Création d’une zone d’habitat et d’activité à Annœullin

Ce projet individuel, réalisé dans le cadre de la première année du cycle ingénieur dans le département Aménagement de l’école polytechnique universitaire de Tours, est consacré à l’aménagement d’une zone d’habitations et d’activités dans une commune située au nord de la France : Annœullin. Cette commune d’environ 10 000 habitants doit répondre à la demande en logement qui lui est faite, du fait de sa proximité avec Lille (donc due au phénomène de péri-urbanisation), mais doit également développer sa zone d’activités afin de conforter son rôle de pôle d’activités au sein de la communauté de communes à laquelle elle appartient. Il s’agira donc de proposer un aménagement adapté aux besoins de la commune sur ces deux plans et d’y introduire les thématiques vues en cours cette année en utilisant les différents outils découverts au fil de notre formation.

La ville d’Annœullin 

Localisation géographique 

Annœullin est une des 36 700 communes françaises, elle est située dans la région Nord-Pas-de-Calais, plus précisément dans le département Nord. La commune est à 14km au sud-ouest de Lille (capitale du département) et ses limites au sud constituent une partie de la frontière avec le département Pas-de-Calais. On peut également noter qu’Annœullin est distante de la frontière belge d’environ 25km.

Une population homogène qui vieillit

La ville comptait 9 806 habitants au dernier recensement de l’INSEE en 2008, répartis sur un territoire de 9km² (on a donc une densité de population d’environ 1 090 habitants/km²). La classe d’âge dominante est celle des 20 à 64 ans (61% de la population). Annœullin compte légèrement plus de femmes que d’hommes puisqu’elles représentent 51,5% de la population de la commune. Ces dernières sont en moyenne plus vieilles que les hommes car 64,4% des annoeullinois ayant plus de 64 ans sont des femmes et elles sont moins représentées dans les tranches d’âge allant de 0 à 14 ans et de 15 à 19 ans. On a un certain ancrage de la population puisque 68,8% des gens vivent dans le même logement qu’il y a 5 ans pour les autres ils viennent généralement d’une autre commune quel que soit la tranche d’âge.

Une ville accessible 

La ville bénéficie d’une très bonne accessibilité, non grâce à ses propres infrastructures de transport, mais plutôt grâce à celles des communes voisines. En effet, comme on le voit sur la figure 2, deux des communes limitrophes d’Annœullin disposent d’une gare ferroviaire : la gare de DonSainghin (3ème gare de l’agglomération lilloise en termes de fréquentation avec 2 000 montées/descentes par jour) et la gare de Bauvin-Provin toutes deux situées à 3,6km. On note aussi la proximité de l’autoroute A1 (autoroute du Nord) reliant Lille à Paris, que l’on peut rejoindre à Carvin ou à Seclin (tout deux à environ 8km). Un peu plus loin, à 18km au nord est de la ville, on trouve l’aéroport de Lille-Lesquin (plus d’un million de passagers pour environ 17 000 vols chaque année). On remarque que la ville est traversée par une voix principale reliant les communes limitrophes de Don et de Carvin. En termes de transport doux (marche, vélo, …), la commune est assez pauvre en matière de pistes cyclables notamment sur les grands axes de communication dans la ville. Cependant, les connexions avec les villes de Allennes les-Marais et Don peuvent se faire en vélo grâce à des pistes cyclables aménagées sur les trottoirs. On peut également noter la présence de pistes cyclables près du stade de football et du collège de la ville, ce qui facilite leur accès.

En ce qui concerne le réseau de transport en commun, il est géré par le Conseil Général qui est l’Autorité Organisatrice de Transport pour les transports routiers départementaux de voyageurs. 3 lignes de bus traversent la ville :
➤ Ligne 209 [22 bus par jour] : Billy-Berclau – Bauvin → Lille
➤ Ligne 230 [11 bus par jour] : Allennes-les-Marais – Carnin → Lomme
➤ Ligne 231 [ 5 bus par jour ] : Annœullin → Lomme

La ligne 209 permet de se rendre à Lille en environ 40 minutes, tandis que les lignes 230 et 231 desservent la gare de Don-Sainghin et permettent donc des correspondances avec les TER à destination de Lille, Béthune ou Lens (Béthune et Lens sont des villes attractives en termes d’études supérieures et d’emplois). Ces 3 lignes sont comprises dans le réseau de bus Arc en Ciel .

Une ville sous influence des grands voisins 

La ville subie une forte influence de la capitale de la région (Lille), mais pas seulement. En effet, les villes de Lens et Carvin ont également une influence sur Annœullin car ces villes sont attractives en termes d’emploi et/ou d’études supérieures.

Lille
Bien évidemment, Lille est la ville qui a le plus d’influence sur Annœullin. Distante de seulement 14km, accessible par bus, train ou voiture, la 10ème ville la plus peuplée de France compte plus de 150 000 emplois dont 40% sont occupés par des personnes ne résidant pas à Lille. On peut voir sur le graphique ci-dessous que presque 25% des habitants de l’antenne d’Annoeullin (c’est-à-dire les habitants des communes de Provin, Don, Allennes-les-Marais, Carnin, Bauvin et bien sûr Annœullin) travaillent à Lille, mais il faut noter que 63,4% des annoeullinois travaillent dans la zone d’emploi de Lille. En plus de cette attractivité économique, la cité nordiste attire aussi beaucoup d’étudiants du supérieur avec ces 3 campus (Lille 1, Lille 2 et Lille 3) et ces nombreuses écoles dispatchées un peu partout dans la ville.

Lens
Avec 53% d’emplois occupés par des personnes ne résidant pas dans la commune, Lens exerce une attractivité économique sur Annœullin mais surtout, elle attire de nombreux étudiants du supérieur grâce à son IUT (Institut Universitaire de Technologie).

Carvin
Commune limitrophe d’Annœullin, Carvin exerce un fort attrait économique du fait de ses 2 zones d’activités importantes : l’une regroupe 6 entreprises, l’autre environ 45 entreprises.

Appartenance administrative de la commune 

Annœullin appartient donc :
➤ A la région Nord-Pas-de-Calais
➤ Au département Nord
➤ A l’arrondissement de Lille
➤ Au canton de Seclin-sud
➤ A la Communauté de Commune de la Haute Deûle (CCHD)
➤ Au Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de Lille Métropole

Le SCOT de Lille Métropole
Le SCOT de Lille Métropole comprend 124 communes . Il est en cours d’élaboration et tend à remplacer le schéma directeur de Lille Métropole de 2002. Pour cela le syndicat mixte de Lille Métropole se projette vers 2030. Ce SCOT a pour objectif principal de bâtir la ville intense : « En repensant l’habitat, l’économie, les équipements culturels et sportifs et les transports dans un projet urbain qui réunit ces fonctions plutôt qu’il ne les sépare, c’est notre rapport au territoire qui aura changé. Fini l’étalement urbain anarchique, Lille Métropole en 2030 est une « ville intense ». L’habitat se mêle aux activités, commerces et équipements, dans des quartiers qui s’organisent autour des nœuds de transport, de pôles d’excellence économiques et sportifs. » .

La Communauté de Commune de la Haute Deûle (CCHD)
La CCHD est donc comprise dans le SCOT de Lille Métropole et compte, elle, 5 communes. On peut noter que la ville d’Annœullin représente, à elle seule, 42% de la population de la CCHD. De plus Annœullin, a une place centrale au sein de la CCHD ce qui lui donne une dimension de pôle à cette échelle.

Un tissu urbain entouré de terrains agricoles 

Globalement la ville s’est développée autour des 2 axes routiers majeurs de la ville que sont la RD41 du Nord au Sud (route de Don – rue JeanBaptiste Lebas – rue Pierre Ogée – rue Nationale – rue de Touraine – rue de Carvin) et la rue Roger Salengro d’Ouest en Est. La ville a ensuite connu un étalement urbain lors duquel on a vu se développer de nouveaux quartiers résidentiels. La ville est donc structurée de cette façon : un tissu urbain discontinue autour des grands axes routiers, de grands espaces agricoles enfermant ce tissu urbain. Annœullin compte aussi quelques espaces verts dont une base de loisirs (étang, terrain de cross, …) à l’Ouest, un cimetière situé à l’Est de la ville, une zone d’activité non loin du cimetière, et depuis 2011, un centre pénitentiaire (déclaré d’utilité publique) au sud, proche de l’axe reliant Annœullin à Carvin.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Partie 1 : La ville d’Annœullin
Localisation géographique
Une population homogène qui vieillit
Une ville accessible
Une ville sous influence des grands voisins
Lille
Lens
Carvin
Appartenance administrative de la commune
Le SCOT de Lille Métropole
La Communauté de Commune de la Haute Deûle (CCHD)
Un tissu urbain entouré de terrains agricoles
Partie 2 : Diagnostic
Eléments socio-démographiques
Une très forte croissance démographique qui se ralentie
Un taux d’actifs en hausse
Une population socialement homogène
Un rythme de construction constant et des logements variés
Annœullin : un pôle de services
Synthèse
Partie 3 : Projet
Le choix du site
Etat actuel de la zone
Une zone d’activité en expansion
Les logements voisins
Un atout majeur pour les familles : la Fontinelle
La question du cimetière
L’institut médico éducatif
Une accessibilité à compléter
Un espace vert
Carte récapitulative
Réglementation
Le PADD
Le PLU
Les objectifs du projet
Un site à fort potentiel
En termes d’activité
En termes d’habitat
Mes propositions
Accessibilité du site
Habitat
Activité
Espaces verts
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
TABLE DES ILLUSTRATIONS
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.