Cesson-Sévigné, une commune active de l’agglomération Rennaise

Cesson-Sévigné, une commune active de l’agglomération Rennaise 

Présentation générale 

Localisation
La commune de Cesson-Sévigné, qui a une superficie de 32.1 km², est située dans l’agglomération rennaise, dans le département de l’Ille et Vilaine (35) en région Bretagne. Il s’agit d’une commune de 15 413 habitants (2011) à l’Est de Rennes. Elle appartient à la première couronne de Rennes puisque qu’elles ont une frontière mitoyenne, et que leurs centres villes respectifs sont distants d’environ 5km. Le territoire de Cesson-Sévigné est à l’intérieur de la rocade Rennaise.

Au centre d’un des nœuds autoroutiers les plus importants de Bretagne, à 3 heures de Paris, 4 heures de Bordeaux et 1 heure de la Manche ou de l’Atlantique, le territoire communal est traversé par plusieurs voies majeures :
• la nationale 136 qui rejoint l’A84 dite “autoroute des Estuaires” et qui constitue la rocade Est de l’agglomération rennaise ;
• la route de Paris (ou RN157) ;
• le boulevard des Alliés,
• la rocade Sud de Rennes (ou RN136).

Cesson-Sévigné possède une petite gare (2 voies) qui se situe sur la ligne de ParisMontparnasse à Brest. Cette commune est très bien desservie par les lignes du Service des transports en commun de l’agglomération rennaise (STAR).

Cesson-Sévigné appartient à la communauté d’agglomération de Rennes Métropole qui regroupe près de 402 619 habitants (2013) sur 43 communes. Cette commune appartient donc à la plus grande communauté d’agglomération bretonne (devant Brest Métropole Océane). Cette agglomération existe depuis 2000 mais ne possédait que 33 communes à cette époque. La communauté d’agglomération succède à Rennes district qui avait été créé en 1970 avec 28 communes.

Politique

La commune a connu une grande majorité de maires étiquetés politiquement à droite, mais de 2008 à 2014, la commune a été dirigée par un maire socialiste : Monsieur Michel Bihan. Il n’a pas été réélu en 2014, et est remplacé par un maire de droite (Union de la droite), Monsieur Albert Plouhinec. Sur l’histogramme ci-dessous, on voit la variation du budget entre 2011 et 2012. On voit qu’il subit une décroissance entre 2011 et 2012, puisqu’il passe de 35.1 millions d’euros en 2011 à 30.3 millions d’euros en 2012, soit une baisse de 13.7% du budget total. On remarque que les dépenses de fonctionnement n’évoluent pas, mais que cette baisse se répercute sur la capacité d’investissement de la commune. En effet, en seulement un an, elle passe de 16.3 millions à 11 millions soit une diminution de 5.3 millions d’euros.

Le projet ViaSilva2040 

ViaSilva 2040 s’étend sur environ 570 hectares principalement sur la commune de Cesson-Sévigné mais aussi sur celle de Thorigné-Fouillard et de Rennes. Ce secteur est le dernier grand site non urbanisé à l’intérieur de la rocade et est constitué de surfaces agricoles et d’habitat diffus, situés près de la forêt de Rennes. Il est facilement accessible car il est proche de la rocade et de l’autoroute (A84). Ce projet a été labélisé EcoCité en 2009 et promet à Cesson-Sévigné un développement considérable. Ce projet est favorisé par l’arrivée de la ligne B du métro Rennais, ce dernier aura 2 arrêts qui desserviront la commune de CessonSévigné.

La ligne b du métro desservira ViaSilva, c’est la composante fondamentale de ce projet, elle conditionne la réalisation des objectifs ambitieux de l’ÉcoCité car cela permet de privilégier les transports en commun et les modes doux, dans l’objectif de réduire les déplacements en voiture. En effet, le schéma de mobilité volontaire repose sur les projets suivants :

• Mutabilité des espaces dédiés au stationnement au profit d’autres fonctions
• Infrastructures de charges électriques pour les véhicules
• Covoiturage (parc relais au terminus du métro)
• Services pour les vélos .

Au niveau de Rennes, il couvre la Technopole Rennes Atalante, et le campus de Beaulieu qui sont des sites d’intérêt stratégique pour l’agglomération. Le projet ViaSilva est encadré par trois secteurs de loisirs naturels : à l’ouest, la base de loisirs des Gayeulles, au sud-est la vallée de la Vilaine, au nord la forêt de Rennes sur la commune de Liffré. Ces trois sites naturels seront reliés par des corridors écologiques pour améliorer la trame verte et bleue de l’agglomération. ViaSilva prévoit 40 000 habitants, 22 000 logements et 25 000 emplois à l’horizon 2040. « Il se décline sous la forme d’une démarche prospective d’élaboration d’un plan directeur et d’un schéma de mobilité ainsi que d’opérations d’aménagement en cours ou d’actions transversales menées à l’échelle de l’agglomération. »  Le projet a pour objectif une occupation des sols de l’ordre de 70%, les 30% restant seront consacrés à des espaces naturels structurant l’agglomération et améliorant la trame verte et bleue, en permettant de créer des corridors écologiques reliant les différents espaces naturels encadrant le projet. La programmation est mixte, puisque les différents quartiers ont un rapport d’environ 70%/30% entre les activités et l’habitat. Certains quartiers comme les champs blancs sont à dominante d’activités et d’autres comme les Pierrins sont à dominante de logements. L’urbanisation de ViaSilva est réalisée par phases successives, chaque phase fait l’objet d’opérations d’aménagement (ZAC) sous maîtrise d’ouvrage, soit communautaire soit communale. Les secteurs  d’aménagements en cours de commercialisation, d’étude ou de définition représentant globalement environ 250 ha

Les objectifs de ce grand projet sont de :
• Conforter la position de capitale régionale de Rennes Métropole, en permettant le développement d’un des principaux sites stratégiques de l’agglomération Rennaise
• Que ViaSilva 2040 devienne une opération-phare, comme un projet innovant pour la ville durable de demain
• Densifier la zone intra-rocade de l’agglomération
• Favoriser une mixité fonctionnelle, en mélangeant commerces, services, équipements et habitations dans les nouveaux quartiers
• Développer l’urbanisation accessible par les transports en commun (favorisé par la ligne B du métro) .

