Contribution du géomètre topographe à l’exécution des travaux d’aménagement

Montage du profil

                Le profil en long est un graphique sur lequel sont reportés tous les points du terrain naturel et de l’axe du projet. Il est établi en premier lieu. On s’appuie sur ce document pour le dessin des profils en travers. Ce graphique s’oriente de la gauche vers la droite ; les textes se rapportant au projet sont en rouge, écriture droite et ceux qui se rapportent au terrain naturel en noir et en italique. Distances et altitudes sont données en mètres au centimètre près. Les échelles de représentation peuvent être différentes en abscisse et en ordonnée (le rapport est de l’ordre de 1/5 à 1/10) de manière à souligner le relief qui peut ne pas apparaître sur un projet de grande longueur. Ce tracé donne des points caractéristiques comme les points hauts ou sommets situés à la fin d’une rampe et au début de la pente suivante, les points bas situés à la fin d’une pente et au début de la rampe suivant). Une rampe est une déclivité parcourue en montant dans le sens du profil ; une pente est parcourue en descendant. Un parcours horizontal est aussi appelé palier. Les déclivités des parties droites, les longueurs projetées des alignements droits et des courbes ainsi que les rayons de courbure sont reportés en bas de la cartouche ; on reporte également les longueurs développées des courbes.

Montage du profil en travers

              On commence par dessiner le terrain naturel à partir d’un plan horizontal puis comme référence qui n’est pas forcément celui du profil en long, de manière à obtenir le profil en travers à l’échelle maximale sur le format choisi. L’échelle de représentation est de l’ordre de 1/100 à 1/200, jusqu’à 1/50. Les échelles en abscisse et en ordonnée sont identiques de manière à pouvoir mesurer directement sur le graphique des longueurs dans toutes les directions ou bien des surfaces. L’abscisse de chaque point du terrain naturel (ou du projet) est repérée par rapport à l’axe du profil en travers donc négative à gauche et positive à droite, l’ordonnée est toujours l’altitude du point. Cette représentation logique introduit un repère (x, y, z) non direct.

MNT du terrain naturel

              Le MNT est la base indispensable pour la plupart des calculs de projet ou pour les calculs de cubatures. C’est une représentation en trois dimension d’un terrain qui est souvent appelé aussi TRIANGULATION, car il est constitué de « Face3D » triangulaires. Covadis calcule et dessine automatiquement le MNT en utilisant la méthode de DELAUNAY qui essaie de créer des triangles les plus équilatéraux possibles. Dans le principe, le programme relie les points par trois pour créer les triangles. Ces points sont obtenus lors du lever de détail. Mais lorsque l’on calcule un MNT, c’est rarement sur un terrain plat. Il y a souvent des talus, des changements de pentes, etc. Pour qu’un MNT reflète correctement le terrain (ou le projet), les triangles doivent s’appuyer sur ces lignes de rupture de pente.

Importation des données

               Les coordonnées des points sont tirées dans le logiciel Covadis. Le Leica 1205+ ne lit pas directement le fichier Geobase mais il faut transformer en fichier texte.
– Ecriture de point Sur le Covadis
FONCTION : Covadis 2D → Points Topographiques →Ecrire un fichier de points
OBJECTIF : Extraire d’un dessin Covadis un ensemble de blocs points en un fichier ASCII de coordonnées.
UTILITE: implantation de points projet sur le terrain et création d’un format Topojis (géo codification simplifiée).
BASE REQUISE : Un ensemble de blocs points Covadis
FICHIER A UTILISER : Même fichier
APPLICATION : Partir des blocs points créés par Immatriculation – Dessin de points
RESULTATS : Obtention d’un fichier ASCII contenant les coordonnées des points sélectionné.
– Importation des données dans l’appareil
Il existe plusieurs modes de transfert de données dans cet appareil mais voici la méthode la plus simple. Il faut copier le fichier ASCII (ci-dessus) sur la carte mémoire dans le répertoire data.
Ensuite on importe ces données de la façon suivante :
FONCTION : Menu principal →Echange →importé donné ASCII

LES IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUE [6]

                Lors de la descente sur terrain pour le recrutement, les jeunes gens du village peuvent s’inscrire pour participer au travail de décapage. Donc, il y a création d’emploi temporaire pendant la réalisation du projet. Il y a aussi un revenu supplémentaire pour les fournisseurs des matériaux nécessaire. Les bénéficiaires de ce projet sont les jeunes, père ou mère de famille de nationalité Malagasy âgés moins de 35 ans, marié ou célibataire ayant un travail stable.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PARTIE I GENERALITES
Chapitre 1 SITUATION DE LA ZONE
I.1 LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE
I.2 LA GÉOGRAPHIE HUMAINE
I.3 SITUATION ÉCONOMIQUE
Chapitre 2 DESCRIPTION DES TRAVAUX
II.1 TRAVAUX DE TERRASSEMENT
II.2 MISE EN PLACE D’UN DALOT DOUBLE
II.3 TRAVAUX A FAIRE
II.4 METHODOLOGIE
II.5 LES APPAREILS UTILISES
PARTIE II EXECUTION DES TRAVAUX
Chapitre 3 TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES
III.1 TRAVAUX PRELIMINAIRES
III.2 ETABLISSEMENTS DE PLAN DE LA BANDE D’ETUDE
Chapitre 4 EXECUTION DES TRAVAUX DE TERRASSEMENTS
IV.1 CONCEPTION DU PROJET DE TERRASSEMENT
IV.2 CALCULS DES CUBATURES
IV.3 LOTISSEMENT
IV.4 IMPLANTATION
PARTIE III EVALUATION FINANCIERE ET ETUDE D’IMPACT ENVIRONNEMENTAUX
Chapitre 5 EVALUATION FINANCIERE
Chapitre 6 LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX
VI.1 DEVOIR ET RESPONSABILITÉ DE L’ÉQUIPE TOPOGRAPHIQUE63
VI.2 LES IMPACTS SUR L’ENVIRONNEMENT NATUREL
VI.3 LES IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUE
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *