Contribution à la conduite de projets dans l’aménagement des territoires et la mobilité

L’Ecole Polytech Tours demande à ses étudiants d’effectuer un stage en entreprise en 4ème année du cycle ingénieur afin de clôturer l’année scolaire et d’intégrer l’année supérieure à la rentrée. Ce stage qui a pour but de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises au cours de la formation en école se doit d’être d’une durée de 12 semaines minimum. À la suite d’un article lu dans la presse portant sur un projet de l’agence d’urbanisme, d’architecture et paysage DEVILLERS & ASSOCIÉS en région bordelaise, j’ai fait acte de candidature spontanée auprès de cette entreprise. La directrice du pôle Territoires et Mobilité de l’agence, Marie EVO, m’a immédiatement contacté et après un entretien en visioconférence m’a proposé d’intégrer son équipe. Mon contrat a débuté le 19 avril et s’est clôturé le 30 juillet 2021 pour une durée totale de 15 semaines. Au cours de ces trois mois et demi chez D&A, j’ai pu participer à plusieurs projets d’aménagement du territoire et de revalorisation de sites. Ces diverses expériences m’ont permis de rencontrer de nombreux acteurs et organismes du domaine, de découvrir leurs manières de travailler ensemble et leur force d’action à chacun. En évoluant au sein d’une équipe de professionnels, j’ai pu voir comment une entreprise adapte sa stratégie en fonction de ses clients et de ses dossiers. Ce stage a également été l’occasion de mettre en pratique et de perfectionner de nombreuses compétences acquises au cours de mon cursus d’étudiant en école d’ingénieur, et en particulier mes compétences cartographiques, informatiques, rédactionnelles et organisationnelles. L’élaboration de ce rapport a pour principale source les différents enseignements tirés de la pratique journalière des tâches auxquelles j’étais affecté. De nombreux entretiens avec les employés des différents services de la société m’ont permis de l’enrichir et d’y apporter la cohérence souhaitée.

L’ENTREPRISE ET LE CADRE DU STAGE

Historique

L’agence d’architecture et d’urbanisme DEVILLERS & ASSOCIES a été fondée par Christian DEVILLERS, architecte et urbaniste reconnu pour avoir obtenu l’Équerre d’argent en 1984 et le Grand Prix National de l’Urbanisme en 1998. Depuis 20 ans, l’agence grandie et diversifie ses compétences : urbanisme, aménagement paysager, aménagement public, infrastructures, ouvrages d’art ou encore architecture. Elle intervient à toutes les échelles de l’aménagement et a la capacité de maîtriser l’ensemble du processus de création et de réalisation de l’espace urbain. Les personnels de l’agence ont ainsi l’opportunité d’accomplir plusieurs types de missions : conception architecturale, chantiers, études urbaines, études d’infrastructure et de paysage.

Présentation de la structure de l’entreprise

Christian DEVILLERS, fondateur de l’agence D&A, en est aussi le directeur général. L’agence a évolué depuis sa création et accueille aujourd’hui quatre pôles distincts, chacun sous la direction d’un directeur. Ainsi, Madame Magalie VOLKWEIN, architecte DENSAIS et urbaniste, est la directrice du pôle Urbanisme. Cécile BEAUDESSON, paysagiste DPLG et urbaniste ENPC, est la directrice du pôle Paysage et Espaces. Sébastien LE MEN, architecte DPLG, est le directeur du pôle Architecture. Enfin, Marie EVO, architecte DESA, urbaniste et ingénieur ECL, est la directrice du pôle Territoire et Mobilité dans lequel j’ai effectué mon stage. L’agence est située à Paris dans le 13ème arrondissement et s’organise sur 4 étages. on retrouve un ou deux pôle(s) d’activité à chaque étage de l’établissement en plus de  direction administrative et assistantes, chargée de la communication et des appels d’offres. Actuellement l’agence compte une soixantaine de collaborateurs aux compétences diversifiées : architectes, urbanistes, architectes-paysagistes, ingénieurs de diverses spécialités (agronomie, infrastructures et transport, bâtiment et travaux, paysage et VRD), économistes de la construction, etc.

Fonctionnement du service 

Au quatrième étage de l’agence D&A, un open-space accueille le pôle Architecture constitué d’une vingtaine d’architectes ainsi que le pôle Territoire et Mobilité constitué de quatre personnes seulement, et situé un peu à l’écart. L’agencement est conçu pour faciliter les échanges entre les deux pôles (terrasse extérieure sur le toit de l’agence, salle à manger, etc.) car il arrive souvent qu’ils travaillent sur des projets communs. J’ai donc rejoint le pôle Territoire et Mobilité le 19 avril pour débuter mon stage. L’équipe était composée de Marie EVO, ingénieure et architecte-urbaniste, Burcu OZDIRLIK, architecte-urbaniste et chercheur en aménagement urbain et Elissa AL SAAD architecte D.E et ingénieur d’étude, en contrat à court terme avec l’agence. C’est donc très régulièrement que j’échangeais avec tous les membres du groupe car la majorité des projets était menée en parallèle. Ayant la chance d’être logé à proximité, il était facile pour moi de me rendre à l’agence malgré le contexte difficile de la crise sanitaire et j’ai réalisé l’essentiel de mon stage dans ses locaux. Toutefois, quand les missions qui m’étaient confiées le permettaient, j’ai effectué certaines tâches en télétravail. J’ai également eu la chance d’effectuer de nombreux déplacements dans le cadre de mes missions, en région parisienne et au-delà, et même de participer à une mission de 3 jours dans le sud de la France avec mes collègues.

Les outils mis à disposition

L’agence D&A m’a offert d’excellentes conditions matérielles : un bureau avec un PC performant car les logiciels de cartographie sont « gourmands », des imprimantes professionnelles, des traceurs A0 pour l’impression de cartes de grand format, des porte-cartes pour les déplacements, un relieur, etc. Du point de vue logiciel, mon PC était équipé de toute la licence Microsoft (Word, PowerPoint, Excel, …), de la licence Adobe (Photoshop, Illustrator, …) et de QGIS 3.10.

LES TRAVAUX EFFECTUÉS

Les missions qui m’ont été confiées tout au long de mon stage ont été très nombreuses, ce qui m’a permis de mettre en œuvre un large panel de compétences de l’ingénieur urbaniste. J’ai également eu la chance d’avoir une expérience de terrain riche au travers des nombreux déplacements que j’ai pu effectuer. Mon travail s’est organisé autour de quatre projets principaux : l’Atelier des Territoires dans le Sud des Landes, le Plan de Mobilité de la Communauté d’agglomération de Lens Liévin, le schéma d’aménagement de la Communauté de communes des Villes Sœurs et l’appel d’offre de Montereau. Mon implication dans ces 4 projets n’était pas continue. Des missions m’étaient confiées au fur et à mesure que les projets avançaient et il était fréquent que j’apporte ma contribution sur un des projets après une pause de plusieurs semaines.

L’Atelier des Territoires du sud des Landes

Ce projet est celui sur lequel j’ai le plus contribué compte tenu qu’il m’a occupé pour un tiers de mon temps de travail. Mes missions sur ce dossier étaient :
• La création complète d’un site internet (blog)
• La conception d’un livret d’information
• L’assistance à l’organisation et l’animation d’un Atelier des Territoires
• La réalisation de montages photos et vidéos
• La rédaction d’articles d’information.

Le projet
La côte landaise est de plus en plus attractive avec des villes comme Bayonne ou Hossegor et leur développement très intense. Au fur et à mesure que l’attractivité de la zone explose, le prix du foncier augmente, incitant les habitants de la région à s’installer de plus en plus à l’intérieur des terres plutôt que sur la côte. Cet afflux démographique force les petites villes rurales à s’équiper en logements et en infrastructures pour satisfaire la demande grandissante, au risque de dénaturer le patrimoine de ces villages. Le réseau routier est lui aussi fortement impacté car il est difficile de s’adapter à la croissance des flux quotidiens. De même pour l’offre de services : les transports en communs sont difficiles à mettre en place dans un monde rural très étendu et où la demande n’est pas toujours là. Pour toutes ces raisons, l’État a créé un Atelier des Territoires autour des problématiques du Sud des Landes. L’Atelier des Territoires est un dispositif mis en place par les services de l’État dans le but de conseiller les collectivités : l’objectif est de faire émerger une stratégie de territoire et ainsi engager les acteurs locaux dans un processus de projet grâce à des animations, des débats politiques ou opérationnels. Le projet du Sud des Landes est un Atelier des Territoires autour des problématiques de la mobilité, de l’urbanisation et du développement économique dans le monde rural des Landes. Cet atelier mobilise les élus des Communautés de communes de Maremme Adour Côte Sud (MACS) et du Pays d’Orthe et Arrigans (POA), la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) des Landes, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de Nouvelle Aquitaine, la Direction Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN), l’agence d’écologie urbaine et paysage Urban Eco, l’expert en politiques publiques Hervé Joan GRANGE, l’économiste Philippe PLANTAGENEST (agence d’urbanisme EAU) et enfin l’agence d’architecture, paysage et urbanisme DEVILLERS & ASSOCIES (D&A).

Les objectifs de cette démarche sont :
• Recontextualiser les enjeux
• Prendre de la hauteur pour dépasser le cadre territorial
• Élaborer une feuille de route

L’atelier, qui a eu lieu du 28 au 30 juin inclus à Saint-Lons-les-Mines, est organisé en format résidence. Il s’agit de prolonger la présence de l’équipe après chaque séquence d’atelier pour en faire des instances d’immersion, d’échanges et de production intense et continue. En pratique, l’équipe de projet reste sur place pendant 3 à 4 jours pour travailler dans un lieu ouvert au public. L’ensemble des matériaux collectés et produits par l’équipe projet pendant l’atelier y est exposé au fur et à mesure pour rendre compte des échanges et du travail mené. Cet espace sert également de lieu d’information et d’expression et accueille des visiteurs (élus, techniciens, habitants et usagers) pendant toute la durée de la résidence pour leur donner la possibilité de prendre connaissance du projet et de le commenter.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

SOMMAIRE
REMERCIEMENTS
SOMMAIRE
INTRODUCTION
1. L’ENTREPRISE ET LE CADRE DU STAGE
1.1 Historique
1.2 Présentation de la structure de l’entreprise
1.3 Fonctionnement du service
1.4 Les outils mis à disposition
2. LES TRAVAUX EFFECTUES
2.1 L’Atelier des Territoires du sud des Landes
2.2 Le plan de mobilité de Lens Liévin
2.3 Schéma d’aménagement des Villes sœurs
2.4 Appel d’offres de Montereau
3. LES TACHES PERIPHERIQUES
3.1 Travaux d’impression
3.2 Travaux de cartographie
3.3 Travaux rédactionnels
4. LES APPORTS DU STAGE
4.1 Perfectionnement informatique
4.2 Montées en compétences
4.3 Vie en entreprise et collaboration avec les collectivités
CONCLUSION
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.