Améliorer et accélérer la prise en charge des patients communs ou des patients de PS en difficulté

Une interconnaissance personnelle, professionnelle et du patient

La connaissance des PS entre eux est apparue être un élément expliquant la facilité des échanges, et notamment des échanges non formalisés et spontanés. E3 « En fait depuis qu’on – qu’existe le pôle de santé, je pense qu’on se connait mieux. Alors je pense plus particulièrement avec les médecins. Et de fait, ben j’appelle plus facilement, plus aisément tel ou tel médecin » E6 « Parce qu’on se connait tout simplement (rire). Parce qu’on se connaît bien » « On ne reste pas sur des a priori qui peuvent être … qui peuvent me dire celui-là c’est une tête de con voilà (rire), non mais c’est vrai. D’emblée… de … on reste pas sur des quiproquos qui peuvent … qui peuvent… ou des impressions de premières impressions. » Cette connaissance des autres PS, personnellement et professionnellement, cette E11 « interconnaissance », permettait ensuite de déboucher sur une relation de confiance et de respect entre PS. E6 « à partir du moment où l’on se connait, on connait l’autre, on… on est plus à même, on est plus à même, plus à même de discuter, de …de à partir du moment où on connait l’autre on a une confiance, une …à la fois une confiance et une… un respect mutuel. » La connaissance de l’autre engendrait également la compréhension et le respect de son champ de compétences. E11 « chacun essaie de comprendre … les besoins des autres professionnels. » E5 « on a chacun nos compétences et ça, on est vraiment bien reconnu là dedans. C’est à dire on ne va pas forcément se placer sur les compétences de, d’un autre collègue » E11 « le but de mieux se connaitre ce n’est pas de prendre la place de la profession de l’autre. » La volonté d’une meilleure connaissance du patient favorisait également les échanges. E13 « ça apporte une meilleure connaissance du patient dans sa globalité, d’échanger avec d’autres professionnels qui le suivent, dans un autre cadre. »

Une proximité générée par le système MSP La structuration en MSP influençait de manière variable les échanges. La proximité géographique des PS dans la MSP (3 sites à proximité) facilitait les échanges, notamment informels. E3 « enfin dans les mêmes bâtiments, c’est plus facile d’échanger. On … était un bureau à côté, bon, c’est sûr qu’on est amené à plus -à discuter plus facilement quoi. C’est plus sur l’histoire de proximité géographique » 20 Les multiples actions organisées permettaient de se voir fréquemment et augmentaient ainsi les échanges. E9 « nous c’est vrai qu’on est un pôle de santé qui est très actif, on fait beaucoup d’actions. Donc c’est pour ça aussi qu’on se voit aussi beaucoup » Le cadre formalisé des réunions, notamment des RCP pouvait aider les PS à échanger E8 « quand il y a un cadre, quand on sait à tel jour, de telle heure à telle heure c’est le moment d’en parler, et ben on sait que ça ne dérange personne ». E11 « c’est plus facile, c’est un lieu identifié, enfin… sur un temps identifié. » A l’inverse le cadre formalisé des RCP et de leurs contenus, pouvait également être un frein. E13 « je ne pensais pas que ça pourrait rentrer dans le cadre de la RCP. Et en en parlant avec ma collègue, elle m’a dit « Si si, ça comme il y a une problématique complexe, globale, avec d’autres troubles, ça peut rentrer dans ce cas-là ». » La présence de lignes téléphoniques directes entre les PS d’un des sites de la MSP facilitait les échanges et leur rapidité. E12 « la facilité elle est liée à ça, aux lignes directes » « on sait que si il y a cette sonnerie-là, c’est que c’est important. » Le manque d’un outil de communication partagé et sécurisé était souvent exprimé. L’attente d’un logiciel commun fonctionnel ressortait. E1 « le manque aussi pour l’instant de logiciel pluripro qu’on est en train d’installer. »

Améliorer et accélérer la prise en charge des patients communs ou des patients de PS en difficulté L’amélioration de la prise en charge des patients, quels que soient les PS le prenant en charge, était une idée centrale. E11 « Pour toujours que le patient il soit mieux pris en charge… Quel que soit le professionnel qu’il voit en fait. » Dans cette amélioration ressortait également l’idée d’accélération des prises en charge. E13 « gagner du temps pour la prise en charge du patient après plutôt que de rester avec un problème dans son coin » E9 « pour les gens ça ne traine pas » « ça se règle dans la foulée » Cette accélération était rendue possible, via les échanges entre PS, par la mutualisation des compétences : E10 « il y a moyen d’apporter au patient quelque chose de qualité, adapté… plus rapidement, si on sait s’entourer du bon service » Elle était également rendue possible par le partage des connaissances professionnelles et sur les patients concernés entre PS. Cela permettait l’acquisition d’une meilleure connaissance des patients avec une vision plus globale. E13 « ça apporte une meilleure connaissance du patient dans sa globalité, d’échanger avec d’autres professionnels qui le suivent, dans un autre cadre. » E5 « on a chacun nos compétences et notre vision effectivement partielle du patient (…) J’ai pas forcément une vision globale. Et le fait de faire des retours du coup à des collègues qui le prennent en charge aussi, ben finalement ça permet de … oui normalement d’améliorer la prise en charge clairement. » Le but étant d’avoir une meilleure prise en charge, adaptée et spécifique à chaque patient. E10 « pour le patient, j’attends quelque chose qui soit plus… plus – plus juste, plus adapté, et peut-être plus … plus rapide quoi. »

Le cercle vertueux de l’interconnaissance et des échanges pluriprofessionnels centrés patients Les échanges pluriprofessionnels, quelles que soient leurs formes, et l’interconnaissance entre les PS étaient liés l’un à l’autre et induisaient l’autre réciproquement. Un cercle vertueux entre les échanges et l’interconnaissance a donc été mis en évidence. Le temps, la volonté des PS et leur implication étaient des facteurs nécessaires à la mise en place de ce cercle vertueux. En émergeait un partage de connaissances centrées patients, mais également de connaissances concernant les autres PS et leurs champs de compétences respectifs. Cette interconnaissance naissante faisait émerger une amélioration des conditions de travail, avec une atmosphère, une ambiance et des conditions de travail positives. La confiance, le respect et la solidarité y semblaient prépondérants ce qui permettait également de renforcer l’interconnaissance et les échanges. Nous proposons une modélisation de ce cercle vertueux dans la figure 1. C’est ce que retrouve également une étude de Policard, qui rapportait qu’une meilleure connaissance de l’autre était le terreau de la confiance, elle-même étant un déterminant de la 27 collaboration (17). La collaboration interprofessionnelle ritualisée en RCP permet une sorte de formation continue et favorise les échanges interprofessionnels hors RCP (18). Et le temps reste nécessaire à la mise en place de cette dynamique (11). Dans leur article « La réflexion sur la collaboration interdisciplinaire », Gagnier et Roy, résumaient ainsi la dynamique retrouvée : « L’interdisciplinarité se construit au quotidien grâce aux patients et aux familles, dans la synergie avec les collègues de l’équipe soignante. »

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

RESUME
INTRODUCTION
MÉTHODES
RÉSULTATS
Population étudiée
Données recueillies
1. Les formes d’échanges pluriprofessionnels centrés patients au sein de
la MSP
1.1. Une facilité d’échanges
1.1.1. Fluides, simples, interactifs, à double sens
1.1.2. Fréquents, quotidiens
1.1.3. Disponibilité des PS
1.2. Une multiplicité des modalités d’échanges
1.2.1. Des échanges formels comme informels
1.2.2. Des échanges formels générateurs d’échanges informels centrés patients
1.2.3. Des échanges par l’intermédiaire des patients présents
1.3. Des facteurs de variation des modalités d’échanges
1.3.1. La nature de l’information et sa priorisation
1.3.2. Le choix du PS
1.3.3. La temporalité et le lieu
2. Les profils de patients discutés en pluriprofessionnalité
2.1. Le patient dans son environnement
2.2. Une multiplicité de situations patients évoquées
2.2.1. L’ensemble des thèmes privilégiés par l’Accord Conventionnel Interprofessionnel
(ACI)
2.2.2. Apparition de thématiques patients non répertoriées dans l’ACI
3. Les facteurs influençant les échanges
3.1. L’impact personnel des PS
3.1.1. Des dynamiques personnelles et personnalités qui impactaient les échanges
3.1.2. Une dynamique d’équipe, un respect des compétences et places de chacun
3.2. Une interconnaissance personnelle, professionnelle et du patient
3.3. La structuration en MSP
3.3.1. Du temps nécessaire
3.3.2. Une proximité générée par le système MSP
3.3.3. Une pression des instances supérieures
4. Les finalités des échanges
4.1. Un objectif commun : le patient
4.1.1. Accompagner un patient acteur de soins
4.1.2. Création d’un lien de confiance entre patients et PS
4.1.3. Améliorer et accélérer la prise en charge des patients communs ou des patients
de PS en difficulté
4.2. Une atmosphère positive et un bien-être au travail
4.2.1. Un esprit de corps
4.2.2. Un esprit d’ouverture et de collaboration
4.2.3. Une amélioration des conditions de travail
DISCUSSION ET CONCLUSION
1. Le patient au centre de la prise en charge
1.1. Une prise en charge globale
1.2. Un souci d’implication du patient : un patient acteur
2. Le cercle vertueux de l’interconnaissance et des échanges pluriprofessionnels centrés patients
3. Les thèmes abordés en RCP dépassent la liste de l’ACI
4. Les différents niveaux de collaboration
5. Forces et limites
6. Perspectives
BIBLIOGRAPHIE
LISTE DES FIGURES
LISTE DES TABLEAUX
TABLE DES MATIERES
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *