Aperçu sur la pratique des soins immediats au nouveau-ne

Aperçu sur la pratique des soins immédiats au nouveau-né

Les étapes des soins essentiels au nouveau-né

Les soins au nouveau-né sont standardisés et comportent sept étapes.

➤ La première étape consiste à bien sécher le corps du nouveau-né, y compris son visage, sa tête, et à l’envelopper avec du linge propre et sec.
➤ A la deuxième étape, le prestataire, tout en séchant le nouveau-né, vérifie s’il respire normalement ou pas.
➤ A l’étape suivante, l’on identifie les nouveau-nés qui ne respirent pas, ou qui n’ont que 30cycles respiratoires par minute ou qui halètent. Devant ces situations, la réanimation doit être entreprise immédiatement. Ces étapes 1, 2 et 3 se produisent presque simultanément.
➤ A la 4ème étape, il s’agit de nouer, puis de sectionner le cordon si le nouveau-né ne présente aucun problème nécessitant une réanimation. Le cordon sera noué fermement, à deux endroits en ligaturant le premier, à deux travers de doigts de l’abdomen du nouveau-né. Ce nœud peut être remplacé par un clamp de Bar. Le second nœud (ou un clamp avec une pince) est effectué à 4 travers de doigts de l’abdomen du nouveau-né. La section se fera entre les nœuds (ou entre le clamp de Bar et la pince) à l’aide d’une paire de ciseaux stériles ou à défaut, une lame de rasoir neuve. On devra utiliser un morceau de tissus ou de gaze pour couvrir la partie du cordon que l’on coupe afin que le sang n’éclabousse pas. L’opérateur devra faire attention, pour ne pas blesser le bébé. Rien ne devra être ensuite appliqué sur le moignon du cordon qui sera également laissé l’air libre.
➤ La 5ème étape : Mise du nouveau-né sur la mère, peau contre peau. Le nouveau-né est déposé peau contre peau sur la poitrine de sa mère pour le réchauffer. Mère et nouveau-né doivent tous deux être recouverts, d’une étoffe ou d’une couverture chaude, sans oublier de couvrir la tête de ce dernier. Lorsque la mère ne souhaite pas le contact peau contre peau, le nouveau-né, une fois enveloppé, bien couvert, y compris sa tête, sera déposé auprès de sa mère. Le premier bain au nouveau-né doit être différé ou retardé, car il peut le refroidir dangereusement. Ce n’est qu’après un minimum de 6 heures, de préférence 24 heures, qu’il peut avoir sa première toilette à l’éponge, à condition que sa température soit stabilisée.
➤ La 6ème étape concerne l’incitation à l’allaitement. Si tout est normal, le nouveau-né doit téter avant d’être pesé. L’allaitement devra débuter dans l’heure qui suit la naissance. La mère a besoin d’aide pour la première tétée. Le prestataire devra alors l’assister en veillant à ce que le nouveau-né, adopte une bonne position, qu’il ait bien le sein en bouche et qu’il tète correctement. La tétée ne devra être abrégée pour aucune raison.
➤ A la 7ème étape, on administrera les soins oculaires Avec un médicament antimicrobien. Ces soins ont lieu après l’allaitement et dans l’heure qui suit la naissance. Les étapes à suivre sont les suivantes :
• se laver d’abord les mains,
• ensuite utiliser l’un des médicaments suivants : une solution de nitrate d’argent à 1% ou de polyvidone iodée à 2,5 % ou bien une pommade oculaire à la tétraclycline à 1 %.
• puis, mettre une seule goutte de la solution choisie dans chaque œil; s’il s’agit de la pommade, on mettra un filet le long de l’intérieur de chaque paupière inférieure. L’on évitera que l’embout ou le tube ne touche l’œil du nouveau – né ou autre chose.
• enfin, après l’application, ne pas rincer immédiatement le produit oculaire. Après avoir administré ces soins, y compris la vitamine K1, le nouveau-né devra être surveillé, puis pesé, mesuré et examiné dès que possible [13;15].

Eléments de surveillance après les soins immédiats

A l’issue des soins immédiats, une surveillance rapprochée doit être assurée tout au long de la première journée de vie. En effet, c’est une phase de changements multiples dans le corps du bébé et oblige une observation et des soins attentifs importants. Après ces soins immédiats, le bébé sera examiné, puis surveillé en même temps que sa mère : toutes les 15 minutes pendant deux heures, puis toutes les 30 minutes à la 3ème heure, puis toutes les heures jusqu’à la 6ième heure ou jusqu’à ce qu’il soit stabilisé, réchauffé et rose. L’examen portera sur :
– Respiration : un bébé normal respire 30 à 60 cycles par minute sans haleter, grogner ni présenter de tirage costal.
– Chaleur : vérifier la température axillaire du bébé en utilisant un thermomètre.
– Teint : il s’agira de vérifier si la langue, les lèvres et les muqueuses (dans la bouche) sont roses.
– Saignements : le prestataire vérifiera, si le cordon saigne ou pas. En séchant, le nœud pourrait se défaire, s’il est lâche (ou si le clamp de Bar ne tient pas bien). Dès que c’est le cas, le prestataire mettra des gants pour renouer fermement ou replacer correctement un autre clamp de Bar. L’appréciation du bébé le premier jour, inclut aussi une récapitulation complète des antécédents de la grossesse et un examen physique complet .

Examen physique du nouveau-né

L’objectif de l’examen physique consiste à déterminer si le bébé est en bonne santé et s’il présente, quelconques besoins ou problèmes en matière de santé. Il ne se fera que si le bébé est capable de maintenir une température corporelle normale (le bébé est chaud ou a une température axillaire de 36 à 37 °C). Cet examen peut se faire à partir de la 6ème heure de naissance. L’équipement minimum à réunir en premier est: un thermomètre médical, une montre avec aiguille des secondes, une balance, des vêtements propres et des gants. Lors de cet examen, on prendra le soin de vérifier la bouche, la poitrine, l’abdomen, le dos, la colonne vertébrale, l’anus, les organes génitaux externes, la température et le poids. Les résultats d’un examen clinique normal attendus sont les suivants :

Teint
– Le visage, la poitrine, la langue et les lèvres sont roses.
– Les mains et les pieds peuvent être bleutés pendant les premières 48 heures.

Respiration
– respiration calme.
– l’on ne doit constater ni tirage costal ni palpitation des narines.
– la poitrine et l’abdomen se soulèvent à chaque respiration.

Rythme respiratoire
L’on comptera les respirations du nouveau–né pendant 1 minute entière.
– Le rythme normal est de 30 à 60 respirations par minute (lorsque le bébé ne pleure pas).
– La respiration peut être irrégulière, laborieuse, avec 20 secondes sans respiration.

Posture et allure générale
– Les bras et les jambes doivent être fléchis.
– Les prématurés ploient moins les membres.

Rythme cardiaque
Comptez les battements du cœur du nouveau-né pendant 1 minute entière :
– 100 à 160 battements par minute.
– de brèves périodes de modification du rythme cardiaque sont normales (telles qu’elles se produisent pendant le sommeil, les pleurs ou l’allaitement).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
I. GENERALITES
I.1. EQUIPEMENT ET FOURNITURES POUR LA SALLE D’ACCOUCHEMENT ET LES SOINS POSTNATALS IMMEDIATS
I.2. APERÇU SUR LA PRATIQUE DES SOINS IMMEDIATS AU NOUVEAU-NE
I.2.1. Les étapes des soins essentiels au nouveau-né
I.2.2. Eléments de surveillance après les soins immédiats
I.3. EXAMEN PHYSIQUE DU NOUVEAU-NE
I.3.1. Teint
I.3.2. Respiration
I.3.3. Rythme respiratoire
I.3.4. Posture et allure générale
I.3.5. Rythme cardiaque
I.3.6. Chaleur
I.3.7. Activité
I.3.8. Peau
I.3.9. Yeux
I.3.10. Bouche
I.3.11. Poitrine
I.3.12. Abdomen
I.3.13. Dos et colonne vertébrale
I.3.14. Anus
I.3.15. Organes génitaux externes de la fille
I.3.16. Organes génitaux externes du garçon
I.3.17. Température
I.3.18. Poids
I.4. RYTHME ET ELEMENTS DE SURVEILLANCE MATERNELLE LES SIX PREMIERES HEURES POST – PARTUM
I.4.1. Rythme de surveillance maternelle les six premières heures post–partum
I.4.2.Eléments de surveillance maternelle du post–partum
II. REVUE DE LA LITTERATURE
2.1 DANS LE MONDE
2.2. AU BURKINA FASO
III. QUESTION DE RECHERCHE
IV. OBJECTIFS
VI.1. OBJECTIF GENERAL
VI.2. OBJECTIFS SPECIFIQUES
V. CADRE ET CHAMP DE L’ETUDE
V.1 CADRE DE L’ETUDE
V. 2. LE CHAMP DE L’ETUDE
VI. METHODOLOGIE
VI.1. TYPE ET PERIODE DE L’ETUDE
VI.2. POPULATION D’ÉTUDE
VI.2.1. Population cible
VI.2.2. Population source
VI.3. CRITERES D’INCLUSION ET DE NON INCLUSION
VI.3.1. Critères d’inclusion
VI.3.2 Critères de non inclusion
VI.4. ECHANTILLONNAGE ET CALCUL DE LA TAILLE DE L’ECHANTILLON
VI.5. COLLECTE DES DONNEES
VI.5.1 Méthode, techniques et instruments de collecte des données
VI.5.2. Etapes préparatoires : accomplissement des formalités administratives
VI.5.3. Sélection et formation des enquêteurs
VI.5.4 Déroulement de l’enquête
VI.5.5. Les variables recherchées
VI.6. ANALYSE DES DONNEES
VII. CONSIDÉRATIONS ÉTHIQUES
VIII. RESULTATS
VIII.1. PROFIL DES AGENTS DE SANTE QUI ASSURAIENT LES SOINS ESSENTIELS AUX NOUVEAU-NES DANS LES HOPITAUX
VIII.2. EVALUATION DE LA DISPONIBILITE DES EQUIPEMENTS ET CONSOMMABLES POUR LES SOINS ESSENTIELS AUX NOUVEAU-NES ET LA SURVEILLANCE DES ACCOUCHEES DANS LES HOPITAUX DE REFERENCE DE OUAGADOUGOU
CONCLUSION

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.