Conception, automatisation et assistance de VA

Conception, automatisation et assistance de VA

BASE DE DONNEES

Dans le domaine purement informatique, pour gérer les données les développeurs d’applications s’appuient sur des bases de données externes qui sont des entités dans lesquelles il est possible de stocker des données de façon structurée et avec le moins de redondance possible. Pour manipuler les données, on utilise généralement un logiciel spécialisé appelé SGBD (Système de Gestion de Bases de Données).

Utilisation d’une base de données

La création d’une base de données recèle un but précis : elle doit permettre de retrouver de L’information par son contenu en se fondant sur des critères de recherche. On désire, par exemple, retrouver toutes les informations liées à une machine quelconque.La grande différence avec un programme écrit dans un langage de programmation est qu’une base de données doit pouvoir répondre à des questions pour lesquelles elle n’a pas forcément été prévue à la conception.Une autre différence est que les données sont susceptibles d’être utilisées par des applications différentes. Dans un programme classique, la structuration des données est décrite directement dans le code, ce qui rend leur utilisation difficile par d’autres programmes, en particulier lorsque l’on modifie cette structure.Ce que l’on recherche en utilisant une base de données est d’assurer l’indépendance entre le traitement et les données. C’est pourquoi, il est nécessaire que l’application obtienne des informations sur la structure des données (nom, type, taille, etc.). L’idée générale est que l’utilisateur ou l’application utilisatrice des données ne doit pas être dépendante de leur représentation interne, ce qui constitue une abstraction des données. C’est la raison pour laquelle on utilise une description des données sous la forme d’un modèle pour permettre la restitution la plus efficace possible de l’information. Comme on l’a évoqué précédemment, l’un des objectifs de création d’une base de données est de pouvoir retrouver les données par leur contenu. Dans cette optique, il faut s’assurer que les données contenues dans la base sont de « bonne qualité »[3]. De nombreux critères peuvent être pris en compte ; on peut citer parmi les principaux : la cohérence des données contenues dans la base et l’absence de redondance.

Conception de la base de données

On peut décomposer le processus de conception d’une base de données en plusieurs étapes : – l’analyse du système du monde réel à modéliser ; – la mise en forme du modèle pour l’intégrer dans un SGBD ; – la création effective dans le SGBD des structures et leur remplissage.

 Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) peut être considéré comme le langage d’accès normalisé aux bases de données. Il est aujourd’hui supporté par la plupart des produits commerciaux que ce soit par les systèmes de gestion de bases de données micro tel que « Access » ou par les produits plus professionnels tels que « ORACLE ». Il a fait l’objet de plusieurs normes ANSI/ISO dont la plus répandue aujourd’hui est la norme SQL2 qui a été définie en 1992.
Le succès du langage SQL est dû essentiellement à sa simplicité et au fait qu’il s’appuie sur le schéma conceptuel [4] pour énoncer des requêtes en laissant le SGBD responsable de la stratégie d’exécution. Le langage SQL propose un langage de requêtes ensembliste. Néanmoins, le langage SQL ne possède pas la puissance d’un langage de programmation : entrées/sorties, instructions conditionnelles, boucles et affectations.

Pour certains traitements il est donc nécessaire de coupler le langage SQL avec un langage de programmation plus complet (JAVA par exemple).  Catégories d’instructions Les instructions SQL sont regroupées en catégories en fonction de leur utilité et des entités manipulées. Nous pouvons distinguer cinq catégories, qui permettent :
– La définition des éléments d’une base de données (tables, colonnes, clefs, index, contraintes . . .). – la manipulation des données (insertion, suppression, modification, extraction . . .) – la gestion des droits d’accès aux données (acquisition et révocation des droits). – la gestion des transactions. – le SQL intégré.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie Connexion avec la base de données

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie Routeur WIFI où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Table des matières Remerciement
Résumé
Glossaire
Introduction générale
Chapitre 1 : Contexte généralités du stage
1.1 Présentation de l’entreprise
1.1.1 Historique de l’ONCF
1.1.2 Chiffres clés
1.1.3 Matériel de transport
1.2 Contexte du stage
1.2.1 L’analyse de l’existant
1.2.2 Problématique du système existant
1.3 Cahier de charges
1.4 Démarche de réalisation du projet
1.4.1 Coté PDA
1.4.2 Coté PC
1.4.3 Connexion avec la base de données
Chapitre 2: Conception, automatisation et assistance de VA
2.1 Notion UML
2.1.1 Diagramme de cas d’utilisation
2.1.2 Diagramme de séquences
2.1.3 Diagramme de classes
2.1.4 Réalisation des diagrammes
2.2 Base de Données
2.2.1 Utilisation d’une base de données
2.2.2 Conception de la base de données
2.3 Le langage JAVA
2.3.1 Plateformes JAVA
2.3.2 Interface graphique
2.4 Programmation mobile (Interface PDA)
2.4.1 Les configurations
2.4.2 Les profils les plus courants
2.4.3 LangageJ2ME
2.5 Connexion à la base de données
2.5.1 Package JDBC
2.5.2 Langage J2EE
Chapitre 3 : Réalisation des applications
3.1 Description de la base de données
3.2 Interface PC
3.3 Interface application mobile
Chapitre 4: Matériels et Étude technico-commercial
4.1 Les assistants numériques personnels « PDA »
4.1.1 Évolution des PDAs
4.1.2 Les « PDAs » industriels
4.1.3 Critère de choix
4.1.4 Acquisition des données
4.2 Routeur WIFI
4.3 Prix Comparatives des matériaux
Conclusion générale
Bibliographies
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.