Aménagement d’un espace en zone périurbaine pouvant accueillir un magasin de vente directe

Dans une époque de crise sanitaire et de perte de confiance des consommateurs envers les produits alimentaires , le moyen de retrouver cette confiance s’est fait en partie à travers le développement de liens sociaux entre consommateurs et producteurs. Ces liens sociaux impliquent une proximité géographique et/ou relationnelle. De plus, les pratiques alimentaires évoluent sans cesse. Avec le développement de l’agro-industrie et la modification des modes de consommation alimentaire (fast-food, produits congelés), le mode de vente directe avait peu à peu disparu, seuls perduraient les marchés de ville. Depuis quelques années, les circuits courts renaissent et se développent. Les consommateurs recherchent à présent le plaisir, les saveurs mais aussi des produits « sains et sûrs ». Le marché des produits bio croît de 25% par an et les produits fermiers « rassurent » le consommateur. Pour 91 %  des français, un produit fermier est avant tout « sain et naturel ». Les produits qui sont fournis à la grande distribution passent par un intermédiaire et doivent répondre à de nombreux critères (calibre, volume, livraison), ces conditions ne sont donc pas adaptées à la culture biologique. Les ventes directes producteurs/consommateurs permettent d’éviter tout cela, puisqu’ils suppriment l’intermédiaire. Il existe plusieurs types de vente directe comme les marchés paysans, les points de ventes collectifs ou encore les AMAP. Dans ce projet nous nous intéresserons au point de vente collectif, il se caractérise comme étant « un lieu où les producteurs viennent vendre en direct les produits de leurs exploitations aux consommateurs » .

Présentation de la commune de Lompret

Le logo de Lompret symbolise la tranquillité par l’église et le charme par un cœur enserrant la verdure, l’église et un nuage. Le cœur est également le symbole du village au cœur de la métropole. Les arbres traduisent la volonté de conservation du rural. Le nom de Lompret comporte un long « L » en souvenir de l’origine du nom Lompret : Longo Pratum, de longs prés.

Situation géographique

Cartographie

Lompret est une petite ville du nord dans la région du Nord-Pas-deCalais. Elle a une superficie de 310ha.

Elle fait partie du canton de Quesnoy-sur-Deûle, de l’agglomération de Lille et de la communauté urbaine de Lille métropole. La commune est située de 22 à 34 mètres d’altitude. Elle est voisine des communes de Lambersart, Lomme, Verlinghem et de Pérenchies. Lompret est sur la deuxième couronne de l’agglomération Lilloise (carte 2). Ses habitants appelés les Lompretois et les Lompretoises résident dans une commune essentiellement rurale, en zone périurbaine résidentielle. Le mandat de maire en cours est assuré par monsieur Michel Loosvelt. Le code Insee de la commune est le 59356, son code postal est le 59840.

Relief environnant

La plus grande ville à proximité de Lompret est la ville de Lambersart située au Sud-Est de la commune, à 3km. Elle est aussi à proximité de Lille (8km), au carrefour des principales voies autoroutières vers Paris, Gand, Anvers, Bruxelles. Lompret est une des communes de la communauté urbaine Lille Métropole.

Nous constatons d’après les figures ci-dessous, que l’habitat reste fortement concentré sur le noyau central de l’agglomération. Les zones de fortes densités sont essentiellement les villes de Lille, Roubaix, Tourcoing, Armentières, mais aussi les communes de leurs périphéries immédiates comme La Madeleine, Mons en Baroeul et dans une moindre mesure Lambersart, Saint André, Loos, Haubourdin, Fâches Thumesnil et le centre de Villeneuve d’Ascq. Mais très vite, les densités décroissent lorsque l’on s’éloigne de la zone centrale pour n’atteindre que 100 à 200 logements au km².

Une commune sous l’influence de Lille

Lille métropole communauté urbaine 

La commune de Lompret appartient à la structure intercommunale de Lille Métropole Communauté Urbaine. Lille Métropole est un établissement public de coopération intercommunale instauré par la loi du 31 décembre 1966 dans l’objectif de remédier aux inconvénients résultant du morcellement des communes dans les grandes agglomérations. Son siège social est à Lille. LMCU regroupe 85 communes. Le conseil communautaire est actuellement présidé par Martine Aubry.

LMCU intervient en matière d’aménagement par le biais des chartes intercommunales de développement et d’aménagement, les schémas directeurs, les documents d’urbanisme, les programmes locaux de l’habitat, l’action foncière, sans oublier la création et l’équipement des zones d’habitation, de réhabilitation ou de rénovation. La commune de Lompret est soumise à un Plan Local d’Urbanisme (PLU) : le PLU de Lille Métropole Communauté Urbaine qui a été approuvé au Conseil de communauté le 8 octobre 2004. Lompret est situé sur la zone « territoire nord de Lille ». Il est consultable en Annexe 1. Lille Métropole a également adopté son Plan de Déplacement Urbain (PDU) en juin 2000. Il vise le doublement de l’usage des transports collectifs d’ici 2015 et la stabilisation du trafic automobile.

Syndicat InterVille à Objets Multiples (SIVOM)
Lompret fait également partie, depuis 2001, du SIVOM alliance Nord-Ouest. Le SIVOM a été créé le 31 décembre 1980, par arrêté préfectoral, entre les communes de Lambersart, Marquette-lez-Lille, Saint André et Wambrechies. Le président actuel est Marc-Philippe Daubresse. « Douze villes du Nord-Ouest de la Métropole lilloise représentant plus de 153 000 habitants, se sont unies pour mieux agir dans trois domaines :

➤ renforcer l’efficacité des mesures de l’emploi,
➤ mieux répondre aux attentes des personnes âgées et de leurs familles,
➤ Développer le tourisme grâce à un office de tourisme intercommunal.

Son siège est situé à [Marquette-Lez-Lille]. Il dispose d’une antenne au Colysée de Lambersart, une antenne à l’espace Deûle de Quesnoy-sur-Deûle et peut s’appuyer sur trois syndicats d’initiative à Marquette-lez-Lille, SaintAndré et Lambersart. » Les villes faisant parties du SIVOM sont Bondues, Deûlémont, La Madeleine, Lambersart, Lompret, Marcq-en-Barœul, Marquette-lez-Lille, Quesnoy-surDeûle, Saint-André, Pérenchies, Verlinghem, Wambrechies.

L’accessibilité de la commune

Lompret est accessible : Par autoroute, par l’aéroport de Lesquin : à 30 mn du sud de la ville, par T.G.V. et bus : gare Lille-Europe /gare Lille Flandres.

➤ Transport routier
Lompret est desservi par les autoroutes A1 en provenance de Paris au sudouest, A27 en provenance de Tournai, Mons, Liège, Bruxelles au sud-est, A23 en provenance de Valenciennes au sud puis en prenant la rocade Nord-Ouest située au sud de la commune.
➤ Transport aérien
La commune peut être desservie depuis l’aéroport de Lille-Lesquin qui est accessible en une demi-heure.
➤ Transport ferroviaire
La commune ne dispose pas de gare, mais il est possible de rejoindre les Gares de Lille Flandre et de Lille-Europe en bus (lignes 76 ou 54) puis en métro. Le temps de trajet est d’environ 35 minutes avec les transports en commun et de 17 minutes en voiture. Le trajet Lille-Paris en train est de 58 minutes.
➤ Bus
La commune de Lompret est desservie par une ligne de bus (53) du réseau transpole, dont l’arrêt le plus proche du centre bourg est « Lompret mairie ». La ligne (76) est également très commode pour rejoindre le métro, l’arrêt le plus proche se situe à Verlinghem, à 600 mètres de la mairie de Lompret.

Le centre bourg est desservi par la rue de l’église. La circulation y est limitée à 30 km/h, de nombreux dispositifs (chicanes, gendarmes couchés…) permettent d’y limiter la circulation qui s’y fait à double sens.

Actuellement le linéaire d’aménagements cyclables sur le territoire de la commune est quasi inexistant. On notera la présence d’un stationnement vélo non couvert à l’entrée de la mairie.

Pédologie et climat

Nature du sous-sol

Selon le BRGM le sous-sol est de nature limoneuse (avec sable et/ou argile) et la commune est soumise à un aléa moyen de retrait et gonflement des argiles. Plus précisément, selon une étude de reconnaissance géotechnique des sols effectuée le 27 mars 1995 par l’entreprise « Sols Etudes Fondations » sur

le centre bourg, il y a une matrice limono-argileuse de 0,6 à 1,50 mètre surplombant du silt sablo-argileux puis du silt sableux à partir d’1,8 mètre. Le terrain révèle un caractère assez perméable, la terre est de très bonne qualité. Le niveau de la nappe phréatique a été relevé à une profondeur d’environ 1,4 mètre. Cela explique le nombre important de maisons avec puits. Compte tenu de la faible profondeur du substratum imperméable, il faut s’attendre à des variations assez importantes de cette nappe superficielle, en relation avec les précipitations. D’après les données d’archives de la mairie, il faut retenir un niveau de crue vers 1/1,2 m de profondeur.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
PREMIERE PARTIE : LE DIAGNOSTIC
I. Présentation de la commune de Lompret
A. Situation géographique
B. L’accessibilité de la commune
C. Pédologie et climat
D. Le patrimoine
II. La population Lomprétoise
A. Evolution et profil de la population
B. Profil socioprofessionnel et niveau d’étude
III. Les logements à Lompret
A. Prix de l’immobilier
B. Un village résidentiel organisé en lotissement
C. L’économie de Lompret
DEUXIEME PARTIE : ENJEUX ET ANALYSE DU SITE
I. Contexte
A. Un manque de commerce à Lompret
B. Le marché des producteurs
II. Enjeux et objectifs
A. Objectifs
B. Enjeux
III. Le site du projet
A. Le Plan Local d’Urbanisme
B. Analyse du site
C. Climat
D. Synthèse de l’analyse du site
TROISIEME PARTIE : PROPOSITIONS D’AMENAGEMENT
I. Le projet : un point de vente collectif
A. Le point de vente collectif : vente directe du producteur au consommateur
B. Les facteurs de motivation des consommateurs
C. L’avis de la chambre d’agriculture du Nord-Pas-De-Calais et des producteurs
D. Exemples d’organisation de points de vente collectifs dans le Nord
II. Le magasin
A. L’organisation générale du PVC de Lompret
B. Aménagement extérieur
C. Aménagement intérieur
III. Accessibilité
A. Signalétique
B. Mode de transport doux
Conclusion

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.