L’objectif est d’accueillir principalement des programmes tertiaires dits « supérieurs»: recherche et développement, formation, services associés, en plus de l’habitat. A terme, l’ambition serait de créer un cluster comme Eco-Origin qui est né en 2010 sur le technopôle de Beaulieu-Atalante et qui s’intéresse à tout ce qui concerne l’intelligence de l’eau. En conclusion, les principaux objectifs de ce projet, sont la mixité fonctionnelle avec comme activité majoritairement des programmes de recherche et développement, le développement de la trame verte et bleue, et enfin l’augmentation des transports en commun et des moyen de transports doux au détriment de l’automobile.

Une commune attractive pour les jeunes

Grâce à la formation

Le campus de Beaulieu qui s’étale sur une surface de 60 hectares, se situe à cheval sur la commune de Rennes et la commune de Cesson Sévigné, certaines universités sont donc sur le territoire communal :

➢ L’ENST (l’école nationale supérieure des télécommunications)
➢ L’ESCCOT (l’école supérieure de commerce, de communication et de tourisme)
➢ L’ESAT (l’école supérieure d’application des transmissions)
➢ Supelec
➢ L’ISTER (Ecole Supérieure privée en sanitaire et sociale) .

De plus, sur le campus de Beaulieu, il y a une partie des formations proposées par l’Université Rennes 1, soit 150 diplômes (licence, master, doctorat, mais aussi DUT ou diplôme d’ingénieur) majoritairement regroupé dans quatre domaines :

• Maths, Sciences et Technologie de l’Information et de la Communication (Maths, Informatique, Electronique)
• Sciences de la Matière (Physique, Chimie, Mécanique, Matériaux)
• Sciences de la Vie et de la Terre (Biologie, Sciences de la Terre et de l’Environnement)
• Sciences Humaines et Sociales (Philosophie) .

Ce campus regroupe 7600 étudiants en formation initiale et 600 enseignants dont la très grande majorité est active en recherche. En effet, sur le campus sont regroupés une vingtaine d’unités de recherche labellisées par les grands organismes de recherche nationaux (CNRS, INRA, INRIA ou INSERM) dans les quatre domaines étudiés sur le campus.

Ce campus est très facilement accessible grâce aux transports en commun depuis Cesson-Sévigné, de nombreux étudiant logent donc dans cette commune plutôt qu’à Rennes. Enfin, la commune de Cesson-Sévigné possède deux lycées. Le lycée Saint Etienne et le lycée Sévigné. Le lycée Saint Etienne est plus orienté vers la formation technologique, puisqu’il propose sept baccalauréats professionnels, une licence professionnelle et quatre BTS bien qu’il dispense aussi des formations générales (baccalauréat S/STI2D/STL). Le lycée Sévigné ne propose que des formations générales (S/ES/L/STG) mais est plus orienté vers le sport avec 7 sections sportives (Gymnastique, Natation, Athlétisme, Triathlon, Rugby, Canoë-Kayak et Handball).

Grâce à la culture

Cesson Sévigné est loin d’être une ville dortoir de Rennes car de nombreuses activités culturelles et sportives peuvent y être dispensées.

Les trois pôles majeurs de la culture à Cesson-Sévigné sont :

✦ La salle de spectacle de Cesson-Sévigné, le carré sévigné, qui est la deuxième plus grande salle de spectacle de l’agglomération rennaise. Elle a été rénovée en 2011 et peut aujourd’hui accepter jusqu’à 1200 spectateurs.
✦ Le centre culturel qui est une école d’arts plastiques, de musique et de danse avec plus de 1200 élèves à l’année et une équipe de 40 professeurs.
✦ Le pôle patrimoine qui coordonne la protection, la restauration et la valorisation du patrimoine monumental, mobilier et immatériel. Beaucoup de conférences et d’expositions temporaires y sont proposées.

La commune possède aussi une médiathèque et un petit cinéma, Le Sévigné, qui a seulement une salle.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
I. CESSON-SEVIGNE, UNE COMMUNE ACTIVE DE L’AGGLOMERATION RENNAISE
A) PRESENTATION GENERALE
B) LE PROJET VIASILVA2040
C) UNE COMMUNE ATTRACTIVE POUR LES JEUNES
D) MAIS UNE POPULATION VIEILLISSANTE
II. DIAGNOSTIC SUR LE QUARTIER DE BOURGCHEVREUIL
A) UN QUARTIER PROCHE DU CENTRE
B) UN QUARTIER BIEN DESSERVI
C) UN QUARTIER DYNAMIQUE
D) LES OPPORTUNITES DU PLU
III. ENJEUX DE LA COMMUNE
A) MIXITE SOCIALE
B) ACCUEIL DES PERSONNES AGEES
C) ACCUEIL DES SPORTIFS
D) CONSERVER LA TRAME VERTE DE LA VILLE
E) LIMITER L’USAGE DE LA VOITURE EN VILLE
IV. PROPOSITION D’AMENAGEMENT
A) LES BESOINS
B) LE PROGRAMME
C) UN PROJET MIXTE
D) UN LEGER DEPLACEMENT DE L’ARRET DE BUS
E) L’INSERTION DE CE PROJET DANS LE QUARTIER
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
INDEX DES SIGLES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.