Concepts et terminologies de l’insécurité alimentaire

Concepts et terminologies de l’insécurité alimentaire

Sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire est évoquée lorsqu’une personne bénéficie d’un accès physique, social et économique à une alimentation suffisante, saine et de qualité de façon à satisfaire ses besoins nutritionnels et ses préférences alimentaires pour mener une vie active et être en bonne santé (FAO, 2002).

Dimensions principales de la sécurité alimentaire

Elles sont au nombre de quatre (CE-FAO, 2008).
❖ La disponibilité physique des aliments :
La disponibilité fait référence à la quantité, à la qualité et à la saisonnalité de l’approvisionnement alimentaire d’une région donnée. Elle prend en compte toutes les sources locales de production alimentaire, y compris l’agriculture, l’élevage et la pêche, ainsi que les produits de la cueillette et de la chasse. Elle comprend également tous les produits alimentaires importés dans la région par les commerçants. L’existence de systèmes de marché qui fonctionnent bien et sont en mesure de livrer la nourriture dans la région de manière permanente et en quantité et qualité correctes, est un facteur déterminant de la disponibilité alimentaire.
❖ L’accès économique et physique des aliments :
L’accès aux aliments fait référence à la capacité d’un ménage à se procurer suffisamment de nourriture pour satisfaire les besoins de tous ses membres. C’est la mesure de la capacité du ménage à pouvoir acquérir de la nourriture disponible sur une période donnée, grâce à la production domestique et aux réserves, aux achats, aux trocs, aux cadeaux, aux emprunts ou aide alimentaire.
❖ L’utilisation des aliments :
L’utilisation des aliments fait référence à l’utilisation par le ménage de la nourriture à laquelle il a accès, y compris son stockage, sa transformation et sa préparation, ainsi que sa répartition au sein du ménage. Elle fait également référence à la capacité des personnes du ménage à absorber et métaboliser les nutriments. Cette capacité peut être affectée par la maladie et la malnutrition.
❖ La stabilité des trois autres dimensions dans le temps :
La dernière dimension est la stabilité des approvisionnements. Cette stabilité se trouve au niveau des ménages (stabilité financière, par exemple avoir un salaire fixée et permanent) mais aussi au niveau de l’Etat (stabilité politique et sociale).

La stabilité climatique est aussi considérée. Il faut savoir d’ailleurs que les pays qui sont rarement frappés par des perturbations climatiques et géographiques (séismes et éruptions volcaniques) peuvent être dans un état de stabilité par rapport à l’approvisionnement alimentaire.

Insécurité alimentaire

L’insécurité alimentaire peut être due à l’insuffisance de la disponibilité alimentaire, du pouvoir d’achat, mais aussi à des problèmes de distribution ou à une consommation alimentaire non adéquate au niveau familial. L’insécurité alimentaire peut être chronique, saisonnière ou temporaire (FAO, 2005).

Durée et Sévérité de l’insécurité alimentaire

Les types d’insécurité alimentaire varient suivant la durée et la sévérité chez les ménages vulnérables. Ils existent trois types :
➤ L’insécurité alimentaire aiguë ou temporaire ou transitoire:
L’insécurité alimentaire aiguë est un instantané de la sévérité actuelle ou projetée de la situation. L’analyse de l’insécurité alimentaire aiguë a pour but essentiellement de connaître les objectifs stratégiques à court terme.
➤ L’insécurité alimentaire chronique
L’insécurité alimentaire chronique est marquée par une incapacité persistante à combler les besoins minimums de consommation d’aliments en termes de qualité et de quantité telle qu’elle est constatée même en l’absence d’un choc/danger » Elle correspond à la prévalence d’une insécurité alimentaire persistante, par exemple des niveaux d’insécurité alimentaire qui se maintiennent malgré l’absence de dangers/chocs ou la fréquence élevée d’années marquées par une insécurité alimentaire aiguë. L’analyse de l’insécurité alimentaire chronique a pour but essentiellement de mettre en évidence les objectifs stratégiques à moyen et à long terme.
➤ L’insécurité alimentaire saisonnière
L’insécurité alimentaire saisonnière est un type intermédiaire d’insécurité alimentaire. Elle existe quand il y a un modèle cyclique de disponibilité et de faible accès aux aliments. Ce type d’insécurité alimentaire est associé aux fluctuations saisonnières climatiques, aux types de récoltes, aux opportunités de travail (demande de main-d’œuvre) et/ou à la prévalence de maladies. Le concept de sécurité alimentaire saisonnière se situe entre les deux types d’insécurité alimentaire, chronique et transitoire. Elle est proche de l’insécurité alimentaire chronique, car elle est habituellement prévisible et suit une séquence d’événements plus ou moins connus.

Malnutrition

D’après ONN et le Groupe des bailleurs du développement rural (2014), la malnutrition désigne un état pathologique causée par la déficience ou l’excès d’un ou plusieurs nutriments.
On distingue deux formes de malnutrition :
– La surnutrition (malnutrition par excès)
– La sous nutrition (malnutrition due à une déficience) .

A Madagascar, on rencontre souvent la sous nutrition.

Sous-alimentation ou sous nutrition
On parle de sous-alimentation lorsque l’apport calorique est inférieur aux besoins énergétiques alimentaires minimaux. Les besoins énergétiques alimentaires minimaux correspondent à l’énergie nécessaire pour avoir une activité physique légère et maintenir un poids minimal acceptable selon la taille. Ils varient d’un pays et sont fonction du sexe et de l’âge d’une personne.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
1. DEMARCHE METHODOLOGIQUE
2. RESULTATS
2.1. Concepts et terminologies de l’insécurité alimentaire
2.1.1. Sécurité alimentaire
2.1.2. Dimensions principales de la sécurité alimentaire
2.1.3. Insécurité alimentaire
2.1.4. Durée et Sévérité de l’insécurité alimentaire
2.1.5. Malnutrition
2.1.6. Sous-alimentation ou sous nutrition
2.2. Les indicateurs de sous-alimentation
2.2.1. Etat de la consommation d’aliments
2.2.2. Score de consommation alimentaire des ménages
2.2.3. Score de diversité alimentaire et fréquence de la consommation alimentaire
2.3. La situation générale de la situation alimentaire à Madagascar
2.3.1. Vérification des quatre dimensions de la sécurité alimentaire
2.3.1.1. La disponibilité
2.3.1.2. L’accessibilité
2.3.1.3. L’utilisation des aliments
2.3.1.4. La stabilité
2.4. Comparaison de la situation alimentaire de quelques régions de Madagascar
2.4.1. Profil des régions avec les taux les plus élevés d’insécurité alimentaire
2.4.1.1. La région Androy
2.4.1.2. La région Anosy
2.4.1.3. La région Atsimo Andrefana
2.4.1.4. La région Atsimo Atsinanana
2.4.1.5. La région Boeny
2.4.1.6. La région Ihorombe
2.4.1.7. La région Melaky
2.4.1.8. La région Sava
2.4.1.9. La région Sofia
2.4.1.10. La région Vatovavy Fitovinany
3. DISCUSSIONS ET RECOMMANDATIONS
3.1. Discussions
3.1.1. Causes de l’insécurité alimentaire à Madagascar
3.1.1.1. Pauvreté et faiblesse des revenus
3.1.1.2. Faible productivité agricole
3.1.1.3. Dépendance aux marchés et difficultés d’accès
3.1.1.4. Récurrence des chocs climatiques et invasion acridienne
3.1.1.5. Autres facteurs
3.1.2. Les indicateurs de sous-alimentation
3.2. Recommandations
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
WEBOGRAPHIE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *