Conséquences d’un défaut de transfert d’immunité passive

Conséquences d’un défaut de transfert d’immunité passive

 Facteurs influençant la concentration en immunoglobulines dans le colostrum

Il convient de s’intéresser aux différents facteurs susceptibles d’influencer la qualité du colostrum en modifiant la valeur en immunoglobulines en particulier en immunoglobulines G. Différents facteurs ont été étudiés.

Influence de la race

Tyler et al. (34) ont comparé du colostrum provenant de vaches de race Holstein à du colostrum provenant de vaches de race Guernesey. Pour ces différents colostrums, ils ont déterminé la concentration en immunoglobulines G par la méthode d’immunodiffusion radiale. Les vaches de race Guernesey tous nombres de lactations confondus ont en moyenne une concentration en immunoglobulines G d’environ 130 g/l alors que les vaches de race Holstein n’ont une concentration moyenne que de 79 g/l. Seulement 76% des vaches de race Holstein ont une concentration en immunoglobulines G supérieure à 50 g/l alors que 92% des vaches de race Guernesey ont une concentration en immunoglobulines G supérieure à 50 g/l. La concentration en immunoglobulines G est en moyenne plus élevée de 36 g/l pour les vaches de race Guernesey par rapport aux vaches de race Holstein. La concentration en immunoglubulines du colostrum, pour les vaches de race Guernesey, est majoritairement située dans les normes d’excellent colostrum

Dans une étude plus récente, Morin et al. (21) ont également comparé l’influence de la race sur la composition en immunoglobulines G en utilisant quatre races de vaches : Holstein, Jersey, Suisse Brune et Ayrshire. Des échantillons de colostrum ont été récoltés et ils ont ensuite évalué la gravité spécifique de chacun en utilisant un colostromètre. La gravité spécifique est corrélée à la concentration en immunoglobulines, en particulier G, selon l’étude faite par Fleenor et Stott (7). Dans cette étude de Morin et Constable (21) (comparaison entre gravité spécifique donnée par le colostromètre et mesure de la concentration en protéines totales et en immunoglobulines G donnée par la méthode d’immunodiffusion radiale), la corrélation est meilleure (R²=0.58) entre la valeur de la gravité spécifique et la concentration en protéines totales qu’entre la gravité spécifique et la concentration en immunoglobulines G (R²=0.28).
Les résultats montrent que les vaches de race Suisse Brune et de race Ayrshire ont des valeurs de gravité spécifique moindre que les vaches de races Jersey ou Holstein. Il y a bien une corrélation entre la race et les valeurs de gravité spécifique.

Influence de l’âge et du nombre de lactations

Plusieurs études ont été réalisées pour déterminer l’influence de la parité sur la composition du colostrum en particulier sur la concentration en immunoglobulines G. Dans une étude de 1983, Devery-Pocius et Larson (3) ont prélevé du colostrum sur des vaches de parité différentes. La composition du colostrum a été étudiée par la méthode d’immunodiffusion radiale. Les résultats ont été classés en fonction de la parité des vaches. L’âge a une influence sur la concentration en immunoglobuline G du colostrum.
La différence est peu significative entre la lactation 1 et 2, mais il y a une différence significative entre la lactation 1 ou 2 et les lactations suivantes (P<0.05). Pour les vaches en première lactation, la concentration en immunoglobulines G1 est en moyenne de 14,5 g/L. Pour les vaches en deuxième lactation cette concentration est quasiment identique (la concentration en immunoglobulines G1 est de 14, 3 g/L). La concentration en immunoglobulines G1 augmente ensuite significativement plus le nombre de lactation augmente (18,4 g/L pour les vaches en troisième lactation ; 21,9 g/L pour les vaches en quatrième lactation ; 18,6 g/L pour les vaches en cinquième lactation et plus) (Tableau 1). Ces constatations sont identiques pour les immunoglobulines G2.

Influence de la saison et de la température

Dans un article publié en 1997, Nardone et al. (22) ont étudié l’effet d’une température ambiante élevée sur la composition du colostrum. Trois semaines avant la date présumée de leur vêlage, des vaches primipares ont été soumises à des conditions climatiques différentes. Les vaches ont été séparées en deux groupes : un des groupes a été soumis à une température de 18°C et à une humidité relative de 72% et l’autre groupe à des températures plus élevées soit 31.5°C le jour et 26°C la nuit avec 72% d’humidité relative. La production de colostrum est identique dans les deux groupes, mais la composition est différente. Le groupe soumis à une température plus élevée a une proportion de protéines plus élevée dans leur colostrum. Le stress dû à la chaleur réduit le pourcentage d’immunoglobulines G et A mais pas des immunoglobulines M dans le colostrum. Les auteurs expliquent cela par le fait que lors du stress du à la température la vascularisation de la mamelle se fait moins bien.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie Méthodes indirectes de dosage de la concentration des immunoglobulines G du colostrum

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie Méthode de dosage par réfractométrie où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
1. Revue bibliographique
1.1 Importance du colostrum et des immunoglobulines
1.1.1 Transfert de l’immunité passive
1.1.2 Conséquences d’un défaut de transfert d’immunité passive
1.2 Comment mesurer la quantité d’immunoglobulines du colostrum pour en apprécier la qualité
1.2.1 Méthode directe
1.2.1.1 Immunodiffusion radiale
1.2.1.2 Electrophorèse des protéines
1.2.1.3 Test E.L.I.S.A
1.2.2 Méthode indirecte
1.2.2.1 Hydromètre ou colostromètre (32 ; 33 ; 25)
1.2.2.2 Réfractomètre (28 ; 33 ; 32)
1.2.3 Comparaison des deux types de méthodes
1.2.3.1 Avantages et inconvénients des méthodes directes
1.2.3.2 Avantages et inconvénients des méthodes indirectes
1.3 Facteurs influençant la concentration en immunoglobulines dans le colostrum
1.3.1 Influence de la race
1.3.2 Influence de l’âge et du nombre de lactations
1.3.3 Influence de la saison et de la température
1.3.4 Influence de la quantité de lait produite, la quantité de matières grasses et de matières protéiques produites lors de la lactation précédente
1.3.5 Influence du poids de la première traite.
1.3.6 Influence de la présence de mammite
1.3.7 Influence du régime alimentaire en pré vêlage
2. Etude sur le dosage des immunoglobulines colostrales réalisés sur des fermes québécoises
2.1 Matériel et méthodes
2.2 Résultats.
2.2.1 Description des résultats
2.2.1.1 Tableau des résultats
2.2.1.2 Analyse du tableau
2.2.2 Analyses statistiques des résultats
2.2.2.1 Etude de la relation existant entre la mesure effectuée par immunodiffusion radiale et par la mesure réalisée avec le colostromètre (valeur corrigée 1)
2.2.2.2 Etude de la relation existant entre la mesure faite par immunodiffusion radiale et par la mesure faite par le colostromètre (valeur corrigée 2)
2.2.2.3 Etude de la relation existant entre la mesure faite par immunodiffusion radiale et par la mesure faite par le réfractomètre
2.2.2.4 Etude de l’influence de la parité sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
2.2.2.5 Etude de l’influence du sexe du veau sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
2.2.2.6 Etude de l’influence de la saison sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
2.2.2.7 Etude de l’influence de la ferme de prélèvement sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
2.2.2.8 Etude de l’ensemble des facteurs sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum (analyse multivariée)
3. Discussion des résultats de l’étude
3.1 Méthodes indirectes de dosage de la concentration des immunoglobulines G du colostrum
3.1.1 Méthode de dosage par hydrométrie (usage du colostromètre)
3.1.2 Méthode de dosage par réfractométrie
3.1.3 Choix d’une méthode indirecte à proposer aux éleveurs
3.2 Effet de la parité sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
3.3 Effet du sexe du veau sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
3.4 Effet de la saison sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
3.5 Effet de la ferme sur la concentration en immunoglobulines G du colostrum
Conclusion
Bibliographie
Annexes

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.