Création d’un nouveau plan de circulation et de logements

Les communes littorales sont victimes de leur succès et peuvent bénéficier d’une manne financière qui autorise des travaux d’aménagements d’envergure. Cependant, certaines petites communes, ne possédant pas de grandes plages accessibles, d’infrastructures portuaires ou d’aménagements touristiques, peinent à se développer. D’autre part, l’éloignement d’une grande ville à forte attractivité commerciale et génératrice d’emplois freinent l’envie de la population à y habiter et s’y implanter durablement. Tréveneuc, petite commune du littoral Costarmoricain, fait partie de ces collectivités territoriales qui souffrent d’un manque de notoriété et cumule ces deux inconvénients. Qui plus est, son économie est davantage agricole que maritime. Dans ce contexte, la municipalité a engagé une réflexion afin de redynamiser la commune et plus particulièrement son centre bourg. En effet, le bourg constitue le cœur névralgique de toute commune, et plus particulièrement des communes à forte identité rurale. Les habitants doivent pouvoir y trouver les services et commerces de première nécessité, mais surtout les allées et venues, que ce soit pour aller chercher son pain ou emmener ses enfants à l’école, y sont source de convivialité et d’échanges. Un bourg doit être dynamique et ménager les personnes âgées mais aussi pouvoir offrir les structures nécessaires aux jeunes ménages afin que les commerces s’épanouissent. Le présent rapport présente dans un premier temps les caractéristiques générales de la commune afin d’appréhender tous les aspects du territoire. Ensuite, la réalisation d’un diagnostic ciblé du centre-bourg a permis de mettre en exergue les dysfonctionnements du cœur de village. Afin d’y remédier, Sa requalification doit être envisagée pour offrir à la commune un hyper centre dynamique incluant des commerces et de nouveaux logements. Enfin, les propositions d’aménagement énoncées devraient améliorer sensiblement aussi bien la sécurité des usagers que leur cadre de vie.

Présentation de Tréveneuc

Tréveneuc, une commune du littoral Breton

Tréveneuc est une commune littorale située dans le département des Côtes d’Armor (22) au Nord de la région Bretagne (cartes 1 et 2). Elle se trouve à 24 km de Saint Brieuc, chef lieu du département comptant 50 000 habitants.

D’une superficie de 665 hectares, le territoire communal est limité au Nord par les falaises de la pointe du Bec de Vir, la plage de sables fins de Port Goret et l’anse de Saint Marc. Tréveneuc est limitrophe des communes de Plouha à l’Ouest, Plourhan au Sud et Saint-Quay Portrieux, à l’Est (carte 3).

Par ailleurs, Tréveneuc fait partie de la Communauté de Communes du Sud Goëlo créée en 2001 et regroupant 6 communes : Binic, Etables-surmer, Lantic, Plourhan, Saint-Quay-Portrieux et Tréveneuc (carte 4). La communauté de communes regroupait 13 958 habitants en 2009 sur une superficie de 58,9 km².

Tréveneuc, située sur le littoral breton, est une commune riche de plusieurs identités. En effet, située sur la côte de Goëlo, elle possède une façade maritime constituant un linéaire côtier de 4 kilomètres. Son littoral préservé est longé par le GR34 (ou “sentier des douaniers”) qui se caractérise par de hautes falaises dont la pointe du « Bec de Vir » offrant un panorama sur toute la baie de Saint Brieuc. L’anse Saint Marc abrite une zone de mouillage pour petits bateaux de pêcheurs plaisanciers locaux, ainsi qu’une grève accessible très facilement aux personnes à mobilité réduite. La plage de Port Goret offre quant à elle un très vaste estran à marée basse. D’autre part, Tréveneuc possède également une identité rurale avec un cadre de verdure fait de grandes parcelles cultivées, de prairies et de bois, traversés par plusieurs chemins de randonnée pédestre ou vélo. Cette identité est très marquée puisque la Surface Agricole Utile (SAU) représentait 427 hectares en 2000, soit environ 64% de la surface du territoire communal. Ces deux identités sont plus ou moins délimitées par la zone d’habitat essentiellement localisée dans le centre-bourg urbanisé en étoile le long des axes routiers. D’autres zones peu urbanisées sont également présentes dans quelques hameaux. Le relief de la commune s’abaisse en pente douce du Sud-Ouest au Nord-Est où les falaises constituent le rivage de la Manche. Par ailleurs, deux cours d’eau entament ce plateau (carte 5).

Réseaux et transports

Concernant les réseaux routiers, Trévéneuc est relativement éloignée des axes à voie rapide. La route nationale 12, reliant Brest à Rennes, axe principal des Côtes d’Armor, se situe à une vingtaine de kilomètres de la commune. Elle est accessible par la route départementale 786 (carte 6). Ainsi, Saint Brieuc, agglomération la plus proche et également chef lieu du département est accessible en une trentaine de minutes en voiture. En outre, cette route départementale permet de faire le tour des Côtes d’Armor par la côte, elle est par conséquent fortement fréquentée par les vacanciers durant la période estivale. Localisée sur un axe touristique, cette commune possède un potentiel économique intéressant.

A propos des transports en communs, Tréveneuc est desservie par la ligne 9 du réseau « Tibus » créé par le Conseil Général. Cette ligne de bus relie Paimpol à Saint Brieuc en 1h30. La commune de Tréveneuc possède deux arrêts de bus, l’un situé dans le bourg, l’autre situé à la limite communale de Saint-Quay Portrieux. En période scolaire, il y passe 10 bus par jours à 2h d’intervalles au maximum. Cette unique ligne de bus constitue le seul moyen de transport en commun sur le territoire communal mais est suffisante pour satisfaire les besoins des habitants.

