur l’os fracturé et utilisant des matériels d’ostéocenthèse. [8]
❖ La réparation des affections articulaires comme les luxations c’est-àdire déplacement permanent des surfaces articulaires.
❖ La réparation des déchirures et des ruptures ligamentaires, musculaires et tendineuses.
❖ Le traitement chirurgical des lésions infectieuses graves ne répondant pas à des traitements médicamenteux.
❖ La mise en place de prothèses articulaires, particulièrement au niveau de la hanche et du genou.

En chirurgie orthopédique, le pronostic est basé sur le fait que l’organe réparé recouvre ou non ces activités fonctionnelles.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Première partie : RAPPELS
I- Définitions de la chirurgie
II- Les différents types la chirurgie
II-1- Petite chirurgie
II-2- Chirurgie de l’ORL et chirurgie dentaire ou odontologie
II-3- Chirurgie orthopédique et traumatologique
II-4- Chirurgie viscérale
II-5- Neurochirurgie
II-6- Chirurgie thoracique
II-7- Chirurgie gynécologique et obstétricale
II-8- Chirurgie oncologique
III- Les différentes étapes d’une intervention chirurgicale
III-1- Bilans et soins préopératoires
III-2- Anesthésie
III-3- Préparation chirurgicale du patient
III-4- Intervention chirurgicale proprement dite
III-5- Prise en charge et soins postopératoires
IV- Les principes de la chirurgie
IV-1- Respect de l’asepsie
IV-2- Respect des tissus : chirurgie atraumatique
Deuxième partie : METHODES ET RESULTATS
I- Méthodes
I-1- Cadre de l’étude
I-2- Type d’étude
I-3- Période et durée de l’étude
I-4- Population d’étude
I-5- Méthode de collecte des données
I-6- Traitement et analyse des données
I-7- Considérations éthique et administrative
I-8- Limite de l’étude
II- Résultats
II-1- Fréquence des interventions chirurgicales chez les animaux de compagnie
II-2- Principaux motifs ou maladies faisant l’objet d’une intervention chirurgicale
II-3- Environnements et conditions des cliniques vétérinaires en rapport avec le domaine de la chirurgie
Troisième partie : DISCUSSION
I- L’importance de la chirurgie dans le domaine vétérinaire
II- Les différents motifs d’interventions chirurgicales
II-1- Les pathologies chirurgicales prises en charge par les cliniques vétérinaires d’Antananarivo
II-2- Des types particuliers de chirurgie vétérinaire
III- L’importance du respect de l’environnement et des conditions requis pour la chirurgie vétérinaire
III-1- Importance de l’asepsie et de la disponibilité en bloc opératoire
III-2- Rôles des matériels d’assistance et de surveillance postopératoire en chirurgie vétérinaire
III-3- Importance des matériels de diagnostic et de contrôle
IV- Recommandations générale pour l’amélioration de la prise en charge des pathologies chirurgicales vétérinaires
V- Perspectives
CONCLUSION
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
ANNEXES

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *