Contribution a une meilleure connaissance de la reglementation et de la composition physico-chimique des differentes marques d’eau minerale

« L’eau est source de vie » dit- on.
Cette assertion prend tout son sens quand on sait que toute créature à cycle de vie en général a besoin d’eau pour s’épanouir et que la masse corporelle de l’adulte chez l’être humain en particulier est constituée de 60 % d’eau. Ce taux, certes variable selon le sexe car il est en moyenne de 65% chez l’homme et de 60% chez la femme est également évolutif durant le cycle de vie. Ce qui explique que la teneur en eau soit de 75% chez le nourrisson alors qu’elle n’est que de 50% du poids de la personne âgée. C’est dire aussi que la teneur en eau diminue quand l’âge avance. Ces différentes teneurs prouvent que quelque soit notre cycle de vie, notre organisme a besoin d’eau pour fonctionner. Aussi, de l’avis des experts, l’eau reste la meilleure façon de s’hydrater et la seule boisson indispensable à l’organisme. Les fonctions qu’assure l’eau sont nombreuses :
– L’eau entre dans la composition des tissus et des organes,
– Elle permet le transport des nutriments, des minéraux, des vitamines du sang vers les cellules qui en ont besoin.
– Elle contribue aussi à l’élimination des déchets du sang.
– Elle intervient dans les phénomènes de régulation thermique par le biais de son évaporation (la transpiration).
– Elle empêche à notre organisme de se déshydrater. Nous sommes très dépendants des apports en eau car nos réserves sont faibles. Ainsi, une perte hydrique de 5 à 10% du poids du corps est suffisamment grave pour entraîner l’apparition de troubles sérieux. (27)
– Elle intervient dans l’hygiène et dans l’extinction des incendies. A cela s’ajoutent les utilisations d’ordre économique telles que l’industrie, l’agriculture, la navigation, l’énergie. (8) La totalité de l’eau contenue sur terre forme ce que l’on appelle l’hydrosphère, dont le volume total est estimé à 1 400 millions de Km3 . Cela parait considérable, mais il convient de relativiser car l’eau douce ne représente que 39,2 millions de km3 . Par ailleurs, les besoins en eau sont énormes et font que les nappes s’épuisent et que les sources se révèlent insuffisantes. L’homme doit se tourner alors vers les eaux de surface souvent polluées. (9) En effet, de nos jours, plus de deux milliards de personnes n’ont pas accès à une eau potable saine et plus d’un milliard tombe malade après avoir consommé une eau souillée. (25) Selon l’OMS, ce sont 15 millions d’êtres humains qui meurent chaque année après avoir bu de l’eau non potable, ou faute de ne pas en avoir accès. (25) Face aussi à des facteurs comme l’accroissement démographique et la relative rareté des eaux de pluie dans certaines zones, les ressources en eau alimentaire de bonne qualité se font de plus en plus rares .

GENERALITES SUR LES EAUX: 

ORIGINE DE L’EAU :
L’eau est formée à partir de la combinaison d’atomes d’hydrogène et d’oxygène au cours d’une réaction exothermique. L’atome d’hydrogène qui est produit très tôt dans l’histoire de l’univers est le premier atome formé. L’atome d’oxygène est produit un peu plus tardivement au cours d’une réaction de fusion thermonucléaire au sein de certaines étoiles. Lorsque la Terre s’est formée, l’eau était une des molécules présentes en quantité importante.

DEFINITION DE L’EAU :
L’eau (que l’on peut aussi appeler oxyde de dihydrogène, hydroxyde d’hydrogène ou acide hydroxyque) est un composé chimique simple, mais avec des propriétés complexes à cause de sa polarisation. Sa formule chimique est H2O, c’est-à-dire que chaque molécule d’eau se compose d’un atome d’oxygène entre deux atomes d’hydrogène. (5) L’angle H-O-H est de 104,45° ; la distance entre l’atome d’oxygène O et l’atome d’hydrogène H est de 0,9584 Â (Angström) ou 0,9584.10⁻¹⁰ m (Mètre) .

Il existe de l’eau lourde qui est un composé formé d’un atome d’oxygène et de deux atomes de deutérium (oxyde de deutérium D2O). Le deutérium est un isotope de l’hydrogène. L’eau se trouve presque partout sur la terre, c’est un composé essentiel pour tous les organismes vivants. L’eau doit être incolore, insipide, inodore sauf exception très notable. À pression ambiante, l’eau est gazeuse au-dessus de 100°C, solide en dessous de 0°C, et liquide dans les conditions normales de température et de pression. Près de 70 % de la surface de la terre est recouverte d’eau (97 % d’eau salée et 3 % d’eau douce). Une étendue d’eau peut être un océan, une mer, un lac, un étang, un fleuve, une rivière, un ruisseau, un canal… La circulation de l’eau au sein des différents compartiments terrestres est décrite par son cycle biogéochimique.

CYCLE DE L’EAU :

L’eau est un élément sous trois formes (liquide, gazeux et solide) qui parcourt un cycle éternel. (15) L’évaporation lente et incessante des fleuves, des lacs et des mers provoque la formation dans la haute atmosphère des nuages qui par condensation se transforment en pluie. Une fraction des eaux de pluie ruisselle à la surface du sol et va grossir les cours d’eau et les lacs, d’où elle est sujette d’une part à l’évaporation, d’autre part à l’infiltration à travers le sol. Une partie des eaux d’infiltration est reprise par la végétation qu’elle alimente avant d’être rejetée dans l’atmosphère ; c’est l’évapotranspiration. L’autre partie s’accumule dans le sous sol pour former des nappes souterraines qui, à leur tour peuvent former des sources émergentes à la surface du sol.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE ; APERCU GENERAL
I. GENERALITES SUR L’EAU
I.1 Origine
I.2 Définition
I.3 Cycle de l’eau
I.4 Propriétés physiques
I.5 Propriétés chimiques
I.6 Composition chimique
I.7 Différents type d’eau de boisson
I.8 Pathologie liée à l’eau
II. GENERALITES SUR L’EAU MINERALE
II.1 Définition
II.2 Caractéristiques générales
II.3 Propriétés générales
II.4 Processus d’embouteillage
II.5 Exemples de qualités thérapeutiques
III. CONTROLE DE QUALITE DES EAUX
III.1 Paramètres physico-chimiques
III.2 Paramètres microbiologiques
DEUXIEME PARTIE : ETUDES DE LA REGLEMENTATION ET L’ANALYSE DES EAUX MINERALES
I. METHODOLOGIE
I.1 Type d’étude
I.2 Lieu d’étude
I.3 Méthode de collecte des informations
I.4 Echantillonnage
I.5 Matériels
I.6 Les méthodes d’analyses
II. RESULTATS
III. DISCUSSION
CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *