Débits spécifiques et hauteur de la lame d’eau écoulée

Carte d’ensoleillement et d’ombrage

L’ensoleillement, aussi appelé insolation, est la mesure du rayonnement solaire que reçoit une surface au cours d’une période donnée, s’exprimant en mégajoules par mètre carré, MJ/m2 (comme recommandé par l’Organisation météorologique mondiale) ou en watts-heures par mètre carré, Wh/m2 (surtout par l’industrie solaire). Cette mesure divisée par le temps d’enregistrement fournit la mesure de densité de puissance, appelée l’éclairement énergétique/irradiance, exprimé en watts par mètre carré (W/m2).
D’après la carte d’ensoleillement ci-dessous, on remarque que la partie amont vers les zones de hautes altitudes est la zone la plus ensoleillée, la zone médiane constitue la zone de transition avec la zone moins ensoleillée par contre, la partie avale (la plaine) du bassin versant est la zone qui présente une faible quantité d’ensoleillement.
Pour l’ombrage, il est déterminé à partir de l’outil Ombrage qui permet d’obtenir l’éclairage hypothétique d’une surface en déterminant les valeurs d’éclairage de chaque cellule d’un raster. Cette fonction définit la position d’une source lumineuse hypothétique et calcule les valeurs d’éclairage de chaque cellule par rapport aux cellules voisines. L’ombrage améliore nettement la visualisation d’une surface lors de l’affichage d’analyses ou de diagrammes, en particulier si on a recours à la transparence.

CARACTERISATIQUES DU RESEAU HYDROLOGIQUE

On désigne par réseau hydrographique un ensemble hiérarchisé et structuré de chenaux qui assurent le drainage superficiel, permanent ou temporaire, d’un bassin versant ou d’une région donnée.
La hiérarchie du réseau hydrographique se manifeste par l’importance croissante de ses éléments, depuis les ramifications originelles de l’amont dépourvues de tributaires (dites d’ordre 1 dans la classification de Horton – Strahler, 1952), jusqu’au collecteur principal. Le numéro d’ordre de celui-ci croît (ordre 2, ordres 3, 4, 5, etc.) avec la taille du bassin, le nombre de tributaires et la densité du drainage.
Le réseau hydrographique est d’autant plus dense que le climat est plus humide, que les pluies sont plus abondantes, les pentes plus fortes, les roches ou formations superficiels moins perméables.
Au niveau de notre bassin versant le cours d’eau principal s’étend sur 45,68km depuis l’amont et les hautes altitudes vers l’exutoire. D’après la fonction ArcHydro au niveau d’ArcGis, on a pu calculer la longueur du cours d’eaux principal et même pour les thalwegs de faible extension avec une direction d’écoulement du bassin d’Aggay est de Sud vers le Nord.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie géoressources et environnement

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie sciences et techniques où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction Générale 
Chapitre I : CARACTERISTIQUES PHYSICOGRAPHIQUES DU BASSIN VERSANT
I.INTRODUCTION  
II. CADRE GEOGRAPHIQUE 
III.CARACTERISTIQUES MORPHOMETRIQUES 
III.1.Caracteristique de la position dans le plan
III.1.1.Surface et périmètre
III.1.2.Caractéristique de forme
III.1.2.1.Indice de de compacité de Gravelius
III.1.2.2.Indice de Compacité de Horton
III.1.2.3.Coefficient de forme
III.1.2.4.Coefficient d’allongement de Shumm (E)
III.1.2.5.Le rectangle équivalent
III.1.2.6.Representation trièdrale
IV.CARACTERISTIQUE D’ALTITUDE 
IV.1. Carte Hypsométrique
IV.2. Courbe Hypsométrique
IV.3. Temps de Concentration
IV.4. Etude de pente
IV.4.1.Carte de pente par l’ArcGis
IV.4.2.L’indice de pente globale
IV.4.3.Dénivelée spécifique Ds
IV.5. Etude d’exposition
IV.6. Carte d’ensoleillement et d’ombrage
V. CARACTERISATIQUES DU RESEAU HYDROLOGIQUE 
V.1.Densité de drainage
V.2.Coefficient de Torrentialité
V.3.Hierarchisation du réseau
V.4.Profil en long du bassin versant
VI.LA COUVERTURE VEGETALE 
VII.CONCLUSION
Chapitre II : GEOLOGIE DU BASSIN VERSTANT
I. INTRODUCTION 
II. APERCU LITHO-STRATIGRAPHIQUE 
II. 1. Causse Moyen Atlasique
II. 2. Le couloir Fés-Taza
III. CONCLUSION 
Chapitre III : CONTEXTE CLIMATIQUE DU BASSIN VERSANT
I. INTRODUCTION 
II. PRECIPITATIONS 
II.1. Variation spatio-temporelle des précipitations
II.1.1. Précipitations annuelles
II.1.2. Précipitations saisonnière
II.1.3. Précipitations moyennes mensuelles
II.1.4.Variation spatiale
II.2. Evaluation de la lame d’eau tombée sur le bassin
II.2.1.Moyenne arithmétique
II.2.2.Méthode des polygones de Thiessen
II.2.3. Méthode des isohyètes
II .2.4.Estimation de la moyenne de la lame d’eau calculée par les trois méthodes
III. ETUDE DES TEMPERATURES 
IV. ÉTUDE DES RELATION TEMPERATURE-PRECIPITATION
IV.1.Indices climatiques
IV.1.1.Indice d’aridité annuel de Martonne
IV.1.2.Indice d’aridité mensuel de Martonne
IV.1.3.Indice de Moral
IV.2.Diagramme ombrothermique de Gaussen
IV.3.Etage bioclimatique
IV.3.1.Climatogramme d’Emberger
IV.3.2.Indice de stewart
V. EVAPORATION, EVAPOTRANSPIRATION ET DEFICIT D’ECOULEMENT
V .1. Evapotranspiration potentielle
V.2. Evapotranspiration réelle (ETR)
V.2.1.Méthode de Turc
V.2.2.Méthode de Coutagne
V.2.3.Méthode de Thornthwaite
V.2.4.Calcul de l’ETR moyenne
VI. BILAN HYDRIQUE 
VII.CONCLUSION 
CHAPITRE IV : CARECTERISATION HYDROLOGIQUE
I. INTRODUCTION 
II. COLLECTE DE DONNEES 
III. ETUDE Du REGIME De DEBIT 
III .1.Débit moyens annuels
III.1.1.Suivi des variations des débits annuels par la méthode de l’écart à la moyenne
III .2 .Débits moyens mensuels
III.2.1.Présentation des données
II.2.2.Variation temporelle des débits mensuels
III.2.2.1.Régime hydrologique
III.2.2.2.variation saisonnière des débits
III.2.2.3.Débits spécifiques et hauteur de la lame d’eau écoulée
III.3.Relation précipitations-débits
III.4.Estimation finale du bilan hydrique
III.4.1. Ecoulement total
III.4.2 .Ruissellement
III.4.3.Infiltration
III .4.4.Résultats
IV. Conclusion 
CONCLUSION GENERAL

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *