BASES DE PHYSIOLOGIE DE L’EFFORT

BASES DE PHYSIOLOGIE DE L’EFFORT

La récupération active : un modèle adapté à un effort lactique

Lorsque l’exercice est accompli à une intensité supérieure à 60-75% du VO2 max, un régime aérobie de travail n’est plus possible et la production d’acide lactique dépasse son élimination, d’où son accumulation. Avec l’augmentation de l’intensité de l’effort, la concentration de lactates s’élève rapidement et le sportif s’épuise en peu de temps : tout ce qui contribue à extraire les lactates favorise donc la performance. Des études ont montré que l’extraction du lactate sanguin est accélérée par des exercices aérobies (Falk et al., 1995) : la récupération active consiste donc à accomplir un exercice aérobie sous-maximal immédiatement après l’effort.

La récupération cardiaque

La fréquence cardiaque passe très rapidement de sa valeur de repos à une valeur beaucoup plus élevée dès le début du travail, alors qu’elle décroît plus lentement lors de la récupération, surtout si cette dernière est active Des études effectuées à l’occasion des jeux olympiques de 1968 par Crombe et Barrairon ont permis d’établir des courbes de fréquence cardiaque post-effort en fonction du niveau d’entraînement des chevaux. La courbe de récupération cardiaque comporte trois phases.
– Une première phase de décélération rapide d’une durée d’environ cinq minutes (figure 20). D’après des études effectuées sur huit Trotteurs âgés de deux à huit ans (Valette et Bedu, 1990), une bonne récupération cardiaque correspond à une fréquence cardiaque cinq minutes après l’effort inférieure à 85 batts/min et l’indice permettant d’estimer la récupération cardiaque de chaque cheval est le T½ (temps nécessaire à la fréquence cardiaque pour passer de sa valeur maximale à la moitié de cette valeur) (figure 21).
– La deuxième phase est plus lente et dure cinq à dix minutes. Pendant cette phase, la diminution est d’environ 2.5 batts/min. (Marsland, 1968)
– La troisième phase correspond au retour à la fréquence cardiaque de repos (Marsland, 1968) : elle est très lente et débute dix minutes après l’arrêt de l’effort.La récupération cardiaque post-effort est largement influencée par des facteurs extrinsèques tels que l’émotivité du cheval et les conditions météorologiques. En 1984, Snow a de ce fait émis des réserves quant à la fiabilité du paramètre « fréquence cardiaque », en tant que paramètre d’aptitude physique, lors de la récupération. Les facteurs intrinsèques du cheval influent également la récupération cardiaque. Par exemple, le retour à la fréquence cardiaque de repos est plus rapide chez les chevaux adultes par rapport aux jeunes chevaux (Witherington, 1971) et il en est de même pour les chevaux entraînés par rapport aux non-entraînés. (Demonceau, 1990) Chez le cheval fatigué, on observe une période de récupération cardiaque plus longue, qui s’accompagne généralement d’irrégularités du rythme cardiaque.

La récupération respiratoire

La fréquence respiratoire passe également très rapidement de sa valeur de repos à une valeur beaucoup plus élevée dès le début du travail, alors qu’elle décroît plus lentement lors de la récupération.En effet, l’effort intense sollicite la mobilisation du métabolisme aérobie mais aussi anaérobie, ce qui entraîne la production de CO2 mais aussi d’acide lactique. La baisse du pH sanguin (acidose lactique) et l’augmentation de la PaCO2 étant des stimulus de la fonction respiratoire, on assiste à une augmentation de la fréquence respiratoire pendant et après l’effort intense. L’élimination du CO2 s’accroît alors pendant la phase de récupération, la production de CO2 par le métabolisme oxydatif étant réduite lors de cette phase. Ceci est confirmé par une étude menée chez le Pur-sang soumis à un exercice intense, qui montre que la pression artérielle en CO2 (Pa CO2) diminue fortement après l’effort.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie La restauration des réserves énergétiques

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie Etude de la récupération active chez le Cheval où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE
I BASES DE PHYSIOLOGIE DE L’EFFORT
1 Présentation des filières énergétiques
a La molécule d’ATP est la source d’énergie musculaire
b Les différentes sources d’ATP utilisées par le muscle
c Bilan : caractéristiques générales des différents systèmes de formation de l’ATP
2 Comparaison de la physiologie de l’effort entre Homme et Cheval
3 Typologie musculaire
II L’EFFORT DE COURSE DU TROTTEUR
.1 Le Trotteur Français
a Caractéristiques morphologiques
b Carrière et entraînement
2 Les courses de trot
3 Modifications physiologiques liées à l’effort de demi-fond
a Filières énergétiques sollicitées et type de fibres recrutées
b Modification des stocks énergétiques et accumulation d’acide lactique
c Paramètres permettant d’apprécier la réaction du cheval à l’effort
4 La notion de récupération
III ETUDE DE LA RECUPERATION ACTIVE
1 Définition de la récupération
a La consommation d’oxygène de récupération
b Les deux grands modèles de récupération appliqués par les athlètes humains
c La récupération cardiaque
d La récupération respiratoire
e La thermorégulation
f La restauration des réserves énergétiques
g Elimination de l’acide lactique
2 Etude de la récupération active chez l’Homme
a Influence sur la vitesse d’élimination des lactates
b Influence sur le pH intracellulaire
c Influence sur le débit sanguin périphérique
d Influence sur la synthèse de glycogène musculaire
e Influence sur les performances
f Influence sur la puissance anaérobie
g Bilan : intérêt et utilisation de la RA chez l’Homme
3 Etude de la récupération active chez le Cheval
a Influence sur la vitesse d’élimination de l’acide lactique sanguin
b Influence sur le gradient lactique
c Influence sur le pH sanguin
d Influence sur le rendement cardiaque
e Conclusion des études
ETUDE
EXPERIMENTALE
IV INTRODUCTION
V MATERIELS ET METHODES
1 Description du protocole expérimental
2 Les paramètres mesurés
3 Le matériel utilisé
a Mesure de la lactatémie
b Mesure des enzymes musculaires
c Mesure de la fréquence respiratoire
d Mesure de la fréquence cardiaque et de la vitesse
VI RESULTATS
1 Vitesse de récupération
2 Evolution de la fréquence respiratoire
3 Evolution de la température corporelle
Récupération cardiaque
5 Evolution de la lactatémie
6 Evolution de l’activité sanguine des créatine phosphokinases (CPK)
VII DISCUSSION
1 Résultats
a Récupération respiratoire et thermorégulation
b Récupération cardiaque et lactatémie
c Dosage des enzymes musculaires (CPK)
2 Protocole expérimental
a Vitesse de récupération
b Technique de dosage de la lactatémie
c Coût du protocole et difficultés de mise en place
CONCLUSION ET PERSPECTIVES
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.