Approche globale de dimensionnement du système de filtration

Caractéristiques de la zone d’étude

Le 2/3 de l’île est constitué par un socle cristallin à relief important (plus de 1500 à 1800 d’altitude) dont 3/5, soit 40% de la superficie, sont formés par un sol férrallitique. De d’autre coté, les forêts denses de la patrie orientale commencent à être défrichées pour devenir des forêts secondaires ou savoka.

– Relief et paysage

La région de Manjakandriana, couverte d’eucalyptus, de savanes et de steppes à Aristide est formée par une succession de collines coupées par un chaos de boules granitiques. A Mandraka, une zone de falaise d’Angavo, les forêts sont denses, sempervirentes et pluristratifiées. Les émergeants peuvent dépassés 30m de hauteur et les sous bois sont caractérisés, par l’abondance de fougères arborescentes sur la falaise de Betsimisaraka qui est le résultat des mouvements tectoniques s’échelonnant depuis le précambrien jusqu’à nos jours. On y rencontre des forêts défrichées hormis celles qui se trouvent en haute altitude où les habitants sont encore clairsemés. Aussi bien à Moramanga qu’à Brickaville jusqu’à Toamasina, on assiste à des peuplements de forêts secondaires puisque l’activité principale demeure la culture traditionnelle de riz su Tavy et, dans certaine région, l’exploitation forestière. La différence réside surtout sur le fait que ces forêts se développent sur des reliefs polyédriques, à haute altitude à Moramanga.

– Pédologie

La pédologie est une branche de la géologie qui étudie les caractères chimiques, physiques, et biologiques des sols. On se limitera dans ce paragraphe aux caractéristiques pédologiques qui pourraient influer sur le ruissellement et l’infiltration.
La partie orientale de Madagascar est formée par des sols ferrallitiques jaunes sur rouges sur granites et granites migmatiques. En effet, d’après G. Aubert, la ferralitisation est un ensemble de phénomènes qui aboutissent à une individualisation des éléments tels que silice (Si O2), oxyde et hydroxydes en particulier de fer et d’aluminium, origine de la couleur vive ; ces derniers s’accumulent dans l’horizon appelé aussi horizon d’accumulation. Une température élevée et une pluviométrie annuelle d’au moins 1000mm, ce qui est le cas dans la partie orientale de Madagascar, sont nécessaires pour que la ferralitisation puisse se produire. C’est pourquoi d’ailleurs ces sols constituent une vaste ceinture centrée sur l’équateur.
De l’autre coté, si la ferralitisation est très poussée, la gibbsites, en présence de silice combinée donneront naissance à des kaolinites à ce point que l’argile rencontrée dans notre itinéraire sont essentiellement kaolinitiques. Bien que ces sols soient tous dénommés sols ferrallitiques, on observe des différences d’une région à une autre surtout au niveau de la nature des horizons constituants.
On distingue les trois sous classes suivantes :
– les sols ferrallitiques pénévolués ou fortement rajeunis ; présence faible profondeur, en général à moins de 60cm, d’un horizon limoneux où l’on reconnaît des minéraux primaires plus ou moins altérés. Les agrégats sont généralement poreux et la cohésion est toujours faible. Ces sols sont toujours situés sur pente forte.
– les sols ferrallitiques rajeunis : il existe en moyenne profondeur (60cm à 2,5m) un horizon BC ou C limoneux. Ils se trouvent dans les zones moins pentues que le précédent.
– les sols anciens : même au- delà de 3m, on rencontre encore des horizons argileux. Cela veut dire que le processus d’altération est très poussé sans qu’une période érosive, origine de phénomène de rajeunissement, n’a affecté le terrain.
Profils représentatifs d’un sol fortement rajeuni PK 147 0 – 20cm : horizon A humifère 20 – 30cm : horizon de transition AB 30-100cm : CB : Argile limoneuse, rouge ou rouge jaunâtre. Cohésion moyenne à faible à partir de 100cm : limons sableux, présence de minéraux primaires.
Structure polyédrique à tendance particulaire Forte porosité, cohésion faible Profils représentatifs d’un sol rajeuni 0 – 20 cm : horizon A humifère grumeleux, de couleur brune jaunâtre argileux, cohésion moyenne.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie bâtiment et travaux publics

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie génie civil où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Partie I : POSITION DU PROBLEME
Chapitre I : Vue d’ensemble de la RN 2
Chapitre II : Répercussions de l’éboulement
Chapitre III : Solutions déjà apportées
Partie II : FACTEURS ENTRANT DANS LE PROCESSUS D’INSTABILITE
Chapitre I : Facteurs climatiques
Chapitre II : L’analyse du bassin versant
Chapitre III : Résistance du talus
Partie III : SOLUTIONS A PRECONISER
Chapitre I : Le fossé de crête
Chapitre II : Solution en géosynthétique
Chapitre III : Mise en oeuvre de la tranchée drainante

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *