Amenagement de la place de l’eglise d’orgeres

Orgères est une commune d’environ 3 600 habitants, située dans la troisième couronne de l’agglomération rennaise. Son nom vient de « hordeum », pays où l’on cultive l’orge, et sa paroisse remonterait au XIème siècle. La place de l’église et le centre-bourg de façon plus générale, ont toujours représenté un lieu d’échanges et reflètent l’identité de la commune. Mais la proximité de Rennes concurrence les commerces de proximité d’Orgères malgré une forte attractivité résidentielle. De plus l’importance des véhicules motorisés aujourd’hui a complètement changé les utilisations de la place au cours des décennies, et le piéton y perd peu à peu sa place. C’est pourquoi la municipalité a décidé de réfléchir à l’aménagement du centre bourg afin d’y renforcer l’ambiance de vie et la sécurité.

Habitant la commune, j’ai naturellement choisi de repenser l’aménagement de cette place de l’église qui constitue un enjeu majeur pour la dynamique future de la commune. Je commencerai par présenter la commune d’Orgères, ce qui aboutira par la suite à l’élaboration d’un diagnostic de la place. Dans une seconde partie, je proposerai des aménagements tout en respectant au mieux les règlements et intérêts de chacun.

PRESENTATION DE LA COMMUNE DE ORGERES

Situation géographique et administrative 

Commune de la région Bretagne, Orgères appartient au département Ille-et-Vilaine (35). Située à environ 15 kms de Rennes, il s’agit de la commune la plus au sud de l’agglomération de Rennes Métropole. Orgères est encadrée par 5 communes limitrophes : Saint-Erblon au nord, Pont-Péan et Laillé à l’ouest, Bourgbarré à l’est et Chanteloup au sud. Enfin, sa superficie couvre 1 633 hectares.

Orgères intègre le 31 décembre 1999 la communauté d’agglomération de Rennes Métropole, comptant aujourd’hui 38 communes. En plus des 4 compétences obligatoires (développement économique, aménagement de l’espace communautaire, équilibre social de l’habitat et politique de la ville dans la communauté), Rennes Métropole a choisi d’exercer trois compétences optionnelles pour les différentes communes : protection et mise en valeur de l’environnement, la voirie et les parcs de stationnement et les équipements culturels et sportifs .

Le territoire communal 

Relief et hydrographie :
Sur le territoire communal, les altitudes varient de 112 mètres au sud, à 28 mètres à l’ouest. C’est pourquoi, un panorama très vaste s’ouvre sur toute la région rennaise. La commune est sillonnée par de nombreux cours d’eaux. En effet elle se situe dans les bassins versants de la Vilaine et de la Seiche (un des principaux affluents de la Vilaine). La commune est concernée par un PPRI (Plan de Prévention du Risque naturel Inondation) car en cas de fortes pluies, la commune doit pouvoir faire face au débordement des différents ruisseaux.

Géologie :
Le sous-sol au nord et au sud-est de la commune est essentiellement constitué de schistes et de quartzophyllades. Au Sud-ouest, le sous-sol est constitué de schistes pourprés et de poudingues de Montforf. Ces schistes était autrefois exploités dans des carrières sur la commune.

Milieux naturels :
Orgères possède un des plus riches patrimoines de l’agglomération rennaise. On a recensé 21 milieux d’intérêt écologique constitués de boisements, de secteurs au bocage préservé, de landes, de prairies humides, de ruisseaux… Ces différents milieux sont reliés les uns aux autres par des continuités naturelles, qualifiées de zone de connexion biologique.

Agriculture :
En 2000, 946 ha sont utilisés pour l’agriculture, soit 58% de la surface communale. La majorité des exploitations pratique la polyculture et l’élevage (volailles et bovins). Le nombre d’exploitations professionnelles a considérablement diminué entre 1979 et 2000, il a été divisé par 2 en 21 ans. Il ne reste que 15 sièges d’exploitations professionnelles sur la commune.

Réseaux routiers et transports 

La desserte d’Orgères s’effectue par la RN 137 (axe important reliant Rennes à Nantes), voie express qui tangente la commune sur toute sa partie ouest. Le bourg se trouve au croisement de deux départementales : la RD 39 (Laillé/Orgères/Bourgbarré) et la RD 286 (SaintErblon/Orgères/Chanteloup). Le reste du réseau communal se compose de voies locales. La commune est également desservie par une ligne de bus de la STAR (société de transport de l’agglomération rennaise) : la ligne 74 permettant de se rendre à Rennes. Cette ligne ne passe pas par la place de l’église mais la contourne.

Démographie
La population de la commune s’accroit régulièrement depuis 1962 (graphique 1) surtout depuis 2000. Entre 1999 et 2007 la population est passée de 2 865 à 3 605, soit une croissance de 25,8%. Ce développement peut s’expliquer par la proximité de Rennes qui représente un bassin d’emploi important.

La population Orgèroise est encore jeune puisque plus de 30% de la population ont moins de 20 ans (graphiques 2 et 3). Cependant la commune n’échappe pas au vieillissement de la population. En 1990, la part des plus de 60 ans était de 10%, elle est aujourd’hui à plus de 14%.

Actuellement, plus de la moitié des habitants de la commune n’exerce pas d’activité professionnelle (graphique 4). Le nombre de retraités est passé de 12,9% à 16,4% de 1999 à 2007, ce qui confirme le vieillissement de la population. Le taux de chômage de la commune est très bas (5,6%). De nombreux actifs choisissent de résider à Orgères par désir de maison individuelle à la campagne. En effet, la commune compte 292 logements de plus qu’en 1999, ce qui représente une augmentation de 27,5%. La part des maisons est de 90,9%. Ceci ce voit lorsque l’on entre dans la commune avec la construction de maisons dans des nouveaux lotissements .

Équipements, commerces et services
Les équipements publics d’Orgères sont regroupés dans le périmètre du vieux bourg et à sa périphérie immédiate à l’exception des équipements sportifs. La place de l’église reste relativement isolée de la plupart de ces équipements.
• Un pôle central mixte de commerces, services et équipements culturels (ce qui n’est pas entouré sur la carte). Il regroupe 2 bars, un garage, une boulangerie, un tabac presse, ainsi que la mairie, les écoles et le restaurant scolaire et enfin un ensemble culturel (bibliothèque, espace multimédia, salle de réunion…) : le belvédère.
• Un pôle commercial de proximité : une supérette, un coiffeur, une banque, une auto-école, une pharmacie, un dentiste, des médecins…
• Un pôle sportif et socioculturel à l’ouest.
• La salle du coteau au sud et le collège au nord.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : DIAGNOSTIC TERRITORIAL
I. PRESENTATION DE LA COMMUNE DE ORGERES
Situation géographique et administrative
Le territoire communal
Réseaux routiers et transports
Démographie
Équipements, commerces et services
II. ETUDE DE LA PLACE DE L’EGLISE
1) Localisation de la place
2) Utilisations actuelles de la place
3) État actuel de la place
4) Réglementations
III. LES ENJEUX
DEUXIEME PARTIE : LES PROPOSITIONS D’AMENAGEMENTS
I. ATTENTES DE LA POPULATION
II. PRESENTATION GLOBALE DU PROJET
III. DESCRIPTION DES AMENAGEMENTS PROPOSES
1) Un centre-bourg plus accueillant
2) La circulation : plus de sécurité
3) Le revêtement du sol
4) La maîtrise du stationnement
5) Exemples d’aménagements
Aspects financiers
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.