Un cadre de vie agréable

La commune de Tréveneuc présente un cadre de vie agréable de par sa situation environnementale ouvrant de nombreuses possibilités de loisirs, essentiellement familiaux. Loin de l’agitation de la ville, elle offre la possibilité de se ressourcer pleinement, dans un espace de tranquillité, que ce soit sur le littoral ou dans l’arrière pays. La plage de Port Goret permet de nombreux sports d’été sur l’espace de sable dégagé à marée basse et bien sûr des loisirs comme le repos au soleil et les baignades bien que ces dernières ne soient pas surveillées .

L’anse Saint-Marc permet quant à elle de jouir également du soleil et de la mer sur la grève à marée basse (photographie 2). Elle reste cependant en priorité un port de mouillage pour les petits bateaux de plaisance essentiellement.

Le GR34, aussi appelé « sentier des douaniers », long de 2000 km et longeant la côte bretonne, fut créé au 18ème siècle pour lutter contre la contrebande. Il épouse chaque crique, chaque avancée sur la mer et offre à Tréveneuc au site de la Pointe du Bec de Vir une vue panoramique sur toute la baie de Saint-Brieuc jusqu’à l’île de Bréhat au Nord en arrière plan des falaises et des pointes. Le sentier au niveau de Tréveneuc et de ses environs dévoile l’un des lieux les plus préservés de tout le littoral breton ainsi que les plus hautes falaises de Bretagne qui culminent à plus de 100 mètres de haut.

A propos de l’arrière pays, différents sentiers ruraux et boisés permettent de cheminer dans un environnement naturel très diversifié, que ce soit à pied, à cheval, ou à vélo. A noter que la commune est équipée d’infrastructures sportives notamment d’un terrain de football, d’un plateau multisports (volley, basket, …) ainsi que de deux aires de jeux pour la petite enfance (photographies 3 et 4). Ces équipements diversifient l’offre de loisirs de la commune.

Enfin, 20% de la population vit à Tréveneuc depuis plus de 30 ans et 54,4% depuis plus de 10 ans ce qui prouve que la commune a une forte aménité.

Histoire et patrimoine

L’histoire de la commune reste obscure mais il semblerait que ce soit Guezennec, l’un des nombreux “saints” émigrés de Grande-Bretagne au 5ème siècle qui serait à l’origine du village. Son nom a subi de nombreuses modifications et Tréveneuc sera définitivement adopté en 1228 à partir du vieux breton Treb signifiant village. Tréveneuc est mentionné dès 1224 comme paroisse au diocèse de Saint-Brieuc. Elle dépendait de l’abbaye de Beauport fondée en 1202 à Paimpol par le comte de Goëlo. L’abbaye possédait des terres et des dîmes sur Trévéneuc. Les seigneurs du Goëlo accordèrent aux moines de Beauport un droit de “goretterie”, c’est à dire l’autorisation d’édifier un barrage sur la plage et de récupérer les poissons qui y restaient à marée descendante. Les vestiges de cette pêcherie artisanale se voient encore aujourd’hui sur la plage de Port Goret (photographie 5).

La population du 19ème siècle et du début du 20ème siècle se partageait entre l’agriculture, le cabotage international et la grande pêche à TerreNeuve. Puis la marine marchande a pris le relais avant de céder la place à des activités davantage tertiaires. La plage de Port Goret et l’anse SaintMarc accueillent durant l’été les plaisanciers et leurs bateaux. La pêche des huitres sur la grève de Saint-Marc fut également une activité florissante au cours du 19ème siècle, remplacée aujourd’hui par les viviers de Saint-Marc et leur production conchylicole.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
PARTIE 1 : Présentation générale de la commune
I – Présentation de Tréveneuc
1. Tréveneuc, une commune du littoral Breton
2. Réseaux et transports
3. Un cadre de vie agréable
4. Histoire et patrimoine
5. Des projets valorisant l’environnement
6. La Loi Littoral
II – Caractéristiques démographiques et économiques
1. Une démographie en croissance
2. La place du tourisme dans l’économie locale
3. Caractéristiques de l’emploi et des entreprises
4. L’offre de services
5. Le logement
PARTIE 2 : Diagnostic de la zone d’étude
I – Périmètre de l’étude
II – Inventaire et analyse des composantes du bourg
1. Analyse de l’ilot central
2. Dysfonctionnements routiers de l’îlot
3. Inventaire et analyse du patrimoine bâti du bourg
4. Autres éléments urbains d’intérêt
5. L’avis des Tréveneucois
III – Objectifs du projets
PARTIE 3 : Propositions d’aménagement
I – Nouveau plan de circulation
1. Présentation générale des modifications
2. Requalification de la voierie
3. L’impact du nouveau tracé
II – Une nouvelle organisation du bâti
1. Organisation générale
2. Une architecture originale
3. Les commerces et services de proximité
4. De nouveaux logements
5. Des espaces publics centraux et structurants
III – La place du végétal dans le bourg
1. Les aménagements paysagés
2. Création de jardins pédagogiques
IV – Un bourg prenant compte du développement durable
1. La nécessité de faire des économies d’énergie
2. La gestion de l’eau
3. La gestion des déchets
4. Le retour de l’animal dans la ville
Conclusion
Bibliographie
Index des sigles
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.