Apparition et évolution de l’agriculture biologique

Organisation des activités et conditions de travail

MA.MA.BIO organise une Assemblée Générale composant de tous ses membres une fois par an. L’animateur est un ingénieur agricole et non pas en agriculture biologique. L’ingénieur applique l’agriculture bio à travers d’intense étude documentaire.
A fin de suivre les règles de l’agriculture biologique, MA.MA.BIO a édicté des normes et règles dans un cahier de charge que chaque exploitant doit respecter. On peut noter également l’interdiction à l’utilisation des engrais chimiques, l’interdiction à l’emploi des produits de synthèse pour le traitement des produits. La pratique des rotations et d’association des cultures est une priorité majeure pour permettre une fertilisation saine des sols.
L’animateur et responsable de MA.MA.BIO exige que chaque exploitant doit au moins commencer ses activités dans une surface de 20 m2 pouvant aller jusqu’à 50 m2 si l’exploitant démontre l’acquisition des capacités de suivre les règles édictées par l’ONG. Les 20 m2 sont réparties en huit planches où se pratiquent les cultures maraîchères. Ces règles portent sur les principes de l’agriculture biologique. Ces activités vont favoriser un ameublissement du sol et facilitera l’exploitant à suivre les règles conditionnées par l’agriculture biologique en général. MA.MA.BIO a également un contrat avec les exploitants. Ces derniers doivent respecter les règles de l’agriculture biologique à savoir : la préparation du sol, la rotation et l’association des cultures, la fertilisation du sol, la protection des cultures.

Facteurs de production agricole de MA.MA.BIO

– Les outils et matériels agricoles:
Le matériel agricole est acheté en majorité sur le marché local. Il n’est pas renouvelé régulièrement et il est en général utilisé jusqu’à être complètement usé.
L’angady:
Il s’agit d’un outil de travail du sol, à lame de fer rectangulaire, muni d’un manche en bois. C’est un outil à percussion lancé lourd.
L’arrosoir:
C’est un récipient portatif muni d’une anse, d’un long col et généralement d’une extrémité amovible criblée de trous, utilisé pour répandre de l’eau sur les plantes.
– Les intrants de production biologique de MA.MA.BIO:
L’agriculture biologique, est un système de production qui évite, ou exclut totalement, l’utilisation d’engrais de synthèse, de pesticides, de régulateurs de croissance et d’additifs aux aliments du bétail. Les intrants utilisés par ce mode de production dans la mesure du possible sont : la rotation des cultures, les résidus de récoltes, le fumier, les déchets biologiques et les engrais verts pour entretenir la fertilité du sol.
Elle recommande également une approche biologique de la lutte contre les insectes nuisibles et autres déprédateurs ainsi que du désherbage.
Les fertilisants organiques:
MA.MA.BIO utilise les engrais biologiques venant de la bouse de vache et des fumiers organiques pour la fertilisation organique du sol7. Ces engrais sont pris au niveau de la Commune. Malgré les quelques difficultés qui se posent pour la disposition de ces engrais biologiques, les exploitants de MA.MA.BIO arrivent à surmonter ce problème. Ils achètent les engrais auprès des éleveurs de bovin dans la Commune. Ces engrais ne sont pas chers comme les engrais chimiques et en termes de temps et d’énergie, les coûts sont largement négligeables.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie ÉTUDES D’IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie AGRICULTURE BIOLOGIQUE où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mots-clés : Agriculture conventionnelle, Agriculture biologique, Environnement, Développement Durable.

Table des matières

LISTE DES TABLEAUX
LISTE DES PHOTOS
LISTE DES FIGURES
SOMMAIRE
INTRODUCTION
PARTIE I : APPROCHES THEORIQUES DE L’ETUDE
CHAPITRE I : GENERALITES SUR L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET METHODOLOGIE DE RECHERCHE
1.1. Concepts de l’agriculture biologique
1.1.1. Définition de l’agriculture biologique
1.1.2. Principes de l’agriculture biologique
1.1.3. Techniques et Méthodes de lutte biologique
1.1.3.1. Travail du sol
1.1.3.2. Rotation des cultures
1.1.3.3. Fertilité du sol
1.1.3.4. Variété des cultures et semis
1.1.4. Méthodes contre les mauvaises herbes, les maladies et les ravageurs
1.2. Caractéristiques de l’agriculture conventionnelle
1.3. Méthodologie de recherche
1.3.1. Objectif de l’étude
Chapitre II : APPARITION ET EVOLUTION DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE
2.1. Historique de la filière biologique
2.2. Conversion, norme et réglementation
2.2.1. La conversion
2.2.2. Norme de l’agriculture biologique, politiques environnementales
2.2.3. La réglementation
2.3. La certification 
2.4. Production et commercialisation
PARTIE II : ETUDE DE CAS (CAS DES EXPLOITATIONS MARAICHERES)
CHAPITRE III : LA ZONE D’ETUDE
3.1. Délimitation de la Zone
3.2. Le milieu physique
3.2.1. Le relief
3.2.2. Le climat
3.2.3. Le sol
3.2.4. Le réseau hydrographique
3.3. Formations végétales
3.4. Environnement socio-économique de la commune
3.5. Les activités agricoles
CHAPITRE IV : L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA COMMUNE
4.1.1. Organisation des activités et conditions de travail
4.1.2. Facteurs de production agricole
4.1.2.1. Les outils et matériels agricoles
4.1.2.2. Les intrants de production bio
4.1.3. Travaux préparatoires
4.1.4. Traitements des maladies et entretien des cultures
4.1.5. Commercialisation des produits
4.2. Les facteurs de production conventionnelle
4.2.1. Les outils et matériels agricoles
4.2.2. Les intrants de production conventionnelle
4.2.2.1. Les fertilisants
4.2.2.2. Traitements des maladies
4.2.3. Commercialisation des produits conventionnels
CHAPITRE V. ANALYSE DE L’ECO-EFFICIENCE DES DEUX SYSTEMES DE PRODUCTION
5.1. Evaluation économique de deux systèmes de production
5.1.1 Calcul de la VAN du système Conventionnel
5.1.2. Calcul du Revenu Agricole des 15 spéculations (système conventionnel)
5.1.3. Calcul de la valeur ajoutée nette des produits biologiques
5.1.4. Calcul du Revenu Agricole des 15 spéculations choisies
5.2. Analyse comparative de deux système de production maraîchère
5.2.1. Contraintes et limites de l’agriculture conventionnelle
5.2.2. Les contraintes de l’agriculture biologique malgache et les limites de cette expérience
5.2.3. Les contraintes de l’agriculture biologique malgache
5.2.4. Les limites de cette expérience
5.3. Axes stratégiques pour le développement de l’agriculture biologique
5.3.1. Actions prioritaires
5.3.2. Formation
5.3.3. Encadrement technique
5.3.4. Politique générale
5.3.5. Financement d’intrants et de matériels pour le l’agriculture biologique
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *