Compléments alimentaires à base de plantes

Compléments alimentaires à base de plantes

Constat professionnel 

La pratique officinale met en avant un aspect important du métier du pharmacien : le conseil. Celui-ci couvre une très vaste gamme de produits. En effet, les compléments alimentaires en font partie, mais on y retrouve également les médicaments conseils ou encore les produits cosmétiques.Concernant les compléments alimentaires, on ne peut que constater qu’il s’agit d’un marché qui évolue très rapidement. Ce secteur est très concurrentiel, et le cycle de vie d’un produit est de l’ordre de 3 ans. On observe notamment qu’au niveau de la composition, il y a des effets de mode. Les fabricants se veulent de plus en plus innovants et utilisent de nouveaux actifs. On remarque par ailleurs, l’émergence de nouveaux produits à base d’extraits de plantes, impliquant la connaissance de leurs indications, doses et précautions d’emploi. [3]
Bien que le pharmacien soit formé en phytothérapie lors de son cursus universitaire, ceci montre la nécessité, pour les officinaux, de suivre une formation continue afin de pouvoir continuer à dispenser un conseil sécurisé et pertinent au client.

Un marché qui stagne

En 2006, le marché mondial des compléments alimentaires était estimé à 45 milliards d’euros, l’Union Européenne possédant 30% des parts de marché à elle seule.En Europe, ce marché a connu une forte croissance jusqu’en 2006, atteignant parfois jusqu’à +20% de progression en une seule année.La France, quant à elle, a vu son marché atteindre le milliard d’euros à cette même période et les ventes en pharmacie représentaient 53% de ce chiffre d’affaire.Le circuit de distribution le plus dynamique restait celui de la pharmacie grâce à sa connotation santé et à la crédibilité qu’elle inspirait auprès des clients. A cette époque, le secteur le plus vendeur était de loin celui de la minceur (il représentait à lui seul 30% des ventes), suivi par les vitamines puis la ménopause.
En 2009, une personne sur deux avait déjà consommé des compléments alimentaires. Les plus grands consommateurs de ces produits restent les femmes. On peut noter également que, dans plus de la moitié des cas, l’achat est motivé par le conseil d’un professionnel de santé.Cependant depuis 2008, le marché s’essouffle. Une relance de la croissance est prévue pour 2012-2013 (avec une progression estimée à 1 voire 2%).
Cette stagnation du marché peut s’expliquer par diverses raisons:
– Les attentes plus exigeantes des consommateurs en termes de crédibilité et par conséquent d’efficacité
– La nouvelle règlementation qui augmente les contraintes pour les fabricants
– Le développement des circuits de distribution, notamment la forte progression des achats sur internet.
La minceur semble particulièrement touchée par ce phénomène. Au delà de la crise économique incontestable, il semble que l’incertitude planant sur l’efficacité des produits amincissants, tant au niveau du grand public que des professionnels de santé eux-mêmes, y soit pour beaucoup.De ce fait, le secteur de la minceur tend à être délaissé au profit des compléments alimentaires plus axés sur la santé et la prévention, particulièrement ceux qui renforcent le système immunitaire.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Partie 1 : Enquête et résultats  
I. Démarche  
A. Constats  
1. Constat professionnel
2. La demande des patients
3. Un marché qui stagne
B. Objectifs de l’étude  
1. Un conseil axé sur la sécurité
2. L’efficacité du produit délivré
3. Elaboration d’arbres décisionnels
II. Réalisation d’une enquête  
A. Elaboration d’un questionnaire  
B. Diffusion du questionnaire  
1. Via un grossiste-répartiteur
2. Par démarchage
C. Résultats et discussion du questionnaire  
1. Identification de la pharmacie
2. Gamme de compléments alimentaires à visée amincissante et clientèle cible
3. Critères de choix lors de la commercialisation
4. Les plantes traditionnellement utilisées dans les régimes amincissants
a. Plantes diurétiques ou drainantes
b. Plantes brûle-graisses
c. Plantes coupe-faim
5. Connaissance des contre-indications, précautions d’emploi et doses recommandées
6. Efficacité
7. Formation
D. Critique du questionnaire  
1. Raisons éventuelles du faible taux de réponses
2. Questions mal formulées ou non comprises
E. Bilan général sur la maîtrise des notions  
III. Données recueillies par Pharmastat  
A. Demande de données  
B. Informations recueillies via Pharmastat  
IV. Elaboration d’une liste de plantes  
A. Liste issue du questionnaire  
B. Liste issue de Pharmastat  
C. Complément de liste  
D. Classification des plantes retenues  
Partie 2 : Compléments alimentaires à base de plantes à visée amincissantes à l’officine  
I. Généralités et législation  
A. Législation concernant les médicaments  
1. Définition du médicament
2. Règlementation relative à la mise sur le marché d’un médicament
a. Le dossier d’AMM
b. Les différents moyens d’obtention d’une AMM
3. Cas particulier des médicaments à base de plantes
a. Définition d’un médicament à base de plantes
b. Obtention de l’AMM pour les médicaments à base de plantes
c. Rôle du Comité de médicaments à base de plantes
4. Plan de vigilance du médicament
B. Législation concernant les compléments alimentaires  
1. Définitions
2. Réglementation relative à la mise sur le marché
d’un complément alimentaire
3. Cas particulier des compléments alimentaires à base de plantes
4. Allégations
a. Définition d’une allégation
b. Les différents types d’allégations
c. Conditions d’obtention d’une allégation
5. Etiquetage
6. Compendium des espèces botaniques
7. Plan de vigilance du complément alimentaire
C. Cas des plantes médicinales  
D. Tableau comparatif entre un médicament à base de plantes et un complément alimentaire à base de plantes  
II. Analyse des drogues végétales sélectionnées, utilisées en adjuvant des régimes amaigrissants  
A. Les drogues brûle-graisses  
1. Drogues végétales riches en caféine
a. Généralités sur la caféine
i. Mécanisme d’action de la caféine sur la perte de poids
ii. Doses recommandées
iii. Toxicité, précautions d’emploi et contre-indications
iv. Interactions médicamenteuses
b. Fiches sur les drogues à caféine
2. Drogues végétales riches en synéphrine
a. Généralités sur la synéphrine
i. Mécanisme d’action de la synéphrine sur la perte de poids
ii. . Doses recommandées
iii. Toxicité, précautions d’emploi et contre-indications
iv. Interactions médicamenteuses
b. Fiche sur une drogue à synéphrine
3. Drogues végétales riches en iode
a. Généralités sur l’iode
i. Mécanisme d’action de l’iode sur la perte de poids
ii. . Doses recommandées
iii. Toxicité, précautions d’emploi et contre-indications
iv. Interactions médicamenteuses
b. Fiche sur une drogue riche en iode
B. Les drogues végétales “coupe-faim”  
1. Drogues riches en fibres alimentaires
a. Généralités sur les fibres alimentaires
i. Mécanisme d’action des fibres alimentaires
ii. Doses recommandées
iii. Toxicité, précautions d’emploi et contre-indications
iv. Interactions médicamenteuses
b. Fiches sur les drogues riches en fibres alimentaires
2. Autres drogues coupe-faim
C. Les drogues végétales diurétiques  
1. Drogues à caféine
2. Drogues riches en sels de potassium
a. Généralités
i. Mécanisme d’action des sels de potassium
ii. . Doses recommandées
iii. Toxicité, précautions d’emploi et contre-indications
iv. Interactions médicamenteuses
b. Fiches sur les drogues riches en sels de potassium
3. Drogues riches en flavonoïdes
a. Généralités
i. Mécanisme d’action des flavonoïdes
ii. Doses recommandées
iii. Toxicité, précautions d’emploi et contre-indications
iv. Interactions médicamenteuses
b. Fiches des drogues riches en flavonoïdes
D. Autres drogues végétales utilisées dans les régimes amaigrissants 
1. Drogues riches en flavonoïdes
2. Drogues riches en enzymes protéolytiques
a. Généralités sur la bromélaïne
i. Mécanisme d’action de la bromélaïne
ii. . Doses recommandées
iii. Toxicité, précautions d’emploi et contre-indications
iv. Interactions médicamenteuses
b. Fiche sur une drogue riche en bromélaïne
III. Analyse des compléments alimentaires les plus vendus 
A. Généralités sur les préparations à base de plantes  
1. Les matières premières
2. Les différentes préparations à base de plantes
a. Les extraits
i. Les teintures
ii. Les extraits fluides
iii. Les extraits mous
iv. Les extraits secs
b. Les poudres
c. Les huiles essentielles
3. Le rapport drogue-extrait ou DER
B. Analyse des compléments alimentaires retenus  
1. Liste des compléments alimentaires
2. Présentation des compléments alimentaires analysés
IV. Arbres décisionnels lors du conseil officinal  
A. Elaboration d’arbres décisionnels  
1. Intérêts
2. Mise en oeuvre des arbres décisionnels
B. Arbres décisionnels reprenant les drogues végétales étudiées 
1. Les drogues végétales étudiées écartées
2. Liste des drogues végétales étudiées retenues
3. Présentation des arbres décisionnels relatifs aux plantes étudiées
C. Arbre décisionnel reprenant les compléments alimentaires étudiés 
1. Les compléments alimentaires étudiés écartés
2. Les compléments alimentaires étudiés retenus
3. Présentation de l’arbre décisionnel relatif aux compléments alimentaires étudiés
CONCLUSION  
BIBLIOGRAPHIE

Rapport de fin d'études, mémoire et thèse complet en pdfTélécharger le rapport complet 

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *